Traitement des poches malaires : et mis à part le concombre ??

Traitement des poches malaires : et mis à part le concombre ?

Ces petits coussinets, façon « saddle bags » qui s’installent en haut des pommettes peuvent être très inesthétiques. Toutes les solutions pour les corriger, de la plus soft à la plus radicale.

Les poches poches malaires créent des zones d’ombre qui donnent un air fatigué au visage, quand ce n’est pas une tête de pochetron. Il n’est pourtant pas nécessaire de boire pour en avoir. Même ceux qui ont fait vœu d’une « dry life » peuvent en hériter un jour et vous faire passer pour ce que vous n’êtes pas auprès de votre new date/N+1/whoever. Question de génétique.

Mais il est un certain qu’une vie de patachon (clope, boissons alcoolisées, nuits blanches) favorise leur installation. Si vous êtes sensible à la chose, vous avez sans doute remarqué que les lendemains de beuverie n’étaient pas très sexy. Il est rare que l’on soit atteint de poches malaires très jeune. En général, elles surviennent surtout après 35 ans.

« Les gens confondent souvent ces poches, avec les poches graisseuses sous les yeux. En réalité, ce ne sont pas du tout les mêmes. Les « malaires » sont situées bien plus bas et sont sans lien avec les paupières gonflées, qu’il est possible d’avoir aussi par ailleurs », précise Le Dr Natalie Rajaonarivelo, chirurgien plasticien.

Mais alors qu’est-ce que c’est ces poches ???

« Cela peut être un excès de graisse localisé. Et dans ce cas, c’est souvent génétique. Mais la plupart du temps, c’est une accumulation de liquide lymphatique. Le drainage se fait mal à cet endroit »,indique notre spécialiste.

Comment reconnaît-on la poche graisseuse de la poche lymphatique ?

« C’est très simple, la « lymphatique » apparaît le matin et s’estompe au fil de la journée, alors que la graisseuse est permanente » détaille Natalie Rajoanarivelo.

Et que peut-on faire pour supprimer ces poches ?

En première intention, on peut appliquer du froid et se livrer à un petit drainage du bout des doigts (l’idéal pour ce faire est d’utiliser un produit cosmétique contour des yeux avec un applicateur en métal). Ça ne fera pas disparaître la poche, mais ça l’améliorera. On vous conseille aussi d’éviter de manger trop salé et de dormir le haut du corps légèrement surélevé comme Louis XIV (si toutefois, vous y parvenez !).

Ensuite, il y a différentes options :

Le traitement ultra-soft : les massages

Si vous connaissez une top kiné, qui est une pro de l’Endormologie Visage, ne vous en privez pas. Ça aide toujours ! Prévoyez une cure de 15 séances (au début deux par semaines, ensuite une par semaine), puis des séances d’entretien toutes les 3 semaines. « Et surtout, je fais faire  des exercices à mes patientes pour renforcer le muscle orbicuculaire qui entoure l’œil pour améliorer le drainage naturel » indique Monica Bianco-Hilaire, masseur-kinésithérapeute. Un doigt placé à l’horizontal sous chaque sourcil, soulevez les paupières puis clignez des yeux (une quinzaine de fois par jour).

Le traitement le plus courant : l’injection d’acide hyaluronique.

« On injecte le produit dans le petit croissant creux, sous la poche, pour la masquer. Et bien sûr, on utilise un produit peu hydrophile (type Restylane ou Teosyal Global Action) pour ne pas créer un appel d’eau qui aggraverait encore la retention », indique le Dr Rajaonarivelo. L’effet dure environ un an et le prix, selon les médecins est compris entre 350 € et 450 €, l’injection.

Le traitement « touchy » : l’injection de hyaluronidase

Si on vous la propose, sachez que l’usage de ce produit n’est normalement autorisé que dans les cas d’urgence, pour rattraper une injection d’acide hyaluronique qui a mal tourné (nécrose tissulaire, par exemple). « Si certains médecins l’utilisent, c’est parce qu’elle a un effet anti-œdémateux. Néanmoins, le produit est difficile à doser et réputé par ailleurs assez allergisant. Ce n’est pas l’option la plus secure » indique notre spécialiste.

