Dents mal alignées

Je fais quoi ? Un traitement orthodontique

Ne grimacez pas. Aujourd’hui, il n’est plus réservé qu’aux enfants. Et surtout, il est beaucoup plus confortable et discret qu’autrefois ! Les appareils dentaires ne se limitent pas au simple réalignement des dents, ils permet aussi de corriger les mauvaises positions des mâchoires avec un impact direct sur l’esthétique du visage et des lèvres. Vous prenez rendez-vous avec un orthodontiste, qui va vous présenter 2 à 3 systèmes différents, avec chacun ses avantages, ses inconvénients. A vous de choisir en fonction de vos habitudes de vie, vos capacités à gérer la contrainte, votre budget, etc.

Y a t-il des contre-indications ?

Ce sont les mêmes pour toutes les techniques.

  • Un problème parondontal très marqué. Par exemple, des dents très déchaussées ou une récession gingivale (= gencives rétractées). Dans ce cas, il faut consulter un parodontiste pour qu’il assainisse la gencive avant de démarrer le traitement. Mais dans certains cas (par exemple, un support osseux très limité), le traitement peut vous être contre-indiqué.
  • Un patient qui n’a pas une hygiène suffisamment rigoureuse.
  • Un patient fragile psychologiquement, incapable d’assumer le traitement qui est contraignant.

Avant l’intervention

Le protocole est le même pour toutes les techniques.

  • Vous devez avoir réalisé tous vos soins dentaires chez votre chirurgien-dentiste, ainsi qu’un détartrage.
  • Lors de votre premier rendez-vous chez l’orthodontiste, ce dernier procède à un examen dentaire minutieux. Il pose le diagnostic, vous expose les différentes solutions orthodontiques possibles, vous informe sur les prix, la durée du traitement et ses différent protocoles, et vous repartez avec un devis manuscrit.
  • Au deuxième rendez-vous, vous récupérez le devis officiel avec un échéancier et le consentement éclairé. Et les radios, les photos, les empreintes d’étude sont réalisées.
  • Au troisième rendez-vous, le traitement peut commencer.

La technique vestibulaire

Les bagues ou appareils multi-attaches sont de loin le système le plus utilisé car le plus rapide, le plus précis et le plus économique. L’appareil est constitué de petits boîtiers en céramique (plus que discrets que le métal ou la résine et qui ne se tâchent pas au contact des aliments et du tabac). Ils sont collés sur la face externe des dents et reliés entre eux par un arc taillé dans un alliage à mémoire de forme. C’est lui qui va guider le déplacement progressif des dents.

Comment ça se passe ?

L’orthodontiste colle les bagues : un boîtier est adapté à chaque dent. La colle est ensuite durcie en la plaçant sous une lampe et l’arc est posé. Le travail est minutieux mais n’est pas douloureux. Comptez environ 45 minutes pour chaque arcade. Vous repartez avec une petite trousse « cadeau » avec tous les outils pour un brossage méticuleux : un sablier, un miroir, une brosse à dents et des mini-brossettes à passer sous l’arc.

Et après ?

On ressent des sensibilités pendant quelques jours. Il faut bien une semaine pour s’habituer à la présence des bagues en bouche qui peuvent irriter légèrement la muqueuse et créer des petits bobos (mais faciles à soigner). En tous les cas, soyez rassurés, on parle sans chuinter ! Pour s’alimenter, mieux vaut privilégier les aliments faciles les premiers jours : des purées, des soupes. Ensuite, on peut passer à plus consistant, mais il faut faire une croix jusqu’à la fin du traitement sur tous les aliments durs et collants, susceptibles d’endommager le dispositif. Après les repas, il faudra ensuite nettoyer tout cela soigneusement avec une brossette pour éviter les gingivites et les caries : autant le dire, c’est du boulot ! Vous revenez ensuite toutes les 6 à 7 semaines chez l’orthodontiste, pour « réactiver » les bagues (autrement dit les « resserrer »), ce qui prend environ 20 minutes. Les dents peuvent être sensibles dans les 48 heures suivantes. Une fois que vous êtes satisfait du résultat et que l’orthodontiste estime ce dernier stabilisé après plusieurs mois, un dernier rendez-vous est programmé pour retirer les bagues, tout nettoyer, poncer, polir.

