Ces petites mochetés que la médecine esthétique permet de rattraper

correction petits défauts médecine esthétique

Certains défauts ne sont pas très apparents et pourtant, qu’est-ce qu’ils sont vilains !  Allez, on efface tout et on recommence ! 

Des cicatrices d’acné 

La solution. On injecte, dans le derme, au cœur de chaque cicatrice une petite bille d’un acide hyaluronique fluide (type Restylane Refyne) qui va soulever le fond. Ensuite, on masse pour aplanir le tout. La correction est immédiate et persiste environ un an. « En revanche, cette solution ne convient pas aux cicatrices en pic à glace (petites et très profondes) qui se traitent, elles, avec des techniques de micro-chirurgie dermato », précise le Dr Julien Vivier, médecin esthétique. Comptez en moyenne une seringue pour un visage entier, soit 350 €.

 

Un visage trop carré  

Souvent, le problème ne provient pas du relief osseux du visage comme on se l’imagine, mais de muscles trop toniques, au niveau de mâchoire. « Serrez les dents et tapotez le côté de votre joue, juste sous l’oreille : ce que vous sentez bouger sous vos doigts, ce sont les masseters, les muscles masticateurs. Lorsqu’ils sont hypertrophiques, ils masculinisent le visage, ce qui peut se révéler gênant chez une femme » explique le Dr Isabelle Rousseaux, dermatologue.

La solution : une injection de toxine botulique (Vistabel ou autre) pour diminuer la force de contraction des masseters. Le médecin pique dans la moitié inférieure du muscle, à trois endroits différents. Le résultat apparaît au bout d’une petite semaine et dure environ 6 mois. Comptez 1 à 2 seringues, soit entre 350 € et 700 €.

 

Un sourire gingival

Lorsqu’on sourit, la lèvre supérieure remonte et découvre la gencive, ce qui n’est pas très esthétique.

La solution. Le médecin injecte de la toxine botulique dans le muscle élévateur de la lèvre supérieure, qui est trop tonique : un point de chaque côté des narines. Mais ne confiez que ce geste qu’à un médecin expérimenté car une mauvaise injection peut entraîner des effets secondaires désagréables, comme une chute de la commissure des lèvres avec « incontinence salivaire » (en gros, on bave). Par ailleurs, il faut savoir que ce traitement allonge légèrement la lèvre supérieure. Il est donc déconseillé à celles qui ont une lèvre blanche naturellement trop longue. Le résultat apparaît après une semaine et dure environ 6 mois.  Comptez 350 €.

 

Un menton en peau d’orange

On voit cela parfois sur certains visages. Cet aspect bosselé de la peau est causé par l’hypercontraction du mentalis, le muscle du menton. Le problème s’accompagne aussi parfois d’une ride sus-mentonnière très marquée.

La solution : une injection de toxine botulique (Vistabel ou autre) directement dans le muscle, pour le détendre. Le résultat apparaît après 7 jours et persiste environ 6 mois. Prix : 350 €. La ride sus-mentonnière se corrige, elle, avec une pointe d’acide hyaluronique. Le résultat est immédiat et dure un an (350 €).

 

Un cou de dindon

Le fanons sont des plis de peau relâchés au niveau du cou. « Ils sont causés par des contractions localisées du muscle platysma, qui tapisse toute la surface du cou et colle fortement à la peau. On peut avoir un ou plusieurs cordes apparentes », explique le Dr Isabelle Rousseaux.

La solution : le médecin injecte de la toxine botulique (Vistabel) le long des cordes, tous les 2 cm, pour diminuer les contractures. Le résultat apparaît au bout d’une semaine et dure environ 6 mois. Comptez 350 €.

 

Des plis sur la joue

Ce plissé qui traduit à la fois une perte de matière et une déshydratation survient plus volontiers sur les visages minces.   Et il est plus marqué chez l’homme que chez la femme. Mais no stress, ça se défroisse très bien !

La solution. Avec une fine canule fine, on injecte un acide hyaluronique très fluide (Skinboosters chez la femme ou Restylane Refyne chez l’homme) en nappage dans le derme. Le résultat dure quasiment un an. Le prix : 350 €.

 

Des poils sur les mamelons, les doigts ou les doigts de pied

Tout le monde en a, mais plus ou moins. Dans le cas du « plus », il est possible de s’offrir un traitement plus durable que la pince à épiler !

