Poils du visage : épilation électrique ou laser ?

Epilation des poils du visage : laser ou épilation électrique ?

Les poils du visage ne s’épilent pas comme les poils du corps. Très stimulables, il convient de bien choisir la technique. 

Dès que les premiers spécimens se pointent, en général, c’est branle- bas de combat. On dégaine cire, pince, crème dépilatoire, rasoir, fil, ciseaux…, ce qu’on a sous la main, pour vite supprimer l’objet de la honte. Reste que les poils du visage sont des poils « à part ». En fait, il n’est pas du tout judicieux de les épiler soi-même.

« Au départ, il s’agit d’un duvet, non couvrant et non visible. Puis, sous l’influence du climat hormonal, notamment à la ménopause, et des manipulations, ces fins poils se transforment en vrais poils. Et les ennuis commencent … » explique le Dr Marilyne Plasqui, médecin esthétique. Le duvet, autant le dire une fois pour toutes: il ne s’épile pas ! Tout au mieux, il s’éclaircit, à l’aide d’un produit ad-hoc (et encore, pas trop souvent non plus). Car dès qu’on le titille, on est assuré de le voir répliquer en s’étoffant. Quant au vrai poil, eh bien, toutes les manipulations (quelle que soit la méthode d’épilation choisie) le stimulent peu ou prou. En particulier s’il siège sur une zone dite « hormono-dépendante » (comprenez, sous influence des hormones), type menton ou maxillaires. Là, vous encourez carrément le risque de vous transformer en femme à barbe. « Le problème vient du fait qu’il est rare d’arracher correctement un poil avec son bulbe. La plupart du temps, on le scinde, ce qui explique qu’il reparte de plus belle » rapporte la spécialiste. Si vraiment vous ne supportez plus les intrus, raccourcissez-les avec des ciseaux, c’est encore ce qu’il y a de moins pire. Mais surtout, prenez rendez-vous pour une épilation chez un médecin. Car ensuite, avec l’âge, le vilain va blanchir. Et se renforcer de plus en plus, eu égards à tout ce qu’on lui aura fait subir au cours de sa vie, ce qui vaut aux mamies des barbes bien piquantes (et fait mourir de rire leurs petits enfants).

Comptez en moyenne 8 à 10 séances de laser sur le visage (contre 5 à 8 sur le corps). « Si au-delà des 10 séances, le résultat est décevant, j’oriente les patientes vers leur gynécologue qui aura peut-être un traitement hormonal à proposer pour améliorer cela », conseille le Dr Plasqui. On revient chez son médecin dès que les poils repoussent, soit toutes les 6 semaines les 3 premières séances. Ensuite, on peut espacer. Il faut compter environ deux ans pour se débarrasser complètement des intrus. Mais pas totalement car les fils du visage étant sous dépendance hormonale,  deux à trois séances d’entretien par an peuvent s’avérer nécessaires.

Enfin, il est plus que recommandé de toujours consulter un médecin pour l’épilation des poils du visage. C’est très, important car ce sont des poils hautement stimulables comme on l’a vu, un rien les excite.

Les esthéticiennes n’ont pas le droit au laser, elles utilisent des lampes flash dont l’efficacité n’est pas du tout comparable. Or, plus l’intensité d’un appareil est faible et plus le bulbe est stimulé, ce qui risque de déclencher une repousse paradoxale (= repousse autour de la zone traitée). « Idem pour les petites lampes flash utilisées à domicile » ajoute le Dr Plasqui. La plus grande méfiance s’impose, donc.

LASER OU EPILATION ELECTRIQUE : QUELLES DIFFERENCES ?

Tout dépend de la zone et du nombre de poils à traiter. D’une façon générale, on privilégie le laser lorsqu’il y a une bonne densité de poils. S’il ne s’agit que de quelques spécimens, l’épilation électrique est plus indiquée. Toutefois, le laser ne donne des résultats satisfaisants que sur les poils noirs (Alexandrite sur les peaux claires, Nd :Yag sur les peaux mates et foncées). Ça fait mal ? Comme un petit coup d’élastique, à chaque tir. Donc, pas particulièrement plaisant. Et après plusieurs impacts, ça peut devenir franchement douloureux, notamment sur la lèvre supérieure. Sur les poils clairs ou blancs, en revanche, seule l’électrolyse fonctionne. Là, la sensation est plus de l’ordre de la piqûre (perso, je trouve cela plus confort que le laser).

