Cryolipolyse : tout ce qu’il faut savoir pour obtenir un beau résultat

résultats cryolipolyse

Bientôt le maillot ! Alors forcément, une très forte attention est portée sur les amas graisseux. De même qu’à tous ces traitements qui promettent de les réduire. Mais bon, comme on a croisé pas mal de déçues de la « cryo » récemment, on voulait quand même faire un petit point sur le sujet, pour que votre séance se transforme en réussite (et non en un gros bide). 

1/Etre dans la bonne indication 

Halte à la publicité mensongère ! La cryolipolyse N’EST PAS une méthode d’amincissement. On le dit depuis le début, mais pléthore de centres peu scrupuleux, faisant leur pub sur Facebook notamment, adorent nous faire croire le contraire. La technique ne s’adresse pas aux personnes qui ont de l’embonpoint, mais idéalement aux minces (ou pas loin de l’être) qui ont des petits bourrelets, ce qui restreint déjà nettement la cible.  Si vous êtes peu éloignés de votre poids de forme (jusqu’à 5 petits kilos en trop) passe encore, mais si vous en êtes loin, alors là, pas d’histoire : il faut impérativement perdre du poids et retrouver un IMC (Indice de Masse Corporel) compris entre 19 et 25, avant de vous lancer dans le traitement. Pourquoi ? Parce que sinon, vous allez tout reprendre fissa ! Si la cryolipolyse est efficace, elle ne fait pas non plus de miracle.

N’hésitez pas à aller consulter un nutritionniste. D’autant que de plus en plus ont adopté la cryolipolyse ! Ils pourront donc vous proposer une prise en charge globale de votre silhouette. Leur démarche est même assez idéale, puisqu’ils vous font mincir, et, cerise sur le gâteau, vous gratifient d’une cryolipolyse pour supprimer les derniers petits bourrelets récalcitrants. Et pour finir, ils vous suivent sur le plan nutritionnel pour optimiser les résultats de la séance ! Mais on est bien d’accord, il faut que votre interlocuteur soit un médecin ! Si actuellement, rien n’interdit la pratique de la cryolipolyse à d’autres métiers (notamment aux esthéticiennes), ces machines comportent des risques (brûlures, nécroses, etc.) qu’il faut être capable de gérer.

Traitement après 1 séance avec la Cristal de Deleo. 

2/Surveiller son alimentation pendant et après la cryolipolyse 

La technique ne réduit l’épaisseur du tissu adipeux de que de 20 % (contrairement à la lipo qui, elle, supprime près de 70 à 80 % de graisse). Et le résultat est progressif. Le froid entraîne une fragilisation des membranes des cellules graisseuses. Ensuite, les lipides libérés sont éliminés naturellement par le système lymphatique, en deux à trois mois. Pendant toute cette période, il faut donc faire extrêmement attention à ce que vous ingurgitez (graisses, sucres, etc).  « Personnellement, je fais remplir à mes patientes, un questionnaire de nutrition qui me permet de détecter les éléments en faveur d’une éventuelle inflammation digestive silencieuse. Auquel cas, je supprime de leur alimentation tous les produits à base de lait, de blé et blanc d’œuf afin de ne pas sur-enflammer l’organisme qui est déjà très sollicité par la cryolipolyse, pendant au moins trois mois. Ensuite je fais suivre un régime hypocalorique mais varié, riche en fibres et en vitamines. Je conseille aussi de boire quotidiennement 6 à 8 verres d’eau par jour et d’yassocier un drainant naturel pour faciliter l’élimination des lipides par le système lymphatique. J’y adjoins aussi la prise d’antioxydants pour neutraliser et favoriser l’élimination des dérivés organochlorés (toxines) stockés dans les graisses » ajoute le Dr Eric Essayagh, médecin morphologue et anti-âge.