Aucun traitement orthodontique n’étant définitif (car la mâchoire « vit », évolue avec l’âge, les dents peuvent donc se redéplacer), des attelles de contention sont ensuite posées derrière les incisives supérieures et inférieures pour fixer le résultat. Vous devrez même porter des gouttières de contention passive toutes les nuits pendant un an, avant de les retirer progressivement.

Quels sont les risques éventuels ?

Ce sont les mêmes pour toutes les techniques.

  • Essentiellement une résorption des racines (raccourcissement de la longueur des racines des dents) mais qui est devenue beaucoup plus rare avec les nouvelles technologies.

Qui consulter ?

Un orthodontiste ou un stomatologue (médecin spécialiste de la cavité buccale) qualifié en orthopédie dento-faciale.

C’est cher ?

Entre 1200 et 5500 €. Il n’y a pas de prise en charge par la sécurité sociale après 16 ans. Mais le traitement est souvent très bien remboursé par les mutuelles.

dents-multibagues-femme-12-mois

Avant/après – traitement sur une femme durant 12 mois

 

La technique linguale

Les bagues fabriquées sur mesure pour chaque dent sont collées sur leur face interne. Elles sont donc invisibles !

Comment ça se passe ?

Une empreinte de vos arcades dentaires est réalisée, puis les bagues sont entièrement réalisées sur-mesure pour chacune des dents. Cinq semaines après, vous revenez pour la pose, qui est longue (1 h 30), rigoureuse, minutieuse. Puis vous repartez avec la même  petite trousse « cadeau » que pour la technique précédente, contenant sablier, miroir, brosse à dents et mini-brossettes à passer sous l’arc, pour un brossage minutieux des dents.

Et après ?

On ressent des sensibilités pendant quelques jours. Le temps d’adaptation est plus long qu’avec les bagues classiques. Même si les boîtiers sont amincis au maximum, la « cage à langue » (l’espace disponible pour la langue) est réduite, c’est donc peu confortable. Il arrive même que certains patients chuintent pendant tout le traitement. Comme pour les bagues extérieures, mieux vaut manger des aliments mous (purées, soupes) pendent quelque temps.Vous revenez ensuite toutes les 6 à 7 semaines pour « réactiver » les boîtiers (= resserrer les bagues). Le traitement dure entre 5 mois et 2 ans et demi selon l’importance des malpositions. Mais il n’est jamais définitif car avec le vieillissement, les dents vont rebouger un peu. C’est pourquoi, il faut poser des attelles de contention derrière les incisives supérieures et inférieures pour fixer le résultat. Et porter des gouttières de contention passive la nuit pendant un an, avant de pouvoir les retirer progressivement.

C’est cher ?

Entre 3000 et 6500 €. Il n’y a pas de prise en charge par la sécurité sociale après 16 ans. Mais le traitement est souvent très bien remboursé par les mutuelles.

dents-lingual-homme-21-mois

Avant/après – Traitement sur un homme durant 21 mois.

 

Les gouttières transparentes

Lancé sur le marché français en 2001, le traitement de la société américaine Invisalign (aujourd’hui concurrencé par le français Dentosmile et l’allemand, Orthocaps) a révolutionné le monde de l’orthodontie en proposant un système de gouttières en plastique transparent, quasi-invisible et amovible, à changer toutes les deux semaines pour repositionner les dents. Les forces délivrées sur les dents sont plus douces qu’avec les techniques multi-attaches classiques. La dentition se déplace peu à peu, semaine près semaine, jusqu’à ce qu’elle soit redressée et atteigne la position finale prescrite par l’orthodontiste.

