Blanchiment dentaire, aligneurs invisibles, facettes : halte aux arnaques !

Blanchiment dentaire, aligner invisibles, facettes : halte aux arnaques !

Tout le monde rêve d’un plus joli sourire. Mais attention à ne pas vous faire avoir. Beaucoup de solutions proposées à des tarifs attractifs n’en sont pas, en réalité …

 

Non aux kits de blanchiment dentaire !

Les bars à sourire ne sont plus. Place aux kits de blanchiment dentaire vendus sur internet. Est-ce que ça marche ? Ben, non en fait ! « La concentration en peroxyde d’hydrogène autorisée dans les produits vendus au grand public étant extrêmement faible, ces derniers n’offrent aucune action blanchissante réelle. D’autant qu’il faut les conserver au froid pour préserver intacts les actifs, ce qui est rarement fait. Tout ce qu’ils entraînent, c’est une déshydratation de la dent, ce qui éclaircit momentanément cette dernière mais après 2 à 3 semaines, elle a retrouvé sa couleur originelle et il faut à nouveau recommencer le traitement ! Le problème, c’est qu’à la longue, les produits peuvent causer une inflammation des gencives … » met en garde le Dr Pascal Zyman, Président de la Société Française de Dentisterie Esthétique. Pour une véritable efficacité blanchissante, il faut du peroxyde d’hydrogène à 6%, un dosage réservé à l’usage exclusif des dentistes. Quant aux produits étiquetés « sans peroxyde » que l’on trouve parfois aussi sur internet, ce sont des formules abrasives à base de bicarbonate de soude par exemple, comme du temps de nos mères-grands. A la longue, ce n’est pas génial non plus car elle rendent l’émail extrêmement poreux et exposent encore plus aux risques de taches. Bref, si vous n’avez pas les moyens de vous offrir un vrai blanchiment dentaire chez votre dentiste(qui n’est, hélas, pas remboursé par la Sécu), faîtes une croix sur toutes ces solutions à la mords-moi-le-nœud et demandez-lui un détartrage, ce sera déjà un très bon point de départ.

Non aux facettes réalisées à la va-vite à l’étranger !

Les facettes sont ces fines pellicules de céramique qui se collent sur les dents et remplacent l’émail qui s’est usé au fil du temps. Une astuce bien connues des stars, qui sont nombreuses à avoir les dents joliment « rhabillées ». Mais le grand public, malgré leur coût (entre 1000 € et  1500 € la facette) s’y intéresse aussi de plus en plus. Les petits malins, eux, filent se faire traiter à l’étranger (en Turquie, en Pologne ou en Roumanie où l’on peut se faire poser des facettes pour deux fois moins cher). Vous avez peut-être vu sur TikTok, ces influenceurs tout fiérots d’exhiber leurs petites dents de requin, fraîchement limées. « Je n’ai rien contre les facettes réalisées hors nos frontières dès lors qu’elles le sont avec les derniers acquis de la science. Cependant, beaucoup sont réalisées à la va-vite, en deux jours, alors que le travail de dentisterie esthétique nécessite a minima deux séances, pour étudier la bonne faisabilité du projet sur ordinateur, réaliser une maquette et la poser en bouche » explique Pascal Zyman.

Par ailleurs, ces pays ne disposent pas toujours des machines qui permettent de tailler des facettes pelliculaires super-fines comme on les a en France. Les restaurations sont donc souvent grossières, découpées dans de gros blocs de céramique, comme on le faisait il y a 30 ans. Ah ça, c’est solide, ma bonne dame ! Mais il en ressort des dents opaques, monochromes, complètement « fake »… « Beaucoup de facettes sont en réalité des couronnes qui obligent à détruire 50 % de la dent, alors que l’on fait tous les efforts du monde aujourd’hui pour préserver au maximum l’intégrité tissulaire. Il est même possible, dans 10 % des cas, de ne même plus réaliser de préparation de la dent. Alors ces méthodes moyenâgeuses, comment dire … » se désole Pascal Zyman. Une fois de plus, si vous n’avez pas les moyens de faire réaliser des facettes en France, commencez par un blanchiment dentaire, ce sera déjà très bien pour « pimper » votre sourire.

Non aux aligneurs invisibles sans suivi médical !

