La cryolipolyse, ça marche à tous les coups ?

Cryolipolyse

Presque ! Congeler ses cellules graisseuses pour éradiquer les bourrelets, c’est une technique sur laquelle on dispose maintenant d’un bon recul (10 ans), donc on peut dire qu’elle est efficace (avec un taux de satisfaction des patients de plus 85 %). Mais il faut s’adresser à un praticien expérimenté (un médecin, non une esthéticienne, pour contrôler les actions du froid et parer à toutes réaction liée à ce processus physique), qui dispose d’une machine efficace (Coolsculpting de Zeltiq, Cool Tech de Cocoon Medical, Cristal de Deleo, …). Toutes ne sont pas équivalentes en terme de résultats.

Toutefois si la cryolipolyse constitue une bonne alternative à la liposuccion, elle est encore loin de l’égaler. Le froid ne fait fondre en moyenne que 20 % à 35 % de la couche graisseuse à chaque séance, alors que la lipo l’élimine à 70-80 % ! Cependant, il est possible de renouveler les séances plusieurs fois (il n’y a aucune contre-indication à cela). « Toutefois, la logique veut que lorsque les amas graisseux sont importants et localisée à plusieurs endroits du corps, on recommande une liposuccion » indique le Dr Robin Mookherjee, chirurgien plasticien. Mais d’année en année la technologie de la cryolipolyse progresse. Il n’est donc pas exclu qu’elle remplace un jour entièrement la chirurgie ! En attendant ce jour béni, qui a droit à faire congeler ses cellules graisseuses ? Tout le monde, dès lors que l’on présente des surcharges localisées (comprenez une culotte de cheval, des poignées d’amour, un double menton, etc.). Ce n’est pas un traitement de l’embonpoint, même si certains fabricants de machines proposent aujourd’hui des applicateurs spécifiques pour les patients obèses (Zeltiq, Cocoon Medical). « Le fait de ponctionner une partie du volume entretient la motivation dans le cadre d’une prise en charge globale », explique le Dr Christian Deperdu, médecin esthétique. Ce n’est pas non plus un traitement de la cellulite (la peau d’orange), qu’on se le dise.

Pourquoi, parfois, les résultats sont décevants ? 

 « On sait aujourd’hui que le traitement par cryolipolyse doit intervenir dans le cadre d’une prise en charge globale du patient. Si l’on passe outre, on s’expose inévitablement à des échecs », explique le Dr Deperdu. Le traitement n’est donc pas aussi simple et expéditif qu’on le dit. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il faut toujours s’adresser à un médecin pour ce genre de prestation, car une esthéticienne n’a pas les compétences suffisantes pour gérer tous les à-côtés.

Chez certains médecins, les patients ont droit, quinze jours avant l’intervention, à un bilan Oligoscan, un appareil qui mesure par spectrophotométrie la biodisponibilité des oligo-éléments, minéraux et métaux lourds au niveau de la paume de la main. « J’ai besoin de savoir à qui j’ai affaire avant de me lancer dans une cryolipolyse, et ces examens me renseignent sur des paramètres importants, comme l’état cellulaire, le métabolisme, etc, qui sont les reflets de la physiologie de chaque individu. J’obtiens aussi grâce au taux de Silicium des informations intéressantes sur l’état cutané… Mais le plus important dans la cryolipolyse, c’est l’acidose (qui favorise le stockage des graisses), le taux et de sel et la rétention d’eau associée », explique le Dr Deperdu. Chaque patient est alors supplémenté en fonction de ses besoins en oligo-éléments et des conseils alimentaires lui sont prodigués (par exemple, manger des fruits entre les repas pour mieux les assimiler, ne pas boire pendant les repas, etc). Le tout permettant de rétablir un métabolisme performant, pour mieux brûler les graisses et stimuler le système lymphatique (qui accumule l’eau salée) avant la cryolipolyse.

Step 2.

Pour régler les paramètres du traitement, le médecin doit mesurer l’épaisseur du pli cutané, et choisir l’applicateur en conséquence. « Mais dans certains cas, le pli est trop important et ne peut pas rentrer. Il faut donc « préparer » les tissus pour les y aider. C’est là encore que réside toute l’astuce d’un traitement réussi ! », poursuit le spécialiste.