Le traitement à suivre : les HIFU (Ultrasons Focalisés de Haute Intensité)

Ils agissent en chauffant profondément les tissus, ce qui entraîne un léger effet tenseur, qui améliore bien l’aspect des poches. « Je préconise une séance tous les six mois », indique le Dr Dominique Boineau, dermatologue. Evidemment, les poches reviennent. Mais le traitement est indolore, sans suite véritable (tout au plus une légère rougeur à la fin de la séance) et rapide (30 minutes environ), c’est quand même très confortable. Prix de la séance : autour de 300 €.

Le traitement définitif : la résection directe de la poche

C’est une intervention chirurgicale que l’on ne réserve qu’aux cas importants, et qui est plus simple à proposer que le lifting concentrique malaire (dont les résultats par ailleurs, ne sont pas très naturels). Ceux où la poche est à ce point accentuée qu’elle crée un véritable « hamac ». « Dans ce cas, on incise la peau sur 3 à 4 cm et on retire ni plus ni moins la poche. Cela peut faire peur décrit comme cela, mais l’intervention est très souvent une réussite et laisse des marques quasi invisibles » indique Natalie Rajaonarivelo. Réalisée sous anesthésie locale avec sédation, elle dure environ 1 h. On sort avec un pansement sur la joue (mais qui n’empêchera pas de faire sa toilette). Puis dans les heures qui  suivent, le visage se met à gonfler et des bleus peuvent apparaître. Prévoir une semaine « off ». Mais les suites ne sont pas douloureuses. Au 7 ème jour, le médecin retire les fils et on peut à nouveau se maquiller. La cicatrice s’estompe progressivement au fil du temps jusqu’à devenir quasi invisible entre six mois et un an. Les risques éventuels : une cicatrice un peu trop marquée pendant quelques semaines mais cela se camoufle facilement avec du maquillage. Prix de l’intervention : entre 3500 € et 4500 €.

 Bon à savoir :

  • Si vous avez l’habitude de réaliser des petits traitements esthétiques pour entretenir votre visage, évitez la mésothérapie dans toute la zone autour des poches. L’acide hyaluronique non ou faiblement réticulé risquerait de les faire gonfler encore plus. Pas très utile non plus les cosmétiques qui en contiennent. En revanche, l’acide hyaluronique volumateur qui est injecté profondément, au contact osseux, pour redessiner les pommettes ne pose pas de problème.
  • Attention aux injections de Botox, au niveau de la patte d’oie, également. En relâchant le muscle orbiculaire, elles peuvent ralentir le drainage qui est assuré par les contractions musculaires et majorer des poches malaires existantes.

Tout sur le traitement des poches malaires

 Traitement par injection d’acide hyaluronique sur une jeune femme de moins de 30 ans

 

Toute reproduction interdite

Soyez le premier a commenter on "Traitement des poches malaires : et mis à part le concombre ??"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


La parole vous est donnée, dans le blog. N’hésitez pas à partager votre expérience, donner votre avis. Mais les commentaires postés doivent être factuels et exprimés sur un ton courtois et modéré, sans attaques personnelles.
Vous n’avez pas le droit d’écrire en toutes lettres le nom d’un médecin. Par ailleurs, je me réserve celui de supprimer à posteriori tout commentaire que je considèrerais comme agressif, excessif, indélicat, scabreux, choquant, diffamatoire ou calomnieux envers les praticiens ou d’autres personnes. Je n'authorise pas non plus la promotion d'appareils ou méthodes qui n'ont rien à voir avec les techniques médicales évoquées dans mes pages et qui peuvent induire en erreur ou tromper mes lecteurs. En postant un commentaire, vous adhérez sans réserve à ces conditions et vous vous interdisez toute réclamation du fait de la non publication ou de la suppression de ce commentaire.
De même, n’étant pas médecin mais journaliste, je ne pourrai délivrer aucun conseil médical à titre personnel, recommander un spécialiste ou communiquer des numéros de téléphone, adresses mail ou postales. Vous trouverez dans la rubrique « avant/après l’intervention » les contacts des organismes professionnels auprès desquels vous adresser pour obtenir les annuaires de médecins qualifiés. Ceux cités dans mes sujets interviennent uniquement à titre d’experts.

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.