Votre visage colle t-il aux standards de beauté actuels ?

En matière de beauté physique aussi, il y a des modes. Certains visages sont considérés comme plus sexy que à un instant T que d’autres. En général, ceux qui ressemblent aux personnalités en vue du moment. Voici les nouveaux codes. 

C’est juste histoire de s’amuser car, à vrai dire, on s’en fiche de correspondre aux nouveaux codes de la beauté, non ? En revanche, pour les moins de vingt-cinq, c’est très, très important d’être dans le trend. Plus on se ressemble les uns les autres et plus on fait grimper sa côté de popularité. Un mimétisme par lequel on est tous passés à un moment à un autre. Ensuite, on trouve ses marques et on fait sa vie … avec la tête qu’on a !

Dans le top 10 des physiques préférés du moment, on note par exemple, côté filles : Bella Hadid, Emilie Ratajkowski, Kelly Jenner, Hailey, Baldwin … Côté garçons, Thimotée Chalamet, Henry Cavill, François Sagat …

Les points communs ? D’une façon générale, les visages ont tendance à se durcir. Les lignes convexes, qui amenaient jusqu’ici de la douceur, le côté « poupée » chez la femme, s’estompent au profit de lignes droites, d’angles plus marqués, qui sculptent davantage les traits.

Les physiques se masculinisent, se virilisent, dans les deux sexes.

Que fait-on pour coller à ces critères ? De la médecine esthétique, bien-sûr ! Plus aucun tabou ! Beaucoup de corrections étant réalisables aujourd’hui avec des produits injectables entièrement résorbables, les jeunes se disent qu’ils ne risquent pas grand-chose à s’y essayer. Au pire, un coup de hyaluronidase (une enzyme qui dégrade l’acide hyaluronique) et, hop, ils repartent sur une autre correction … Pas forcément le meilleur réflexe, mais c’est comme cela que ça se passe.

 

LES NOUVEAUX CODES DE LA BEAUTE CHEZ LA FEMME

 

1/ Des pommettes saillantes

La pommette à la slave a toujours la côte. Et pour cause : elle donne tout de suite un max de chien au visage.

Le résultat est toujours bien si … Vous avez les pommettes naturellement plates ou qui ont fondu avec l’âge. Grâce à l’injection, le regard paraît aussi plus présent. Mais attention à ne pas vous montrer trop gourmand. Une goutte de trop et c’est l’effet « balle de golf » !

Si vous avez des pommettes normales mais que vous souhaitez accentuer leur relief, pour mieux les distinguer des joues, faire le visage plus sculpté, c’est possible aussi. « Dans ce cas, on injecte le produit de façon plus étalée, de l’oreille jusque sous les yeux. Mais idem, il ne faut pas trop charger en produit, autrement on court le risque d’un visage très élargi » met en garde le Docteur Mookherjee.

« L’important, pour un résultat réussi, c’est d’y aller crescendo. On injecte une dose, on regarde dans le miroir ce que ça donne, et ainsi de suite. Si vous souhaitez un résultat très naturel, alors indiquez bien au médecin que vous ne voulez pas que le résultat se voit quand vous souriez« , indique le Dr Mookherjee. C’est très important pour éviter l’effet « balle de golf » … Vous ne savez plus si c’est trop ou pas assez ? Dans le doute, arrêtez net. Mieux vaut être moins injectée que trop. Vous y reviendrez dans quelques jours/semaines si nécessaire.

2/ Des joues creusées

Regonfler les pommettes à l’acide hyaluronique n’est pas toujours suffisant pour créer la petite ombre si recherchée aujourd’hui, au creux des joues. La dernière lubie des Millenials est donc de recourir à la bichectomie, une intervention chirurgicale dont on vous a déjà parlé, qui consiste à retirer les boules graisseuses de Bichat, au creux des joues. Ainsi, le visage accrochera encore mieux la lumière sur les selfies ! Dingo mais les chirurgiens ne comptent plus les pépètes de 25 ans qui sont candidates à cette opération.

Le résultat est toujours bien si … Vous avez de bonnes joues à la base (comme Bella Hadid dans sa prime jeunesse). Autrement, vous courez le risque de beaucoup trop creuser le visage. N’oubliez pas qu’en vieillissant, il fond déjà naturellement !

3/ Un ovale bien dessiné

On ne dit plus ovale au passage, mais « jawline » (mâchoire). Et le but, c’est de l’avoir bien soulignée, avec un angle sous l’oreille assez marqué.

Pour ce faire, le médecin travaille à l’acide hyaluronique. Il injecte l’angle mandibulaire, et poursuit, si besoin, sur toute la ligne de l’ovale jusqu’au menton, pour une plus belle définition. Si le menton est légèrement rentré, il l’injecte aussi, ce qui a pour effet de le rendre plus saillant et de dessiner encore plus nettement l’angle cervico-mentonnier.

