Tatouages

DES TATOUAGES DEVENUS INDESIRABLES

On fait parfois des choix que l’on peut être amené à regretter. Pas de panique, aujourd’hui, les tatouages s’éliminent plutôt bien (mais au prix d’un nombre de séances et d’un budget souvent importants, soyons clairs).

Je fais quoi ?

Un détatouage au laser picoseconde, la technologie actuellement la plus avancée du marché. La particularité de ce laser lancé en 2012 est sa durée d’impulsion ultra-courte de l’ordre de la picoseconde, qui fragmente l’encre avec la force d’une onde de choc en minuscules particules de l’ordre de la poudre, lesquelles sont ensuite éliminées par le système immunitaire de la peau. Les lasers Q-switched utilisés précédemment réduisaient l’encre en particules de plus grosse taille. « Les suites sont plus simples et plus rapides, la cicatrisation est excellente. Et le traitement ne laisse pas d’ombre fantôme (= ombre résiduelle) » rapporte le Dr Dominique Boineau, dermatologue.

Y a t-il des contre-indications ?

  • Le traitement est possible sur les peaux foncées (phototypes 5 et 6) mais délicat, il faut que le médecin ajuste bien ses paramètres. A ne confier qu’à un professionnel rôdé à la technique, donc.
  • La prise d’isotrétinoïne orale (médicament contre l’acné) pendant le traitement.
  • Une exposition au soleil, aux UV, ou une application d’autobronzant dans la zone à traiter dans le mois qui précède et suit le traitement.

Avant l’intervention

  •  La zone traitée si elle est pileuse est rasée avant l’intervention.
  • Une crème anesthésiante est appliquée 1 heure avant sous occlusif, car ce laser peut-être douloureux (un peu plus que le coup d’élastique décrit habituellement avec les autres lasers), en particulier sur les zones des pieds, des chevilles et des poignets.

Comme ça se passe ?

Des protections oculaires pour vous, le médecin et toute autre personne présente dans la salle sont obligatoires pendant le traitement. Après chaque tir laser, on ressent une chaleur intense, qui se poursuit durant une bonne heure. A la fin du traitement, le médecin applique une crème cicatrisante et un pansement. Le traitement est rapide, entre 5 et 20 minutes selon la taille du tatouage.

Et après ?

La zone traitée est boursouflée jusqu’au soir. Le lendemain, on change son pansement et on réapplique la crème cicatrisante. Des croûtelles rougeâtres apparaissent. Elles disparaissent en 3 à 4 jours. Parfois, ce sont même des phlyctènes (ampoules). Il ne faut pas les percer mais appliquer un pansement protecteur. Elles s’éliminent en 1 semaine maxi. En dehors de ça, on peut prendre sa douche normalement. Il ne faut pas gratter ni frotter la zone traitée, éviter la piscine, le jacuzzi, le hammam pendant une semaine. Le nombre de séances dépend de la densité et de la profondeur du pigment et des couleurs utilisées.  Le bleu, le vert, le jaune, le beige et le rouge qui étaient des couleurs difficiles à éliminer avec les précédents lasers finissent aujourd’hui par disparaître. C’est le très gros avantage du laser Picosure par rapport à la technologie Q-Switched.

Il faut compter un minimum de 4 à 5 séances, espacées de 4 à 6 semaines, pour un petit tatouage artisanal, mais cela peut aller jusqu’à 15 séances pour un tatouage professionnel. Un tatouage ancien disparaît en général plus facilement. Les encres très denses utilisées dans les tatouages modernes et les mélanges réalisés avec plusieurs couleurs, compliquent un peu la donne (renseignez-vous auprès du tatoueur pour savoir exactement quelles encres ont été utilisées). Un nouveau tatouage sur la même zone est possible dès que le tatouage est suffisamment éclairci pour que le professionnel puisse re-tatouer dessus. « On peut même ne retirer qu’un détail du tatouage, une autre grande  force du Picosure ! », précise Dominique Boineau.

Quels sont les risques éventuels ?

  •  Des cicatrices atrophiques (en creux).
  • Une hypochromie (éclaircissement) transitoire.

Qui consulter ?

Un médecin esthétique ou un dermatologue équipé d’un laser PicoSure ou PicoWay.

C’est cher ?

Entre 120 € et 320 la séance (et parfois plus encore !), selon les praticiens.

 BA_PicoSure_Cynosure_Post4Tx_cross

BA_PicoSure_Cynosure_Post6Tx_QScompare (2)

BA_PicoSure_R_Saluja_Post1Tx_QScompare3