Rappelons qu’il existe trois types de surcharge graisseuse : la “100 % adipeuse”, l’ « aqueuse » et la « fibreuse ». L’adipeuse rentre sans problème dans l’applicateur. En revanche, si elle est aqueuse (comme souvent au niveau des membres inférieure), c’est déjà plus compliqué. Et sur le volume congelé, la moitié sera composée d’eau (pas franchement optimal). Idem pour la graisse « fibreuse », qui est trop compacte pour s’adapter aux pièces à main. Seulement 60 % du volume est intégré.

Une préparation des tissus s’avère donc indispensable en cas de :

  • lipœdème ou lymphœdème (fréquent au niveau des genoux). Il faut d’abord extraire l’eau de la région, par drainage manuel ou pressothérapie (prévoir 2 séances dans les 5 jours qui précèdent la cryolipolyse et une dernière juste avant).
  • tissu fibreux (fréquent au niveau de la partie supérieure du ventre, des poignées d’amour, de l’intérieur des genoux, du dos). Il faut chauffer préalablement les tissus avec une combinaison d’ultrasons qui vont défibroser les tissus (1 à 2 séances 1 semaine avant la cryolipolyse + une le jour même) et de radiofréquence, qui va les rendre plus malléables (1 séance de 20 à 40 mn avant cryolipolyse).
  • adhérences profondes (à la suite d’une césarienne ou d’une chirurgie). Prévoir 2 à 3 séances de radiofréquence combinée à des ultrasons espacées d’une semaine, avant la cryolipolyse.

A bon entendeur …

CoolSculpting_traitement

CoolSculpting_traitement2

A lire aussi dans « Toutes les interventions », les fiches techniques sur :

CoolSculpting_Areas_Female_Torso_Front_and_Back

Pour lire un témoignage, c’est là ! 

N’hésitez pas aussi à consulter ce nouvel article : “Cryolipolyse : tout ce qu’il faut savoir pour que ça marche vraiment ! ” 

25 Comments on "La cryolipolyse, ça marche à tous les coups ?"

  1. Depuis de nombreuses années j’ai testé tout ce qui existait pour me débarrasser du bourrelet au niveau de mon ventre qui c’est installé durant mes grossesses et cette persistante culotte de cheval. Les crèmes, le sport, les régimes etc… rien ne marchait. Je commençais à me dire que la seule solution, pour me débarrasser de ce fichu complexe qui vraiment me poussait à me camoufler lorsque l’épreuve du bikini arrivait, était la chirurgie. Mais bon le coup de l’anesthésie et des aiguilles bof bof… Donc j’ai testé la cryolipolyse mais disant que je n’avais rien à perdre. Je me suis donc rendu dans un institut ou une fois le prix exorbitant digéré, je me suis jetée à l’eau. Franchement pas terrible comme expérience, j’ai eu clairement mal durant toute la séance. Mais je me suis dit, il faut souffrir pour être belle et dans 3 mois à moi le petit bikini sans complexe. A la fin de la séance l’esthéticienne vient me masser ce qui augmente encore mes douleurs. Bref l’après midi pas moyen de retourner travailler car les tiraillements étaient vraiment insupportables. Le lendemain les douleurs on disparues mais de gros hématomes sont apparus. J’ai donc appelé l’institut pour me rassurer. Les paroles de l’esthéticienne m’ont vite réconforté. Mais au termes de la conversation elle me dit : ” de toute façon on remet ça dans trois mois”. Quelle n’est pas ma surprise d’apprendre que pour obtenir des résultats une séance ne suffit pas que ce n’est qu’un argument commercial pour justifier le prix de leur traitement. Bref refaire la même séance de torture et payer pour ça non merci.
    J’ai donc effectué des recherche sur internet vraiment dans l’optique d’obtenir le remboursement de ma séance. Et je suis tombé sur des appareils de cryolipolyse portatifs. Pas évident de s’en sortir face au différents appareils commercialisés et à des tarifs allant du simple au double. J’ai fais quelque recherche et me suis tourné vers celui qui existe depuis le plus longtemps et suivant mon idée que le plus cher est le mieux. En plus l’entreprise propose le remboursement si l’on est pas satisfait. Donc je me suis dit cette fois je me ferais pas avoir. Rapidement j’ai été livré et ai suivi bien scrupuleusement les instructions. C’est il faut le dire un peu chronophage même si on peut faire les séance chez soi. Mais j’ai persévéré les 3 mois indiqués et au bout de 4 mois soit 1 mois après la fin du traitement j’ai enfin trouvé LA SOLUTION!!! adieu le petit bidon et cellulite, adieu mon complexe et paréo!!! Je vais clairement me pavaner comme un pan de long en large sur la plage. Donc n’hésitez pas foncez.