La solution. Une épilation laser. L’énergie lumineuse est absorbée par le pigment qui colore le poil, puis convertie en une chaleur qui dénature le bulbe pileux. Après avoir appliqué une crème anesthésiante sur les peaux des douillettes, le médecin balaie la zone à traiter avec son faisceau. A la fin de la séance (très rapide, sur ces zones là), une crème apaisante est appliquée. Il faut prévoir en moyenne 6 à 8 séances, espacées de 4 à 6 semaines. Le résultat est durable. Prix : 50 € environ la zone.

 

Des plis devant l’oreille

Ce relâchement  localisé en avant de l’oreille survient aussi bien chez les hommes comme chez les femmes. Ce n’est pas seulement vilain, ça donne un sacré coup de vieux au visage !

La solution. Une séance de Plex-r, un appareil basé sur la technologie plasma qui détruit les cellules cutanées en les faisant passer de l’état solide à l’état gazeux. « En cicatrisant, la peau devant l’oreille va se rétracter et estomper le relâchement cutané », rapporte le Dr Eric Essayagh, médecin esthétique. Les suites : des petites croûtes pendant une semaine et une peau rosée pendant un mois. Prix : 300 €.

 

Des veines apparentes sur les mains

Avec l’âge, les mains ont tendance à se décharner (en particulier chez les femmes minces). On voit les veines, mais aussi les os et les tendons.

La solution. Après une petite anesthésie locale, on injecte une seringue d’acide hyaluronique fluide dans chaque main. « Cinq à six petites billes sur le dos de la main et à la racine des doigts, que je masse ensuite en remontant en direction du poignet. Je recommande ensuite à mes patientes de se masser plusieurs fois dans la journée, pour bien répartir le produit », explique Julien Vivier, médecin esthétique. En général, il n’y a ni bleu ni gonflement. Le résultat est immédiatement visible et dure à peu près un an. Prix : 500 €

 

Toute reproduction interdite

2 Commentaires on "Ces petites mochetés que la médecine esthétique permet de rattraper"

  1. je vous ai déjà contacté sans succès, pour plastique apparent dans les sillons naso géniens et bouche qui tombe à la suite essaipayant inefficace de correction avec seringue:bouche qui tombe:nerf touché;PEYRONNET

    .FILS TENSEURS?

    • Bonsoir, je vous ai répondu le 9 septembre. Revoici la réponse :
      En réponse à Sieger.
      Bonsoir. J’aimerais vous aider, mais je suis journaliste, pas médecin. Je ne suis pas compétente pour faire un diagnostic. Vous trouverez beaucoup d’informations sur mon site, sur la toxine botulique (Botox), les fils tenseurs, etc… Allez sur la page d’accueil https://lejournaldemoncorps.fr et utilisez la fonction « recherche » (la loupe) pour trouver les informations qui vous intéressent.
      Mais je pense qu’il vous faut surtout trouver un médecin compétent, dans lequel vous aurez confiance. Apparemment, celui que vous avez vu ne vous inspire pas cela. Allez en voir d’autres : Après deux ou trois avis, vous serez plus à même de vous faire une opinion sur ce que l’on vous propose. Bon courage.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


La parole vous est donnée, dans le blog. N’hésitez pas à partager votre expérience, donner votre avis. Mais les commentaires postés doivent être factuels et exprimés sur un ton courtois et modéré, sans attaques personnelles.
Vous n’avez pas le droit d’écrire en toutes lettres le nom d’un médecin. Par ailleurs, je me réserve celui de supprimer à posteriori tout commentaire que je considèrerais comme agressif, excessif, indélicat, scabreux, choquant, diffamatoire ou calomnieux envers les praticiens ou d’autres personnes. Je n'authorise pas non plus la promotion d'appareils ou méthodes qui n'ont rien à voir avec les techniques médicales évoquées dans mes pages et qui peuvent induire en erreur ou tromper mes lecteurs. En postant un commentaire, vous adhérez sans réserve à ces conditions et vous vous interdisez toute réclamation du fait de la non publication ou de la suppression de ce commentaire.
De même, n’étant pas médecin mais journaliste, je ne pourrai délivrer aucun conseil médical à titre personnel, recommander un spécialiste ou communiquer des numéros de téléphone, adresses mail ou postales. Vous trouverez dans la rubrique « avant/après l’intervention » les contacts des organismes professionnels auprès desquels vous adresser pour obtenir les annuaires de médecins qualifiés. Ceux cités dans mes sujets interviennent uniquement à titre d’experts.

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.