Sourcils

Les solutions légères

Les injections de toxine botulique

Les fils tenseurs

Les injections d’acide hyaluronique

Les ultrasons micro-focalisés (type Ulthera)

Pour toutes ces techniques, consultez sur ce lien notre sujet : « Regard triste : et si c’était les sourcils qui chutent ? »

Les solutions plus radicales

Le lifting temporal 

Cette intervention permet de rehausser la queue du sourcil, dont la chute est fréquente entre 45 ans et 60 ans. Très souvent, une chirurgie des paupières supérieure précède le geste pour un meilleur résultat.

Y a-t-il des contre-indications ? Les personnes atteintes d’alopécie androgénique ou ayant des cheveux très fins car la tension exercée sur le cuir chevelu peut perturber la vascularisation des bulbes pilaires et entraîner une chute de cheveux localisée transitoire ou définitive.

Avant l’intervention 

– Vous devez voir le médecin anesthésiste au moins 48 h avant.

– Ne prendre aucun médicament contenant de l’aspirine au cours des 10 jours précédents.

– Ne rien boire ni manger 6 heures avant.

– Pratiquer un shampooing la veille de l’intervention.

Comment ça se passe ? Sous anesthésie vigile, le chirurgien commence par la chirurgie des paupières supérieures, si elle n’a pas été réalisée précédemment. Puis, il pratique le lifting temporal. Selon les cas, seule la peau est remise en tension (lifting sous-cutané) ou alors la peau et les muscles. Dans le second cas, l’action sera plus profonde et durable (lifting sous-périosté). Selon ce que vous aurez convenu avec le chirurgien, la cicatrice de 4 à 6 cm sera située à la lisière des cheveux ou à l’intérieur du cuir chevelu. A noter que cette intervention peut aussi se pratiquer sous endoscopie (intervention réalisée sous contrôle vidéo). Dans ce cas, les cicatrices (2 de chaque côté de la tête) sont très courtes (quelques mm). L’intervention dure environ 1 heure.

Et après ? On sort de la clinique le jour même, avec un bandage autour de la tête qui limite les saignements. Le lendemain, on est autorisé à le retirer pour prendre sa douche, et on a même droit au shampooing ! Une sensation de tension douloureuse est perceptible au niveau des tempes, mais elle est facilement soulagée par la prise d’antalgiques. Reposez-vous, évitez tout effort violent. Si vous avez opté pour la cicatrice à l’intérieur des cheveux, vous sentirez une petite bosse sous les doigts pendant 2 à 3 semaines. C’est un pli de cuir chevelu. Le chirurgien n’ayant pas reséqué de peau, l’excédent reste dans la chevelure mais se résorbera de lui-même dès que les tissus auront retrouvé leur souplesse. Les tempes et les paupières sont gonflées au maximum le troisième jour, puis l’œdème régresse, ainsi que les bleus. Les fils et les agrafes sont retirés entre le 8 ème et l0 ème jour. D’ici là, mieux vaut éviter de dormir sur le côté. On peut reprendre son travail entre 10 et 15 jours. Le résultat final est visible entre 1 et 3 mois et dure environ 7 à 8 ans (idem pour la chirurgie des paupières).

Quels sont les risques ?

– Hématome, infection …, les risques classiques de la chirurgie.

– Une alopécie localisée, le plus souvent transitoire. Dans le cas contraire, il faudra envisager une greffe capillaire secondaire.

– La lésion de la branche temporale du nerf facial, entraînant une paralysie temporaire du sourcil de quelques mois.

Qui consulter ? Un chirurgien plasticien.

C’est cher ? 3000 €

 

Le lifting frontal 

Cette intervention permet de relever les sourcils naturellement bas ou les sourcils qui se sont effondrés dans leur totalité.

La fiche technique est ici !

 

Le lifting du sourcil chez l’homme

Cette intervention permet de corriger une position trop basse du sourcil, naturelle ou acquise au fil du temps.

 

Y a t-il des contre-indications ? 

  • Une mauvaise qualité de cicatrisation
  • Des sourcils peu fournis sur lesquels la cicatrice serait trop apparente

Avant l’intervention

Si vous optez pour une anesthésie avec sédation, vous devrez :

  • Voir le médecin anesthésiste 48 h avant
  • Eviter tout médicament contenant de l’aspirine au cours des 10 jours précédents.
  • Ne rien boire ni manger 6 heures avant l’intervention

Comme ça se passe ? Sous anesthésie locale pure ou avec sédation, le médecin supprime un croissant de peau du front au ras du sourcil, puis suture. La cicatrice est cachée dans les poils, pratiquement invisible. L’intervention dure environ 1 heure.

Et après ? On sort de la clinique le jour même, après quelques heures de surveillance.  Pas de réelles douleurs mais une sensation de tension au-dessus du sourcil et des yeux gonflés et des bleus pendant une quinzaine de jours. Les fils sont retirés entre 8 ème et le 10 ème jour. Une légère induration de la zone opérée peut persister pendant quelques mois. Les sourcils peuvent donner l’impression d’être trop hauts pendant les premiers mois, le temps que les tissus retrouvent leur souplesse. La cicatrice, rouge au début, blanchit autour du sixième mois, pour devenir quasi-invisible après un an. Le résultat de l’intervention dure au moins dix ans.

Quels sont les risques éventuels ?

  • Une insuffisance ou un excès de relèvement des sourcils
  • Une cicatrice visible

Qui consulter ?

Un chirurgien plasticien.

C’est cher ?

2500 € avec la chirurgie des paupières en prime