Paupières supérieures tombantes

Je fais quoi ?

Une blépharoplastie supérieure, une intervention chirurgicale qui va permettre d’ouvrir, d’alléger le regard en supprimant l’excédent de peau et parfois aussi de graisse. Vous pourrez à nouveau pouvoir maquiller facilement vos yeux.

Y a t-il des contre-indications ?

Une cécité monoculaire (personnes qui ne voient que d’un seul œil).

Avant l’intervention

Il faudra faire :

– Une prise de sang, pour vérifier la coagulation sanguine.

– Un examen ophtalmologique standard, pour mesurer l’acuité visuelle, examiner la cornée, la rétine et la qualité et la quantité des larmes. S’il y a par exemple, un décollement de rétine débutant, il faudra le traiter avant d’envisager une chirurgie esthétique. Les yeux secs ne sont pas une contre-indication, cependant il faudra hydrater abondamment la cornée après l’intervention.

– stopper tout médicament contenant de l’aspirine dans les 3 semaines précédent l’intervention.

– cesser de fumer, à minima 15 jours avant et après l’intervention. Le tabagisme aggrave gonflement après l’intervention.

– Consulter le médecin-anesthésiste au plus tard 48 heures avant l’intervention.

Le jour J

L’intervention se fait « en ambulatoire ». Vous rentrez en clinique le matin et sortez le jour même, c’est donc très confortable.

Comment se passe l’intervention ?

Sous anesthésie locale avec sédation, le médecin incise dans le sillon situé à mi-hauteur de la paupière. Il retire le surplus de peau et aussi parfois l’excédent de graisse qui est localisé près du nez, puis suture. L’intervention dure 30 à 40 minutes.

Et après ?

On se réveille avec des compresses froides posées sur les yeux, qui vont rester gonflés pendant 8 jours, et couverts de bleus, comme après un match de boxe. Mais ce n’est pas douloureux. Comme pour l’opération des paupières inférieures, les yeux sont secs, une conséquence de la chirurgie qui diminue la sécrétion des larmes. Il faut appliquer un collyre hydratant plusieurs fois par jour pendant 5 jours, ainsi qu’un collyre antiseptique pour éviter la conjonctivite. Pour diminuer le gonflement, le chirurgien préconise des sachets de thé imbibés d’eau glacée, à appliquez aussi souvent que possible. Les fils sont retirés sans douleur après 4 à 5 jours. Le résultat définitif est visible après 1 mois.

Quels sont les risques ?

– Le « ptosis », lorsqu’il y a une faiblesse naturelle du muscle releveur de la paupière, qui permet d’ouvrir les yeux. Une chirurgie des paupières peut aggraver leur cas, et demander encore plus d’effort pour soulever les paupières. Mais c’est rare.

– La cécité. On est obligé de vous le signaler, mais c’est un risque vraiment très, très faible : 1 cas sur 1 million.

Qui consulter ?

Un chirurgien plasticien, un chirurgien de la face et du cou, un chirurgien oculo-plasticien.

C’est cher ?

3000 €. Si une chirurgie des paupières inférieures est associée, comptez 5500 €.