Et sur les  repousses paradoxales, qu’est-ce qu’on fait ?

On débroussaille au laser Nd :Yag si les poils sont diffus, les premières séances, ensuite on enchaîne sur l’électrolyse.

 

L’EPILATION DES POILS DU BAS DU VISAGE (MENTON, MAXILLAIRES)

Ce sont ceux, avec la moustache, qui nous rendent le plus hystérique. Au début, ça commence par un ou deux. Puis à force d’arrachage, on finit par récolter de véritables troncs. Et surtout, comme la zone est sous la dépendance des hormones, on se retrouve vite avec une petite forêt ! « Ça survient lorsqu’il y a un déséquilibre dans le rapport œstrogènes/testostérone, ou une hypersensibilité individuelle à la testostérone. Les femmes les plus embêtées sont celles sous progestatifs ou ménopausées sans traitement, et bien sûr les patientes atteintes d’hirsutisme » indique le Dr Plasqui.

La solution ? Le laser, si les poils sont nombreux (tout en se rappelant que la chaleur, si elle est trop intense peut, elle aussi, stimuler le poil. Le médecin doit donc bien régler ses paramètres de traitement pour éviter toute repousse paradoxale). Si ce n’est qu’un ou deux poils qui se baladent, on préfèrera l’épilation électrique. C’est plus sensible sur le menton que sur les maxillaires.

Le prix : La séance de laser sur le menton : 40 € ; tout le bas du visage : 90 € la séance de laser. Entre 50 € et 100 € selon l’importance de la pilosité.

 

LIRE AUSSI : L’épilation du SIF au laser, on en parle ? 

 

L’EPILATION DU COU ET DU DECOLLETE

Eh bien oui, de sales poils peuvent venir se nicher à cet endroit. Ils sont souvent le fruit d’une repousse secondaire (à force d’avoir trop trituré le menton, le décolleté ou les seins !). Si on les arrache à leur tour, on peut vite se retrouver avec une petite moquette (et ce n’est malheureusement pas une blague !).

La solution ? Si la zone est très velue, mieux vaut la traiter avec un laser Nd:Yag, moins agressif que l’Alexandrite. S’il n’y en a que quelques-uns, c’est l’épilation électrique (les séances peuvent être longues car dans cette zone car les poils poussent dans toutes les directions).

Le prix : 60 € la séance de laser cou ou décolleté, entre 50 100 € la séance d’épilation électrique selon l’importance de la pilosité.

 

L’EPILATION DE LA LEVRE SUPERIEURE

Elle est fréquente chez les femmes de type méditerranéen et les peaux foncées, certaines se retrouvant même affublées d’une véritable moustache. Néanmoins, la zone a l’avantage de ne pas subir l’influence des hormones. Si on arrache un poil, on le renforce, mais on n’en a pas quatre qui poussent autour !

La solution ? Si la moustache est bien visible, on l’élimine au laser. « Néanmoins, je fais très attention à ne pas traiter trop loin de chaque côté la lèvre supérieure, car on risque des repousses secondaires. En revanche, si je vois un spécimen qui dépasse d’une narine, hop, j’en profite pour le griller aussi ! » rapporte le Dr Plasqui. Pour les poils fins : l’épilation électrique est la solution la plus indiquée (ça fait assez mal en revanche sur cette zone).

Le prix :  40 € la séance de laser, 50 € la séance d’épilation électrique.

 

L’EPILATION DES JOUES

Elles ne sont recouvertes que d’un fin duvet, mais qui peut vite se transformer si on vient l’asticoter (because zone hormono-dépendante). Donc, le conseil est surtout de ne rien faire (même une décoloration, si elle est pratiquée trop souvent, stimule).