Bon, et si malgré cela, on a pris, qu’est-ce qu’on fait ? « S’il y a eu prise d’un kilo, on se donne trois jours pour le perdre, tout en conservant ses trois repas par jour !» préconise Catherine Serfaty-Lascrosnière, experte en nutrition. On s’efforce de boire son litre et demi d’eau par jour. Cela remplit en plus l’estomac et agit sur la satiété. Pour le déjeuner, on se prépare une assiette végétarienne composée à moitié de féculents ou de légumineuses avec un faible index glycémique (par exemple, le quinoa) et l’autre de légumes, riches en fibres rassasiantes, peu caloriques et contenant des vitamines anti-oxydantes. A 16 h, on peut prendre un jus de légumes pour stopper d’éventuelles fringales ou une petite poignée d’oléagineux (amandes, noix, etc) ou un fruit avec un laitage ou un en-cas salé. Le soir, on dîne léger (protéines + légumes), etc. Surtout pas de soupe si on a tendance à faire de la rétention d’eau car l’eau et le sel aggravent la cellulite ! Bien sûr, on évite les sucreries (la seule toujours tolérée est un carré de chocolat noir par jour). On limite l’alcool. On ne sucre ni son thé ni son café (ou alors avec de la Stevia). Et surtout, on bannit tout grignotage  (le pire ennemi de la silhouette !) en cours de journée. « Il faut remplacer les graisses saturées et les sucres par une alimentation équilibrée composée de fibres et des protéines qui vont induire rapidement une sensation de satiété », conclut Catherine Serfaty-Lacrosnière.

Après la cryolipolyse. Le bourrelet a diminué d’épaisseur ou disparu mais vous conservez toujours 70 à 80 % de votre tissu adipeux !  Si vous ne faites pas un minimum d’efforts pour conserver la ligne, ce dernier peut à nouveau proliférer et reformer rapidement des bourrelets ! « Je préconise une journée d’alimentation légère par semaine, de laquelle on supprime tout féculent », conseille Catherine Serfaty-Lacrosnière. C’est d’autant plus important si vous avez tendance à faire du yoyo. A midi : protéines/légumes. Le soir : poisson/légumes.

Traitement après 1 séance, avec la Coolsculpting de Zeltiq.

3/Bouger pendant et après

Pour accompagner l’élimination des lipides pendant les deux à trois mois qui suivent la séance de cryolipolyse, marchez beaucoup pour stimuler le système lymphatique (dès le lendemain de la séance). « Plus les mouvements ont de l’amplitude et mieux c’est. La marche nordique est donc à cet égard particulièrement recommandée, de même que les exercices dans l’eau, type aqua-gym ou aqua-biking. Vous bénéficierez en prime du massage par l’eau » rapporte le Dr Philippe Blanchemaison, angéiologue. L’Aquatrekking (marche sur un tapis dans l’eau) ou le longe côte (randonnée aquatique avec de l’eau jusqu’au diaphragme) pour ceux qui vivent en bord de mer, peuvent aussi être une option.

Une fois que les résultats de la cryolipolyse sont stabilisés, on les entretient avec une activité qui va brûler les graisses (histoire de ne pas tout reprendre fissa). « Jusqu’ici on préconisait un entraînement cardio-vasculaire à allure modérée sur une longue durée. Aujourd’hui, on sait que pour obtenir une importante perte calorique, il faut un entraînement fractionné de haute intensité, sur de courtes durées, avec des temps de récupération très brefs », explique Pascal Mangin, coach sportif au Club Molitor, à Paris. Il faut donc miser ses des activités qui incorporent des fractions d’effort intense : circuit training, parcours training, interval training, step, modern jazz, zumba, boxe anglaise, sans oublier tous les arts martiaux. Pour ceux qui aiment la course : « Commencez par un footing à petite allure pendant 10 minutes, puis enchaînez avec 30 minutes de fractionné : 10 minutes de course à intensité moyenne ou élevée, suivies d’un minute trente de récupération, et ainsi de suite. Ensuite, plus vous raccourcirez les temps de récupération et plus le travail deviendra intense. Les plus entraînés peuvent attaquer directement avec le 30/30: 30 secondes de sprint, suivies de 30 secondes de récupération » explique notre spécialiste.

4/Masser pour mieux éliminer

Pour activer la circulation veineuse et lymphatique et favoriser l’élimination des cellules graisseuses, il est recommandé de pratiquer pendant quinze jours, cinq minutes de massage palper rouler sur la zone traitée. Il suffit de créer un pli de peau que l’on roule sous ses doigts, de bas en haut. Ou alors, si on ne sait pas faire, on s’offre le Slim Massage Coach d’Elancyl (un petit outil de massage connecté), qui reproduit cela très bien. Si vous ne faites pas ce massage, rien de grave : votre corps finira toujours par éliminer ce qu’il faut. Mais c’est toujours mieux de l’accompagner !

Slim Massage Coach d’Elancyl

Pour en savoir plus, lisez aussi notre premier papier la cryolipolyse, ça marche vraiment ?