Les aligneurs sont des gouttières invisibles qui peuvent être proposées en remplacement des bagues, pour redresser les dents. Lancées en 2001 sous la marque Invisalign, ils ont rapidement converti les adultes qui hésitaient à suivre un traitement d’orthodontie. Dispositifs médicaux de classe IIa (donc en vente libre au même titre qu’un dentifrice), ils vite aiguisé aussi l’appétit de sociétés commerciales qui les proposent depuis quelques années, sur internet, pour quelques euros (autant dire, de vrais gadgets), à moins que vous ne préfériez un protocole par correspondance sans intervention d’un professionnel de santé. Vous répondez à un simple questionnaire sur la santé de vos dents (aucun examen clinique n’est réalisé), prenez vous-même vos dents en photo avec votre Smartphone (à quoi bon une radio panoramique …), réalisez vous-même votre empreinte (après tout, c’est comme croquer dans un gros chewing-gum), et des gouttières soit-disant personnalisées sont ensuite envoyées à votre domicile. Bien-sûr, aucun contrôle n’est proposé durant toute la durée du traitement. Les risques ? Majeurs, autant vous le dire ! Apparition de caries, pertes de dents par des déplacements incontrôlés, atteintes parodontales – tissus de soutien de la dent – plus ou moins graves, … Un traitement orthodontique mal maîtrisé peut aussi avoir des conséquences sur les articulations temporo-mandibulaires, la mastication, la déglutition, l’élocution, la posture de la langue, etc. Bref, se solder par une énorme cata. « Beaucoup de gens sont intéressés par ces solutions uniquement dans un but esthétique. Mais l’orthodontie, ce n’est pas de l’alignement dentaire ! Les indications sont avant tout médicales. Nous corrigeons des malformations et ce travail a ensuite un retentissement sur le plan esthétique. Par exemple, si vous avez des malpositions visibles sur les dents de devant, c’est parce qu’il y a une anomalie à la base, une non-adéquation entre le volume de l’os et la taille des dents. En clair, il n’y a pas suffisamment de place pour les dents ou alors, à l’inverse, trop d’espace. Donc, en corrigeant cela, on améliorera aussi votre sourire mais c’est la cerise sur le gâteau » explique le Dr Gérard Motto, Président du Syndicat des Spécialistes en Orthodontie. La prise en charge est donc bien moins légère que ce que les vendeurs d’internet laissent entendre. Mieux vaut donc oublier ces solutions sans suivi médical car si le résultat esthétique peut-être parfois satisfaisant, dans la plupart des cas il se soldera par un échec, avec le risque de vous retrouver avec des dents complètement abîmées d’ici quelques années (glups).

LIRE AUSSI :

Les tordues, on n’en veut plus ! 

Mes 6 premières semaines avec mon appareil dentaire

La chirurgie esthétique à l’étranger, c’est une bonne idée ? 

 

Les experts

Drs Pascal Zyman & Gérard Motto

 

Toute reproduction interdite

Cet article vous a été utile ?





2 Commentaires on "Blanchiment dentaire, aligneurs invisibles, facettes : halte aux arnaques !"

  1. Des avertissements d’autant plus indispensables qu’il faut savoir que beaucoup de dentistes Français se refusent à intervenir sur des dents « bricolées «  à l’étranger…
    Bravo et merci Linh

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


La parole vous est donnée, dans le blog. N’hésitez pas à partager votre expérience, donner votre avis. Mais les commentaires postés doivent être factuels et exprimés sur un ton courtois et modéré, sans attaques personnelles.
Vous n’avez pas le droit d’écrire en toutes lettres le nom d’un médecin. Par ailleurs, je me réserve celui de supprimer à posteriori tout commentaire que je considèrerais comme agressif, excessif, indélicat, scabreux, choquant, diffamatoire ou calomnieux envers les praticiens ou d’autres personnes. Je n'autorise pas non plus la promotion d'appareils ou méthodes qui n'ont rien à voir avec les techniques médicales évoquées dans mes pages et qui peuvent induire en erreur ou tromper mes lecteurs. En postant un commentaire, vous adhérez sans réserve à ces conditions et vous vous interdisez toute réclamation du fait de la non publication ou de la suppression de ce commentaire.
De même, n’étant pas médecin mais journaliste, je ne pourrai délivrer aucun conseil médical à titre personnel, recommander un spécialiste ou communiquer des numéros de téléphone, adresses mail ou postales. Vous trouverez dans la rubrique « avant/après l’intervention » les contacts des organismes professionnels auprès desquels vous adresser pour obtenir les annuaires de médecins qualifiés. Ceux cités dans mes sujets interviennent uniquement à titre d’experts.

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.