La solution ? On va voir direct le médecin esthétique, qui n’interviendra que si les poils bien visibles, sûrement pas sur le duvet qui est très stimulable. Et jamai de laser à cet endroit, uniquement de l’électrolyse ! Certains médecins prescrivent un médicament sous forme de crème, à base d’eflornithine (Vaniqa), mais les résultats ne sont pas reproductibles. « Les patientes peuvent essayer le produit pendant une période de six mois. Certaines se disent très satisfaites. Mais s’il n’y a aucun résultat après ce délai, alors, on passe à l’électrique », rapporte Stéphanie Huot.

Le prix : 50 € la séance d’épilation électrique

 

L’EPILATION DES PATTES

Les pattes longues ne sont pas très esthétiques, ça donne un côté « Barbe bleue ».

La solution ? « Si les pattes sont bien fournies, il n’y a pas de problème pour les traiter au laser. En revanche, si les poils sont peu nombreux et se mêlent à du duvet, alors là méfiance ! Dans ce cas, mieux vaut une épilation électrique », précise le Dr Plasqui.

Le prix : 60 € la séance de laser. 50 € la séance d’épilation électrique.

 

L’EPILATION DE LA LIGNE FRONTALE

C’est vrai qu’une ligne capillaire mal dessinée, ce n’est pas très esthétique, mais comme c’est très casse-gueule aussi de la toucher …

La solution ? « Personnellement, je préfère ne pas m’y aventurer car il y a souvent la présence d’un duvet. On risque fort, en appliquant un laser de stimuler tout ça … », commente notre spécialiste.

 

L’EPILATION DES SOURCILS

Bon là, aucun problème à manier la pince à épiler ou le fil. Donc, pas besoin d’un traitement chez le médecin esthétique, à moins d’être affublée d’un mono-sourcil à la Frida Kahlo. Auquel cas …

La solution ? Près des yeux (même s’ils sont protégés par des coques), mieux vaut recourir à l’épilation électrique, c’est plus prudent.

Le prix : 50 € la séance d’épilation électrique.

 

L’EPILATION DE LA BARBE CHEZ L’HOMME

Les médecins sont souvent consultés pour des problèmes de folliculite (infection autour des poils incarnés qui donne des petits boutons blancs). Parfois aussi pour styliser une barbe.

La solution ? Le laser marche très bien sur les folliculites. Et c’est aussi la solution idéale pour dessiner une barbe au contour ultra-net. En revanche, si la pilosité remonte très haut sur les pommettes, on passe à l’électrolyse.

Le prix : 130 € la séance d’épilation laser. 50 € la séance d’épilation électrique.

Toute reproduction interdite

Cet article vous a été utile ?

2 Commentaires on "Poils du visage : épilation électrique ou laser ?"

  1. Bonjour ! Je fais des séances pour supprimer le du et de la lèvre supérieure au laser et je trouve cela très désagréable , alors le SIF . Si en plus , je marche comme un cow boy après … YAOUUUU ! . Merci pour les articles toujours intéressants !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


La parole vous est donnée, dans le blog. N’hésitez pas à partager votre expérience, donner votre avis. Mais les commentaires postés doivent être factuels et exprimés sur un ton courtois et modéré, sans attaques personnelles.
Vous n’avez pas le droit d’écrire en toutes lettres le nom d’un médecin. Par ailleurs, je me réserve celui de supprimer à posteriori tout commentaire que je considèrerais comme agressif, excessif, indélicat, scabreux, choquant, diffamatoire ou calomnieux envers les praticiens ou d’autres personnes. Je n'authorise pas non plus la promotion d'appareils ou méthodes qui n'ont rien à voir avec les techniques médicales évoquées dans mes pages et qui peuvent induire en erreur ou tromper mes lecteurs. En postant un commentaire, vous adhérez sans réserve à ces conditions et vous vous interdisez toute réclamation du fait de la non publication ou de la suppression de ce commentaire.
De même, n’étant pas médecin mais journaliste, je ne pourrai délivrer aucun conseil médical à titre personnel, recommander un spécialiste ou communiquer des numéros de téléphone, adresses mail ou postales. Vous trouverez dans la rubrique « avant/après l’intervention » les contacts des organismes professionnels auprès desquels vous adresser pour obtenir les annuaires de médecins qualifiés. Ceux cités dans mes sujets interviennent uniquement à titre d’experts.

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.