Et pour lire un témoignage sur la cryolipolyse, c’est par là !

Toute reproduction interdite

27 Commentaires on "Cryolipolyse : tout ce qu’il faut savoir pour obtenir un beau résultat"

  1. Sublime post !
    J’ai fait de la Cryo et personne ne m’a aussi bien expliqué je comprends mieux pourquoi j’ai repris
    Merci de tout nous décortiquer

  2. la lipo c’est quand même le nec plus ultra … j’ai dépensé DEUX MILLE euros et suis
    100% satisfait 10/10

  3. quel est le meilleur DOC-Dermato à NICE pou la cryo lipolyse ?

  4. toujours choisir une DERMATO …

  5. Bonjour et merci pour cet article. Quel type de crème pour faire le massage palper rouler?

  6. sujet tres interessant et plein de bonnes infos.

  7. je trouve votre blog tres interessant 🙂

  8. Bonjour, merci pour ces excellentes infos !

  9. Merci pour cet article.
    Ce serait bien d’avoir une information plus complète sur ce qu’il faut faire ou ne pas faire après la cryo. J’ai fait récemment une cryo dans une clinique esthétique à Bangkok. On m’a dit d’éviter les douches (très) chaudes, les saunas, le soleil fort, les lasers et éviter au maximum les hydrates de carbone. Je n’avais encore pas lu qu’il faut éviter le « chaud » !! Partant du principe que les résultats sont visibles après plus d’un mois, faut-il absolument être draconien et se refuser tout dessert dans les premiers jours ? Encore 10 jours dans le pays des tentations avant de rentrer en France et reprendre une alimentation correcte !!
    Merci à vous

    • Bonsoir Julien. Merci pour votre mail. Non, il n’y a pas de problème avec le chaud après la cryo. Mais il y a évidemment un souci avec les desserts (ce serait trop simple !). De toute façon en Thaïlande, ce n’est pas leur fort. Alors pas de regrets 😉

  10. M’interessant particulierement au sujet, je vous remercie pour ces excellentes infos ! Bonne continuation

  11. Merci beaucoup pour tous tes conseils !

  12. bravo pour votre site, bonne continuation

  13. Thanks for sharing such a good thought, paragraph is pleasant, thats why i have
    read it fully

  14. Doit on complètement éradiqué tt produits laitiers de notre alimentation ? Quand dites vous du lait d’amande et du lait semi écrémé? Peut on en consommé car moi particulièrement je consomme Bcp de céréales complet riche en fibres et de pain complet aussi mais ceci avec soit du lait d’amande soit du lait semi écrémé. Et quelle sont les espaces qu’on doit faire après chaque séance de Cryo. Reprendre après 1mois ou 2 semaines

    • Bonsoir. Merci pour votre message ! L’idée est plus de surveiller votre alimentation que d’éradiquer quoi que ce soit. Le médecin que vous consulterez pour l’intervention vous prodiguera aussi les conseils de nutrition utiles. C’est à lui qu’il est préférable de poser les questions. Si une seconde séance est nécessaire, elle pourra se faire 8 à 10 semaines après la première.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


La parole vous est donnée, dans le blog. N’hésitez pas à partager votre expérience, donner votre avis. Mais les commentaires postés doivent être factuels et exprimés sur un ton courtois et modéré, sans attaques personnelles.
Vous n’avez pas le droit d’écrire en toutes lettres le nom d’un médecin. Par ailleurs, je me réserve celui de supprimer à posteriori tout commentaire que je considèrerais comme agressif, excessif, indélicat, scabreux, choquant, diffamatoire ou calomnieux envers les praticiens ou d’autres personnes. Je n'authorise pas non plus la promotion d'appareils ou méthodes qui n'ont rien à voir avec les techniques médicales évoquées dans mes pages et qui peuvent induire en erreur ou tromper mes lecteurs. En postant un commentaire, vous adhérez sans réserve à ces conditions et vous vous interdisez toute réclamation du fait de la non publication ou de la suppression de ce commentaire.
De même, n’étant pas médecin mais journaliste, je ne pourrai délivrer aucun conseil médical à titre personnel, recommander un spécialiste ou communiquer des numéros de téléphone, adresses mail ou postales. Vous trouverez dans la rubrique « avant/après l’intervention » les contacts des organismes professionnels auprès desquels vous adresser pour obtenir les annuaires de médecins qualifiés. Ceux cités dans mes sujets interviennent uniquement à titre d’experts.

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.