    • Bonjour, merci pour votre commentaire mais l’expérience que vous relatez n’a rien à voir avec la cryolipolyse médicale. Des soins d’institut ne peuvent en aucun cas se substituer au geste du médecin. Quant à la “machine portative”, elle n’existe pas non plus dans le domaine médical.

    • Bonjour.
      J’ai eu ma première séance chez un médecin, il y a 3 semaines. J’ai hâte de voir le résultat dans moins de trois mois maintenant. Les esthéticiennes n’ont pas les compétences pour pratiquer cette méthode, cela doit être fait par un médecin. Je croise les doigts

  2. j’ai fait cette méthode chez une esthéticienne, tout s’est bien passé. pas de douleurs et les résultats sont là!!!

    • Merci pour votre commentaire. Très bien si vous avez obtenu des résultats. Cependant, pour nous, la cryolipolyse comme l’épilation à la lampe flash relèvent d’actes médicaux. Il faut savoir poser la bonne indication (une hernie ombilicale notamment est une contre-indication absolue) et gérer toutes les complications qui peuvent se présenter (elles existent !). Un simple malaise vagal nécessite déjà certains réflexes.

  3. Une séance de cryolipolise dans une clinique de Lyon s est transformée en brulure au 2nd degrés au bras juste avant l’été. La technique ne semble pas maitrisée. résultat : pas de soleil ni de baignade. les accidents de ce genre semblent de plus en plus fréquents. C ‘est cher payer pour quelques millimètres de diamètre en moins.

    • Bonsoir, merci pour votre message. Je comprends votre déception. La technique est maîtrisée mais tout dépend des mains entre lesquelles on la met. Comme toujours en esthétique, c’est très opérateur dépendant. Je comprends qu’après une si mauvaise expérience, on soit vacciné pour la vie ! Bon courage à vous.

    • bonjour
      pouvez vous me donner le nom de la clinique en question.
      merci

  4. J’ai fait mes séances chez un médecin généraliste recommandé Cristal Cryolipolyse.
    Apparemment j’étais la cliente idéale – pas de surpoids, pratique du sport régulièrement chaque semaine – régime alimentaire équilibré …
    J’ai fait deux séances et je n’ai eu aucun résultat, d’après mon médecin ce serait parce que je n’ai pas pas une bonne circulation – qui comme par hasard n’est pas dans les contres indications.
    Bref beaucoup d’argent dépensé sans grande explication mis à part un désolée ça ne marche pas pour vous …

    • Merci Céline pour votre commentaire. Vous n’étiez pas en surpoids et aviez une bonne hygiène alimentaire, donc vous étiez effectivement une bonne indication. Et la mauvaise circulation n’est pas une contre-indication, en effet. Apparemment, vous rentrez dans les 15 % d’insatisfaits de la cryolipolyse. Je comprends tout à fait votre désarroi …

  5. Bonjour,
    J’ai pratiqué sur le ventre une cryolipolyse . Aucune douleur, j’avais le ventre à peine froid lors du retrait de la ventouse. Cela fait 7 semaines et aucun effet visible pour l’ instant . Machine cryocell..

    • Bonjour, merci pour votre témoignage. Je ne connais pas cet appareil mais d’après ce que j’en vois sur internet, cela ressemble à un équipement d’institut de beauté. Donc, ceci explique cela … Je vous encourage plutôt à aller consulter un médecin pour ce type de prestation.