Comment ça se passe ?

Le médecin réalise une empreinte de vos dents qu’il envoie chez le fabricant des gouttières ou un scanner intra-oral qui permet de créer une modélisation numérique des dents en 15 minutes environ. Puis, à partir de ce modèle, la mâchoire est reconstituée de manière virtuelle en 3 D et un plan de traitement personnalisé est établi par l’orthodontiste. Tous les mouvements qu’il souhaite sont appliqués à chacune des dents et ensuite décomposés en séquences. Pour chacune d’elle, une gouttière est fabriquée. Cinq semaines plus tard, vous revenez au cabinet du spécialiste pour récupérer vos premiers « aligneurs », qui sont conditionnés dans des sachets stériles et numérotés pour ne pas vous tromper dans l’ordre d’application.

Mais avant des les enfiler, l’orthodontiste doit poser des « taquets », des points en résine qui sont collés sur les dents présentant des malpositions plus accentuées pour optimiser les forces délivrées par les gouttières.

Ensuite, vous mettez vos aligneurs : le bas d’abord, puis le haut. Même chose pour les enlever. Le plastique dans lequel les gouttières sont taillées est si fin (0, 25 mm et 3 mm d’épaisseur selon les marques) et ajusté aux dents qu’il se sent à peine. On arrive même à l’oublier complètement par la suite.

22

Et après ?

Il n’y a plus les contraintes des traitements classiques. Il est possible de retirer les aligneurs à tout moment pour un rendez-vous important, ou une soirée. « L’essentiel, c’est de les porter environ 20 h /24 », indique le Dr Florence Ohana-Chpindel, orthodontiste. Et il n’y a plus de problème de nettoyage. Les gouttières invisibles permettent de se brosser les dents et d’utiliser du fil dentaire normalement. On peut aussi manger tous les aliments qu’on veut (vu qu’on doit les enlever pour les repas). Il est normal de saliver un peu les 2 premiers jours, mais après une semaine environ, ça se calme, et on ne sent plus les gouttières en bouche. La présence des taquets peut irriter aussi un peu les muqueuses, au début. L’orthodontiste prescrit un gel cicatrisant.

Le traitement dure entre 6 mois et 2 ans selon l’importance des malpositions, ce qui est long. Pour réduire ce délai, certaines marques comme Dentosmile proposent un dispositif ingénieux à base de LED (énergie lumineuse de faible intensité). Porté en bouche 5 minutes sur chaque arcade chaque jour,  il stimule les tissus et augmente de 2 fois la vitesse de déplacement de la dent par rapport à un traitement orthodontique classique. Un traitement de 24 mois est ramené à 14  ! « Le dispositif est intéressant. Il déjà utilisé depuis plusieurs années aux Etats-Unis. Cependant, nous manquons encore recul pour juger de ses effets sur le long terme », tempère le Dr Florence Ohana-Chpindel.

Pour pérenniser le résultat du traitement, il reste toujours impératif de poser une contention. Des attelles en alliage d’or sont disposées derrière les incisives supérieures et inférieures pour éviter que les dents ne reprennent leur position initiale au fil du temps. En prime, l’orthodontiste vous remet un jeu de gouttières de contention passive pour la nuit. Vous devez les porter pendant un an, avant de pouvoir les retirer progressivement.

Qui consulter ?

Un orthodontiste. Mais pour des cas de réalignements légers, votre chirurgien-dentiste est aussi habilité à réaliser ce genre de traitement.

C’est cher ?

Entre 3000 et 7000 €, en moyenne. Pour les plus petits cas, les prix démarrent à 800 €. Il n’y a pas de prise en charge par la sécurité sociale après 16 ans. Mais le traitement est souvent très bien remboursé par les mutuelles.

dents-invisalign-femme-18-mois

Avant/après : traitement sur une femme durant 18 mois.

 

Les adresses utiles :

  • SFSO – Syndicat Français des Spécialistes en Orthodontie. sfso.fr