Déconfinement : reprise en toute sécurité chez les chirurgiens esthétiques  

Déconfinement : comment s'organise la reprise chez les chirurgiens esthétiques ?

Dès le lundi 11 mai, les cabinets des chirurgiens esthétiques rouvriront leurs portes aux patients, pour des injections ou des interventions plus lourdes. No stress, ces pros ont bossé pour vraiment garantir une sécurité maximale. 

Même si on est nombreux pendant ce confinement à avoir lâché sur pas mal de choses considérées comme futiles (make-up, fringues …), une petite injection ou un peeling peut carrément remonter le moral. Ce serait dommage de s’en priver, non ? Et même les interventions au bloc redeviennent possibles, dans certains cas. Le point sur les nouvelles procédures d’accueil des patients avec le Dr Thierry Van Hemelryck, chirurgien plasticien et Président de la Sofcep (Société Française des Chirurgiens Esthétiques Plasticiens, www.sofcep.org).

 

Dr Thierry Van Hemelryck

 

APRES LE DECONFINEMENT, QUELLES SONT LES MESURES PRISES AU CABINET POUR ASSURER LA SECURITE DES PATIENTS ESTHETIQUES  ? 

Dès la prise de rendez-vous par téléphone, la secrétaire médicale vous soumettra à un petit questionnaire, pour savoir si, dans les quinze jours précédents votre appel, vous avez ressenti des symptômes qui pourraient être en lien avec le Covid-19 (toux sèche, maux de têtes, diarrhée, perte de l’odorat, .. vous connaissez la musique). En cas de doute sur votre état de santé, elle vous redirigera vers votre médecin traitant, afin de ne faire prendre aucun risque à personne.

Si vous avez été atteint par le Covid-19, la prise en charge reste possible, du moment que l’évènement remonte à 30 jours minimum. Le médecin pratiquera cependant sur vous un test PCR (celui du fameux écouvillon dans le nez), pour s’assurer que vous n’êtes plus contaminé.

Le jour de la consultation esthétique, vous devrez vous présenter au cabinet avec un masque (évidemment un modèle frais du jour, pas celui avec lequel vous avez fait vos courses, la veille et l’avant-veille). Pensez aussi à vous munir d’un stylo pour signer toute la paperasse. Si vous n’avez pas/plus de protection chez vous, no stress, le cabinet devrait être en mesure de vous en fournir une.

Dans tous les cas, sachez que dès la porte d’entrée, toutes les précautions seront prises pour vous accueillir en toute sécurité (vous n’aurez même pas à toucher la poignée). Un circuit spécifique pour les entrants et un circuit pour les sortants ont été mis en place pour éviter aux différents patients de se croiser.

Les consultations s’enchaîneront au rythme d’une patiente toutes les demi-heures.

L’assistante vous recevra derrière une paroi de protection en plexiglas, comme la caissière au supermarché, ou à défaut d’hygiaphone, portera un masque de protection FFP2.

Elle vous demandera de vous laver les mains avec un gel hydroalcoolique, prendra votre température sur le front, à la suite de quoi elle vous invitera à passer dans la salle d’attente. Là, pas d’angoisse, vous ne devriez pas être très nombreuses puisqu’il est recommandé de respecter une distanciation physique d’un mètre entre chaque patient. En revanche, les revues seront supprimées pour éviter tout risque de contamination. Pensez à prendre de quoi vous occuper.

Le médecin qui vous accueillera sera lui aussi équipé d’un masque FFP2, et s’il réalise un acte, il devra en prime porter une visière et, bien-sûr, des gants. Idem pour son assistante.

Avant cela, quelle que soit la nature de l’acte esthétique réalisé, vous devrez signer un consentement éclairé spécifique au Coronavirus, comme quoi vous avez bien reçu toutes les informations nécessaires concernant les risques de contamination, que vous êtes consciente que malgré les précautions adoptées qu’il est toujours possible d’attraper le virus, au cabinet comme à votre domicile, et que vous vous engagez, par conséquent, à respecter tous les gestes barrières et la distanciation physique recommandés après l’acte.

Le fauteuil de soin sera évidemment soigneusement désinfecté entre chaque patient(e).

Les toilettes resteront bien-sûr accessibles et régulièrement nettoyées.

LES INTERVENTIONS CHIRURGICALES ESTHETIQUES SERONT-ELLES POSSIBLES APRES LE DECONFINEMENT ?