  6. moi j’ai fait 2 séances, sur la même zone, chez un professionnel inscrit à l’ordre national des médecins, et utilisant la machine “Cristal’.
    Je n’ai perdu qu’un pauvre cm de tour de taille!!! lors de la 1ère séance et à la deuxième : 0 cm!!!! Il m’a répondu que c’est rare, mais ça arrive dans 5 pour cent des cas. Il m’a proposé de refaire une séance et si résultat négatif, il me rembourse.
    Je me dis que je ne vois pas pourquoi au bout de la 3ème séance, j’aurai le résultat “spectaculaire” tant attendu.

  7. Je voudrais savoir si un kinésithérapeute est est compétent pour pratiquer de la cryolipolyse
    Merci de votre réponse

  8. Bonjour,
    J’ai testé le laser thermique sculpsure un an et demi après ma 1ère grossesse. J’ai été satisfaite du résultat. Seulement j’avais perdu quasiment tous mes kg avant le traitement (15 kg pris et il me restait juste 4 kg à perdre).
    Aujourd’hui 3 moi après ma 2ème grossesse je n’ai perdu que 5 kg (toujours 15 kg de pris), et j’envisageais de faire une cryolipolise.
    Seulement ma grossesse a été très compliquée et j’ai eu beaucoup d’oedèmes. Dois-je attendre de faire le traitement pour avoir des résultats ?
    J’ai lu dans votre article que les tissus doivent être préparés…
    Merci pour votre réponse.

    • Bonsoir, merci pour votre message. Je pense que la configuration après votre première grossesse était meilleure que celle d’aujourd’hui pour une cryolipolyse car la technique ne traite que les petites rondeurs très localisées. Pour ce qui est de la préparation des tissus, c’est du moins l’avis du médecin que j’avais interrogé dans l’article. De fait, si l’on congèle surtout de l’eau et peu de graisse, ce n’est pas très intéressant … Mais le mieux est peut-être de revoir le médecin qui vous avait traité la première fois pour lui poser ces questions ? Bon courage à vous !

  9. J’ai oublié de vous demander si les machines de la marque Clinipro sont fiables ? Importateur CRYODIFF. http://www.lipocntrast.fr
    Merci pour votre réponse.

  10. j’avais fait une liposucion en 2015 et ça avait super marché mais depuis 1 an j’ai arrété de fumer et du coup j’ai pris 10 kgs. Ne voulant pas connaitre le port du collant pendant 4 semaines, je me suis tournée vers la crio,j’ai donc fait 2 séances (ventre et poignées d’amour) chez une esthéticienne et rien pas un petit cm de perdu. J’ai décidé de le faire chez un médecin avec l’appareil cristal il y a de cela un mois au niveau du ventre. Je suis un régime, je fais du sport et pour le moment rien mais je m’accroche au fait qu’il est peut être trop tôt.J’ai pourtant vu la différence avec l’esthéticienne car lorsque l’on m’a enlevé les appareils j’avais comme une forme de lingot au niveau des prises alors que lors de ma première séance absolument rien. De plus j’ai senti pendant quelques jours que ça travaillait donc ça me donne espoir mais quand je vois les commentaires de certaines qui font parties de 5% d’échecs ça m’ennuie. Après je suis consciente qu’il me fallait au moins 2 séances car j’avais un bourrelet de 4 cms environ et consciente que la totalité ne peut pas être enlevée.Bref j’ai rv dans 2 semaines pour le suivi alors je me dis que je vais être patiente et ne pas être défaitiste.
    Je vous tiens au courant

    • Vous avez bien fait de vous adresser à un médecin. Nous ne rappellerons jamais assez que la cryolipolyse est un acte plus technique qu’il n’y paraît, qui nécessite un avis éclairé. Cependant, il ne remplacera jamais une liposuccion. Les résultats ne seront donc pas comparables à ceux que vous avez obtenus dans le passé mais ils amélioreront votre silhouette, surtout si vous accompagnez le traitement de sport et d’un régime. Nous sommes avec vous !