Mais attention, de face, le visage doit présenter un aspect triangulaire. Il ne doit pas être carré, autrement c’est moche. « Quand il l’est, on nous demande de l’amincir, ce qui est possible si cet aspect provient d’une hypertrophie des muscles masseters, les muscles de la mastication que l’on sent sous les doigts, dans chaque coin du visage, quand on serre fort les dents. Dans ce cas, on les affaiblit avec une injection de toxine botulique. Maintenant, si c’est le relief osseux qui est en cause, il n’y a pas grand-chose à faire, à moins d’une chirurgie lourde », indique le Dr Robin Mookherjee, chirurgien plasticien.

Le résultat est toujours bien si … On a un maxillaire étroit, à la base (autrement dit, un bas du visage très fin).

En revanche, il est beaucoup plus difficile de faire ressortir la ligne mandibulaire sur un visage rond, avec de bonnes joues. « On peut   souligner l’angle, mais redonner une définition à toute la jawline, non. Cela ne ferait que renforcer le côté massif du visage » explique le Dr Mookherjee.

4/ Une bouche très pulpeuse

La règle, pour un résultat harmonieux, c’est de respecter un rapport d’un tiers pour la lèvre supérieure et deux tiers pour la lèvre inférieure. Mais de plus en plus, les jeunes réclament deux lèvres de volume égal, avec un ourlet très marqué par-dessus le marché, ce qui n’est pas franchement stylé, voire même carrément vulgaire. Mais voilà, tels sont les goûts de l’époque. « Moi, j’aime bien répartir le produit un peu partout, je trouve ça plus joli. Je fais d’abord une injection superficielle, pour donner le côté glossy et je souligne légèrement le liseré des lèvres. Ensuite, j’injecte un produit plus compact en profondeur pour apporter le volume », décrit le Dr Mookherjee.

Aux US, les filles aiment aussi beaucoup les lèvres blanches courtes (= la zone entre lèvre supérieure et le nez), qui dévoilent légèrement la base des dents. Ça donne un petit côté enfantin au sourire, très sexy. On obtient ça avec un lifting de la lèvre supérieure. Pourquoi pas, si la lèvre blanche est naturellement longue car elle ne fera que s’allonger de toute façon avec l’âge. Sinon, oubliez, ce n’est pas pour vous.

5/ Un nez droit

Si l’appendice présente une petite bosse, il est possible de la combler avec une injection d’acide hyaluronique ou de glisser des fils PDO sous la peau, ça marche tout aussi bien, même si c’est encore peu pratiqué en France. On peut aussi recourir à la rhinoplastie médicale pour redresser une pointe légèrement tombante, corriger une légère déviation ou souligner l’arête du nez. En revanche, tous les gros défauts nécessitent une intervention chirurgicale, sorry.

Quant à la pointe fine, super élégante, avec des petites facettes bien visibles sur lesquelles rebondit la lumière, ni la médecine esthétique ni la chirurgie ne peuvent reproduire cela. Ce détail très charmant provient de la forme même des cartilages.

 

LES NOUVEAUX CODES DE LA BEAUTE CHEZ L’HOMME

1/ Une mâchoire carrée

Eux aussi veulent une jawline dessinée, avec un angle mandibulaire marqué et un menton saillant. Le visage paraît tout de suite beaucoup plus viril.

2/ Un bourrelet sus-orbitaire proéminent

C’est le regard à la Greystocke. Etonnant, mais ce petit détail plaît beaucoup car le regard paraît plus ténébreux. « Là, il suffit d’injecter de l’acide hyaluronique au-dessus de la ligne du sourcil » indique le Dr Mookherjee.

Toute reproduction interdite

Cet article vous a été utile ?





Soyez le premier a commenter on "Votre visage colle t-il aux standards de beauté actuels ?"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


La parole vous est donnée, dans le blog. N’hésitez pas à partager votre expérience, donner votre avis. Mais les commentaires postés doivent être factuels et exprimés sur un ton courtois et modéré, sans attaques personnelles.
Vous n’avez pas le droit d’écrire en toutes lettres le nom d’un médecin. Par ailleurs, je me réserve celui de supprimer à posteriori tout commentaire que je considèrerais comme agressif, excessif, indélicat, scabreux, choquant, diffamatoire ou calomnieux envers les praticiens ou d’autres personnes. Je n'authorise pas non plus la promotion d'appareils ou méthodes qui n'ont rien à voir avec les techniques médicales évoquées dans mes pages et qui peuvent induire en erreur ou tromper mes lecteurs. En postant un commentaire, vous adhérez sans réserve à ces conditions et vous vous interdisez toute réclamation du fait de la non publication ou de la suppression de ce commentaire.
De même, n’étant pas médecin mais journaliste, je ne pourrai délivrer aucun conseil médical à titre personnel, recommander un spécialiste ou communiquer des numéros de téléphone, adresses mail ou postales. Vous trouverez dans la rubrique « avant/après l’intervention » les contacts des organismes professionnels auprès desquels vous adresser pour obtenir les annuaires de médecins qualifiés. Ceux cités dans mes sujets interviennent uniquement à titre d’experts.

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.