Trous sur les cuisses : enfin une technique médicale qui marche !

traitement du capiton avec Cellfina

Le capiton, ces fossettes très disgracieuses sur les cuisses et les fesses, se traitent aujourd’hui grâce à une technique médicale très novatrice : Cellfina. 

D’où viennent ces trous sur les cuisses ?  Des septas (travées fibreuses qui relient la surface supérieure de la peau aux tissus profonds) qui peuvent être très courts et durs chez certaines personnes et attirent la peau vers la profondeur. En 2012, les Américains ont mis au point une machine, spécialement dédiée au traitement de cette cellulite particulière. Le principe n’est pas nouveau. Il repose sur celui de la « subcision », une technique déjà bien connue des médecins qui avaient compris qu’en sectionnant les cloisons fibreuses à l’aide d’une lame, on pouvait ainsi libérer les cellules graisseuses et améliorer l’aspect de la peau. La bonne idée, c’est d’avoir remplacé ce geste manuel par une machine, avec un protocole standardisé qui rend aujourd’hui le traitement parfaitement sécurisé (à condition que le médecin soit formé à la technique et le traitement pratiqué dans des conditions stériles, comme au bloc). Son nom : Cellfina. Tous les détails de l’intervention ici, mesdames !

Aux Etats-Unis, où la méthode est déjà pratiquée depuis quelques années, les femmes se disent emballées. Sur le site www.realself.com, le taux de satisfaction atteint les 90 % ! Nous avons nous-mêmes interrogé deux patientes, qui ont fait le traitement et qui sont folles de joie (cliquez ici pour les témoignages).

Mais comme pour toute technique médicale récente, il ne faut pas s’enflammer de façon inconsidérée. « J’attends de voir ce que les résultats vont donner avec le temps, si la qualité de la peau est préservée ou pas » avance le Dr Jean-Marc Adda, médecin esthétique. De fait, si ces travées fibreuses sont sous la peau, c’est bien qu’elles y jouent un rôle ?  « Oui, mais elles ne sont pas toutes indispensables à l’architecture sous-cutanée. Du reste, dans la technique Cellfina on ne sectionne que les cloisons situées sous les zones de creux. Toutes les autres sont préservées pour ne pas provoquer de relâchement cutané », répond le Dr Noël Schartz.

Malgré tout, certains spécialistes restent dubitatifs. Ces septae ne vont-ils pas se reformer aussi vite qu’on les a sectionnés ? « A priori, non. Mais il est vrai qu’un tissu qui a une prédisposition à ces fossettes aura certainement tendance à refaire de nouvelles », répond le Dr Schartz. Chez les premières patientes américaines qui ont été traitées il y a trois ans, on n’a pas encore observé de récidive. Mais rien de dit que plus tard … Affaire à suivre, donc.

Pour plus d’informations : www.cellfina.fr

Cellfina, avant et résultat à 1 an 

Toute reproduction interdite

Cet article vous a été utile ?

Soyez le premier a commenter on "Trous sur les cuisses : enfin une technique médicale qui marche !"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


La parole vous est donnée, dans le blog. N’hésitez pas à partager votre expérience, donner votre avis. Mais les commentaires postés doivent être factuels et exprimés sur un ton courtois et modéré, sans attaques personnelles.
Vous n’avez pas le droit d’écrire en toutes lettres le nom d’un médecin. Par ailleurs, je me réserve celui de supprimer à posteriori tout commentaire que je considèrerais comme agressif, excessif, indélicat, scabreux, choquant, diffamatoire ou calomnieux envers les praticiens ou d’autres personnes. Je n'authorise pas non plus la promotion d'appareils ou méthodes qui n'ont rien à voir avec les techniques médicales évoquées dans mes pages et qui peuvent induire en erreur ou tromper mes lecteurs. En postant un commentaire, vous adhérez sans réserve à ces conditions et vous vous interdisez toute réclamation du fait de la non publication ou de la suppression de ce commentaire.
De même, n’étant pas médecin mais journaliste, je ne pourrai délivrer aucun conseil médical à titre personnel, recommander un spécialiste ou communiquer des numéros de téléphone, adresses mail ou postales. Vous trouverez dans la rubrique « avant/après l’intervention » les contacts des organismes professionnels auprès desquels vous adresser pour obtenir les annuaires de médecins qualifiés. Ceux cités dans mes sujets interviennent uniquement à titre d’experts.

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.