Retrouver un profil harmonieux grâce aux injections d’acide hyaluronique

Correction esthétique du profil

Vous vous trouvez moche de profil sur les photos ? Le problème vient de votre nez ? De votre menton ? Bienvenue dans le vaste sujet de la « profiloplastie médicale » ou plus simplement la correction du profil avec l’injection de produits de comblement.

Tous les médecins font obligatoirement une analyse du profil quand ils examinent un visage. Mais depuis quelques années, c’est devenu le sujet à la mode sur les congrès de médecine esthétique. Il faut dire que la prise en charge du profil demande une bonne maîtrise de certaines techniques, comme les injections au niveau du nez qui sont réputées très délicates. Les ateliers de profiloplastie médicale proposés par les laboratoires d’injectables offrent donc aux médecins des occasions de peaufiner leurs gestes. Et pour nous, celle d’améliorer une facette de notre anatomie à laquelle on ne pense pas toujours.

« De fait, rares sont les femmes qui ont une conscience des défauts précis de leur profil. Cela demande une grande sensibilité esthétique. En général, elles s’y intéressent via le biais du nez ou du menton », confirme le Dr Mihai Gorj, chirurgien plasticien. Par exemple ? Une petite bosse, une pointe de nez tombante au niveau du nez ou un menton fuyant, trop marqué ou trop en avant.

Les corrections du nez

L’étude du profil, c’est subtil. Il y a parfois des défauts qui n’en sont pas, du style la pseudo-bosse qui apparaît sur les photos quand on n’est pas complètement de profil devant mais de trois-quarts. « C’est la partie centrale du nez qui est parfois  trop étroite qui donne cette impression de bosse. Mais si on se met complètement de profil, elle disparaît totalement. Il est cependant possible, pour être nickel sur les selfies, de corriger ce rétrécissement en injectant un acide hyaluronique fin et ferme de chaque côté du nez du type Art Filler Universal de Filorga  », explique le Dr Gorj.

Evidemment, quand on est en présence d’une vraie bosse, on la rectifie ! Rien de plus simple : on injectele même type d’acide hyaluronique que précédemment en amont du défaut (si tant est qu’il ne soit pas trop marqué et la racine du nez suffisamment creuse pour ne pas se retrouver avec un nez grec !).

Un dorsum (dos du nez) un peu trop concave se rattrape aussi avec une injection d’acide hyaluronique.

La pointe de votre nez est un peu tombante ? Pour cela, on injecte l’acide hyaluronique à la base de la columelle (la partie entre les narines). Cela ouvre l’angle entre le nez et la bouche. « Mais parfois aussi, la pointe du nez peut avoir l’air tombante parce que le supra tip – la discrète dépression au-dessus de la pointe du nez – n’est pas du tout marqué. Vous ne l’avez probablement jamais remarqué, mais ce micro détail participe beaucoup à l’esthétique du nez », détaille le Dr Gorj.

 

 

Les corrections du menton

C’est le deuxième point clef dans l’analyse du profil. Le défaut le plus fréquemment évoqué par les patients: le menton fuyant. « Dans ce cas, on injecte toute la zone qui court de la pointe du menton à la bajoue, de chaque côté du visage, pour redonner une présence au menton », explique le Dr Gorj. Cela redessine joliment l’ovale du visage et l’allège en prime s’il y a un double menton. Sinon, un autre défaut très courant aussi, c’est le menton trop large. « Là, on le féminise en injectant une petite boule d’acide hyaluronique au niveau de la pointe » poursuit le spécialiste.

Et le menton trop en avant ? « C’est si c’est le relief osseux qui est trop prononcé, il n’y a malheureusement pas d’autre solution que la chirurgie ».

Correction d’un menton fuyant 

 

Et la correction de tous ces petits défauts qui comptent aussi

Parfois, on pense que le problème vient du nez. Eh non, il vient d’ailleurs ! De la position des lèvres, par exemple. Ne vous étonnez donc pas si le médecin suggère d’autres corrections que celles que vous aviez en tête. L’étude du profil, c’est technique !

  • Bouche

La disharmonie peut venir d’une lèvre blanche (la partie cutanée de la bouche) trop longue. Résultat, de profil la lèvre rouge disparait complèment. « Pour la rendre à nouveau visible et retrouver une jolie ligne de profil, on injecte les lèvres. Mais il faut être prudent, ne pas trop épaissir trop la lèvre supérieure sous peine de se retrouver avec une lèvre trop en avant. Or  pour un profil parfait, la lèvre supérieure doit être alignée sur la pointe du menton. On utilise pour ce faire un acide hyaluronique assez fluide, type Art Fine Lines de Filorga ou pour plus un peu plus de projection, Art Filler Universal ou Emervel Classic » analyse le Dr Gorj.

  • Front

Un front fuyant n’est pas très élégant. Pour lui redonner une présence, on accentue légèrement son bombé avec l’injection d’ un acide hyaluronique fluide en nappage sur toute la surface du front. Cela donne en même temps l’impression de sourcils plus hauts.

Au niveau des pommettes

Une absence de pommettes nuit également au profil. Pour lui redonner une harmonie, on injecte l’acide hyaluronique, soit très profondément, au contact osseux, pour soulever les volumes, redonner une structure au visage. Soit plus superficiellement pour remplir une pommette qui a fondu avec l’âge. Soit les deux.

Vous l’avez compris, le sujet du profil, c’est complexe. Il faut impérativement l’œil bien d’un médecin pour réaliser les bonnes corrections. Mais après quel joie de se prendre en selfie sous toutes les angles !

Côté prix, comptez entre 500 et 1500 € la correction du profil.

Toute reproduction interdite

Cet article vous a été utile ?

2 Commentaires on "Retrouver un profil harmonieux grâce aux injections d’acide hyaluronique"

  1. fabienne lagoarde | 28 mars 2018 at 12 h 22 min | Répondre

    Je me sens tellement concernée 🙁
    C’est décidé, je m’attaque au nez !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


La parole vous est donnée, dans le blog. N’hésitez pas à partager votre expérience, donner votre avis. Mais les commentaires postés doivent être factuels et exprimés sur un ton courtois et modéré, sans attaques personnelles.
Vous n’avez pas le droit d’écrire en toutes lettres le nom d’un médecin. Par ailleurs, je me réserve celui de supprimer à posteriori tout commentaire que je considèrerais comme agressif, excessif, indélicat, scabreux, choquant, diffamatoire ou calomnieux envers les praticiens ou d’autres personnes. Je n'authorise pas non plus la promotion d'appareils ou méthodes qui n'ont rien à voir avec les techniques médicales évoquées dans mes pages et qui peuvent induire en erreur ou tromper mes lecteurs. En postant un commentaire, vous adhérez sans réserve à ces conditions et vous vous interdisez toute réclamation du fait de la non publication ou de la suppression de ce commentaire.
De même, n’étant pas médecin mais journaliste, je ne pourrai délivrer aucun conseil médical à titre personnel, recommander un spécialiste ou communiquer des numéros de téléphone, adresses mail ou postales. Vous trouverez dans la rubrique « avant/après l’intervention » les contacts des organismes professionnels auprès desquels vous adresser pour obtenir les annuaires de médecins qualifiés. Ceux cités dans mes sujets interviennent uniquement à titre d’experts.

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.