Que faire pour les sourcils abîmés par les épilations répétées ?

Greffe de sourcils

Les sourcils sont un élément clé dans un visage. Mais à trop les épiler, on risque tout bonnement l’alopécie : les bulbes traumatisés cessent de produire du poil et on prend dix ans dans la vue !  

Les sourcils sont aussi indispensables au visage que les cils aux paupières. Ils contribuent à le structurer, donnent de l’intensité au regard, nous permettent d’exprimer nos émotions et, petit détail qui a aussi son importance, empêchent la sueur de couler dans les yeux. Les filles coquettes savent très bien tout cela. D’ailleurs, le maquillage des sourcils a littéralement explosé ces dernières années. Et depuis quelque temps, c’est le « microblading » (technique de maquillage semi-permanent « poil à poil » ) qui a la côte. Mais malgré tous les efforts louables pour imiter les spécimens, aucune de ces techniques ne rivalisera jamais avec une greffe médicale, seule capable de réellement remplacer les poils disparus. Evidemment, on n’est pas dans un registre très soft. Une intervention médicale comporte toujours des risques (quoiqu’ici, assez rares et limités) et les suites ne sont jamais très funky. Néanmoins, quand on a un vrai problème de sourcils qui gâche la vie (alopécie, sourcils naturellement peu fournis ou cicatrice à la suite d’un traumatisme), et non seulement le désir de les styliser pour se faire une tête à la Kardashian, alors cette option mérite d’être étudiée car l’effet est non seulement permanent mais offre un résultat archi-naturel qui peut difficilement être concurrencé (sauf en cas de pelade car elle fera systématiquement chuter les poils greffés) par le pigment. Vous pourrez ensuite succomber à tous les caprices de la mode, y compris les plus inattendus, comme ici les coiffer façon hérisson 🤔

sourcils coiffés à la verticale

Comment ça se passe une greffe de sourcils ? 

Comme une greffe capillaire ou une greffe de barbe, en fait. On prélève une bandelette de cheveux à l’arrière de la tête qui est découpée en greffons, lesquels sont ensuite réimplantés au niveau des sourcils, en respectant leur forme et le sens de la pousse du poil (technique FUL). « Il faut en moyenne 250 greffons » indique le Dr Marilyne Plasqui, médecin esthétique. On vous invite, si vous êtes intéressés, à aller consulter les liens ci-dessus sur lesquels vous trouverez tous les détails de l’intervention, qui dure entre 3 et 4 heures. Prévoir ensuite dix jours off, pour cacher aux collègues de bureau œdème, bleus et croûtes (intervention à programmer juste avant des vacances, donc). Ensuite, le sourcil se pare d’une teinte rosâtre, mais il est sortable (vous pouvez toujours prétexter un eczéma). Le maquillage de la zone n’est ré-autorisé qu’après un mois. « Si la peau a bien été préparée avec des compléments alimentaires (curcuma + complexe vitaminique) avant l’intervention, le poil greffé ne tombe pas. Sinon, comme très fréquemment dans cette technique, il tombe puis repousse après quelques mois. Le résultat est définitif après six mois » précise notre spécialiste. Ce qui change simplement par rapport à la greffe de cheveux, c’est qu’il faut couper ensuite régulièrement les poils, sachant qu’ils repousseront au rythme des cheveux, c’est à dire d’un cm par mois. Le prix du bonheur ? Entre 1800 € et 2500 €. Voilà, voilà !

 

Toute reproduction interdite

Cet article vous a été utile ?

Soyez le premier a commenter on "Que faire pour les sourcils abîmés par les épilations répétées ?"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


La parole vous est donnée, dans le blog. N’hésitez pas à partager votre expérience, donner votre avis. Mais les commentaires postés doivent être factuels et exprimés sur un ton courtois et modéré, sans attaques personnelles.
Vous n’avez pas le droit d’écrire en toutes lettres le nom d’un médecin. Par ailleurs, je me réserve celui de supprimer à posteriori tout commentaire que je considèrerais comme agressif, excessif, indélicat, scabreux, choquant, diffamatoire ou calomnieux envers les praticiens ou d’autres personnes. Je n'authorise pas non plus la promotion d'appareils ou méthodes qui n'ont rien à voir avec les techniques médicales évoquées dans mes pages et qui peuvent induire en erreur ou tromper mes lecteurs. En postant un commentaire, vous adhérez sans réserve à ces conditions et vous vous interdisez toute réclamation du fait de la non publication ou de la suppression de ce commentaire.
De même, n’étant pas médecin mais journaliste, je ne pourrai délivrer aucun conseil médical à titre personnel, recommander un spécialiste ou communiquer des numéros de téléphone, adresses mail ou postales. Vous trouverez dans la rubrique « avant/après l’intervention » les contacts des organismes professionnels auprès desquels vous adresser pour obtenir les annuaires de médecins qualifiés. Ceux cités dans mes sujets interviennent uniquement à titre d’experts.

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.