  11. Bonjour, avez vous des informations sur l’appareil Cryosquare ? Utilisé par un médecin pour la cryolypolyse… Je me demande ce qu’il vaut.
    Merci !
    Emma

  12. De mon côté, j’ai tenté la cryolipolyse sur le ventre et les hanches à plusieurs reprises (2 fois 2 séances). En effet, suite à un traitement médicamenteux, j’avais pris 20 kilos en 2 ans et je n’arrivais pas à m’en débarrasser. A chaque fois, ça a marché (accompagné d’un petit régime) mais j’ai regrossi très très rapidement derrière.
    J’ai commencé en juin 2017 : j’ai fait 2 séances ventre et 2 séances hanches, chacune espacées d’1 mois. Mon ventre avait bien diminué après la 1ere séance, c’était moins spectaculaire après la 2e. J’étais néanmoins satisfaite. Pourtant, au bout d’1 mois environ, j’avais quasi tout repris alors que je ne faisais pas d’excès.
    J’ai recommencé en janvier dernier. Idem : super effet après la première séance, peu d’effets lors de la deuxième. Pas de 3e séance : 1 mois après la 2e séance, j’étais revenu à ma taille initiale, du coup je n’ai pas pris rdv pour une 3e séance.
    Bref, j’ai laissé tomber. Je trouve que c’est très cher pour un effet qui dure peu de temps (sur moi en tous cas).
    Par ailleurs, je n’arrive pas à comprendre la différence de prix hallucinante d’un endroit à l’autre. J’ai vu des séances à 200 euros la zone, d’autres à plus de 1000 euros la zone (perso, j’ai payé environ 700 euros les deux séances pour 1 seule zone). C’est beaucoup moins cher dans les instituts ou chez les kinés (j’ai fait ça chez un kiné avec le même matériel que chez certains médecins). En revanche, chez les médecins ça monte à plus de 1000 euros (j’ai comparé les prix et les machines). Je ne suis pas certaine que la différence de prix soit réellement justifiée. En tous cas, il faudra qu’on m’explique pourquoi un kiné ou un centre dermo esthétique prend 400 euros, quand un médecin prend (avec le même matériel) 1000 euros… Si quelqu’un sait, je suis preneuse. En tous cas, merci pour cet article

    • Bonjour, merci beaucoup pour votre témoignage. Il faut rappeler que la cryolipolyse s’adresse aux petits bourrelets localisés. Il ne s’agit pas d’une technique amincissante. C’est sans doute la raison pour laquelle vous avez été déçue malgré votre persévérance. Par ailleurs, nous ne parlons sur le site que de techniques médicales. Soit, la cryolipolyse réalisée par les médecins (parce que l’acte comporte des risques, on a tendance à l’oublier). Les tarifs sont plus élevés car l’expertise est supérieure à celles des esthéticiennes ou des kinés, qui ne disposent pas tout à fait des mêmes machines. Du moins celles qui portent le marquage CE médical ne peuvent être mises entre leurs mains.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


La parole vous est donnée, dans le blog. N’hésitez pas à partager votre expérience, donner votre avis. Mais les commentaires postés doivent être factuels et exprimés sur un ton courtois et modéré, sans attaques personnelles.
Vous n’avez pas le droit d’écrire en toutes lettres le nom d’un médecin. Par ailleurs, je me réserve celui de supprimer à posteriori tout commentaire que je considèrerais comme agressif, excessif, indélicat, scabreux, choquant, diffamatoire ou calomnieux envers les praticiens ou d’autres personnes. Je n'authorise pas non plus la promotion d'appareils ou méthodes qui n'ont rien à voir avec les techniques médicales évoquées dans mes pages et qui peuvent induire en erreur ou tromper mes lecteurs. En postant un commentaire, vous adhérez sans réserve à ces conditions et vous vous interdisez toute réclamation du fait de la non publication ou de la suppression de ce commentaire.
De même, n’étant pas médecin mais journaliste, je ne pourrai délivrer aucun conseil médical à titre personnel, recommander un spécialiste ou communiquer des numéros de téléphone, adresses mail ou postales. Vous trouverez dans la rubrique « avant/après l’intervention » les contacts des organismes professionnels auprès desquels vous adresser pour obtenir les annuaires de médecins qualifiés. Ceux cités dans mes sujets interviennent uniquement à titre d’experts.

*


 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.