A l’heure où je publie cet article, les cliniques et les hôpitaux sont toujours en plan blanc, soit contraints de suivre expressément toutes les mesures d’urgence qui ont été mises en place pour faire face à l’afflux exceptionnel de patients au cours de cette pandémie. Ainsi, toutes les interventions non-urgentes ont été déprogrammées le 17 mars dernier, afin d’augmenter les capacités d’accueil pour les patients atteints du Covid. Mais dès le lundi 11 mai 2020, les départements classés en « vert » devraient à nouveau pouvoir les accueillir dans les établissements esthétiques. Il est cependant demandé aux chirurgiens plasticiens de réduire leur activité de moitié, afin de pouvoir faire face, si la situation l’exigeait à nouveau, à de nouvelles urgences. Les patients déprogrammés le 14 mars étant prioritaires dans l’agenda, il faudra juste attendre votre tour, pour fixer la date de la vôtre (premier arrivé, premier servi).

Toutes les interventions ne seront cependant pas réalisables. Il est du ressort du chirurgien de reporter l’intervention de tout patient considéré comme « à risques », parce que trop âgé ou présentant une comorbidité (diabète, obésité, hypertension, problèmes thrombo-emboliques ou cardiaques, etc) ou étant candidat à une intervention très lourde, type grosse abdominoplastie, gigantomastie, etc. La situation reste cependant délicate dans les départements « rouges », qui sont toujours sous forte tension. Contactez votre chirurgien pour en savoir s’il a repris son activité, mais il y a fort à parier que vous ne puissiez pas, en Ile de France comme dans le grand Est, vous faire opérer avant un petit moment. Les chirurgiens espèrent une amélioration de la situation sanitaire courant de l’été. Croisons les doigts.

QUELLES SONT LES PRECAUTIONS PRISES AVANT UNE INTERVENTION CHIRURGICALE ? 

Avant le bloc, il y a déjà la consultation avec l’anesthésiste qui sera, si vous être en bonne santé, réalisée de préférence par visioconférence. Autrement les mesures de sécurité dans les cliniques et les hôpitaux sont les mêmes que celles dans les cabinets. S’il y a la moindre suspicion de contamination concernant un patient, un test PCR sera pratiqué avant l’intervention.

L’HOSPITALISATION SERA T-ELLE POSSIBLE ?

Il est recommandé aux chirurgiens de favoriser l’ambulatoire et les hospitalisations courtes, de 24 h maximum, en chambre individuelle.

COMMENT LE SUIVI OPERATOIRE SERA T-IL ASSURE ? 

Il est recommandé aux chirurgiens de privilégier la visoconsultation. Mais bien sûr, en cas, de nécessité, vous aurez toujours la possibilité de vous déplacer pour voir votre chirurgien, qui devra de toute façon, comme d’habitude, gérer le retrait des drains, des fils, etc.

Dans tous les cas, à un moment donné de votre suivi, no stress, vous serez bien-sûr invitée à le rencontrer car rien ne remplace une consultation de visu pour s’assurer du bon résultat d’une intervention.

Toute reproduction interdite

Cet article vous a été utile ?

2 Commentaires on "Déconfinement : reprise en toute sécurité chez les chirurgiens esthétiques  "

  1. Merci de tenir compte des médecins esthétiques aussi dans votre titre.

    • Bonjour, j’ai cité les médecins esthétiques dans le texte mais pour des questions de référencement google, il fallait un titre court (sinon, il faut aussi que je rajoute les dermatos…). Par ailleurs, je ne suis pas certaine que le grand public fasse à ce point la distinction. En revanche, je pense qu’il trouvera dans le sujet les informations dont il a besoin pour tous ceux qui pratiquent l’esthétique. Bien cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


La parole vous est donnée, dans le blog. N’hésitez pas à partager votre expérience, donner votre avis. Mais les commentaires postés doivent être factuels et exprimés sur un ton courtois et modéré, sans attaques personnelles.
Vous n’avez pas le droit d’écrire en toutes lettres le nom d’un médecin. Par ailleurs, je me réserve celui de supprimer à posteriori tout commentaire que je considèrerais comme agressif, excessif, indélicat, scabreux, choquant, diffamatoire ou calomnieux envers les praticiens ou d’autres personnes. Je n'authorise pas non plus la promotion d'appareils ou méthodes qui n'ont rien à voir avec les techniques médicales évoquées dans mes pages et qui peuvent induire en erreur ou tromper mes lecteurs. En postant un commentaire, vous adhérez sans réserve à ces conditions et vous vous interdisez toute réclamation du fait de la non publication ou de la suppression de ce commentaire.
De même, n’étant pas médecin mais journaliste, je ne pourrai délivrer aucun conseil médical à titre personnel, recommander un spécialiste ou communiquer des numéros de téléphone, adresses mail ou postales. Vous trouverez dans la rubrique « avant/après l’intervention » les contacts des organismes professionnels auprès desquels vous adresser pour obtenir les annuaires de médecins qualifiés. Ceux cités dans mes sujets interviennent uniquement à titre d’experts.

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.