Rhinoplastie : rectifier son nez sans chirurgie avec les fils crantés PEAKO

Un nez bossu, de travers ou une pointe de nez tombante ? La rhinoplastie médicale sait corriger ces imperfections. Outre les injections d’acide hyaluronique, on dispose aujourd’hui de fils crantés. Encore peu utilisés en France, ils sont pourtant sûrs et simples à poser.

On connaissait le fil dentaire, le fil à couper le beurre, le fil à la patte, le fil du rasoir, le fil d’Ariane, le fil rouge, le fil d’Ecosse … Il faudra maintenant aussi compter sur le fil rectifieur de nez ! 😉 Un nouvel implant qui fait fureur notamment en Corée. Et qui évite, dans les cas simples, de recourir à la rhinoplastie chirurgicale (consultez ici nos fiches techniques : solutions esthétiques pour nez bossu, nez trop large ou de travers, pointe disgracieuse).

Les fils PEAKO, c’est quoi exactement ?

Des fils de remaillage en polydioxanone (ou fils PDO, type Barb de Croma) que l’on glisse sous la peau du nez et qui la soulèvent comme des étais.

 

LIRE AUSSI : Raffermir la peau du corps avec les fils PDO

 

Quels défauts du nez peut-on corriger avec les fils crantés ?

On peut affiner le nez, redresser la pointe, rectifier une légère asymétrie, masquer une petite bosse. Le travail est réalisé en glissant deux ou trois fils sous la peau, au contact cartilagineux puis osseux. Ces derniers sont introduits après réalisation d’un pré-trou, au niveau de la pointe du nez et remontés le long de l’arête. « C’est vraiment très simple à poser.  Je trace d’abord le chenal avec l’aiguille, ensuite j’insère le fil dans une canule. La canule est ensuite retirée et le fil laissé en place.  J’en place souvent un aussi au niveau de la columelle, sous le nez. Cela la structure et donne une meilleure tenue au nez » explique le Dr Claude Lévy, chirurgien plasticien.

Quelle différence entre les fils PEAKO et les injections d’acide hyaluronique ?

– L’insertion des fils est très rapide (moins de deux minutes) et surtout, beaucoup moins risquée qu’une injection d’acide hyaluronique, laquelle demande une main entraînée, en raison des risques vasculaires qui peuvent survenir et conduire à des catastrophes comme une nécrose (pourrissement) partielle des tissus.

– Les injections d’acide hyaluronique à l’aiguille permettent cependant un travail plus fin. Elles permettent de rectifier les défauts les plus minimes. « En fait pour moi, les deux techniques sont complémentaires. J’insère d’abord les fils, puis je fignole si besoin les détails, à l’aiguille »indique le Dr Lévy.

 

LIRE AUSSI: Rhinoplastie médicale, un nouveau nez en dix minutes.

 

La pose des fils crantés dans le nez est-elle douloureuse ?

Oui. C’est pourquoi, le médecin recommande l’application d’une crème anesthésiante une heure avant l’intervention. Sur le nez ainsi « engourdi », il pratique ensuite une anesthésie locale pour rendre le geste plus confortable. Puis, il insère les fils très méticuleusement. La région étant fortement vascularisée, des bleus sont évidemment possibles. Et pendant une quinzaine de jours, le nez est endolori, comme si on avait pris un petit coup dessus. Pendant ces deux semaines là, il faut éviter si possible le port de lunettes (passez aux lentilles). Le résultat dure entre 12 et 18 mois.

Quel est le prix des fils crantés PEAKO ?

La pose sur l’arête et la columelle est facturée autour de 350-450 €. Certains médecins proposent aussi des packages « rhinoplastie médicale », incluant fils crantés + injection d’acide hyaluronique. Dans ce cas, comptez autour de 700/1000 €.

 

LIRE AUSSI : Retrouver un profil harmonieux grâce aux injections d’acide hyaluronique

 

Lifting de la pointe du nez avec fils crantés PEAKO

Toute reproduction interdite

Cet article vous a été utile ?

Soyez le premier a commenter on "Rhinoplastie : rectifier son nez sans chirurgie avec les fils crantés PEAKO"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


La parole vous est donnée, dans le blog. N’hésitez pas à partager votre expérience, donner votre avis. Mais les commentaires postés doivent être factuels et exprimés sur un ton courtois et modéré, sans attaques personnelles.
Vous n’avez pas le droit d’écrire en toutes lettres le nom d’un médecin. Par ailleurs, je me réserve celui de supprimer à posteriori tout commentaire que je considèrerais comme agressif, excessif, indélicat, scabreux, choquant, diffamatoire ou calomnieux envers les praticiens ou d’autres personnes. Je n'authorise pas non plus la promotion d'appareils ou méthodes qui n'ont rien à voir avec les techniques médicales évoquées dans mes pages et qui peuvent induire en erreur ou tromper mes lecteurs. En postant un commentaire, vous adhérez sans réserve à ces conditions et vous vous interdisez toute réclamation du fait de la non publication ou de la suppression de ce commentaire.
De même, n’étant pas médecin mais journaliste, je ne pourrai délivrer aucun conseil médical à titre personnel, recommander un spécialiste ou communiquer des numéros de téléphone, adresses mail ou postales. Vous trouverez dans la rubrique « avant/après l’intervention » les contacts des organismes professionnels auprès desquels vous adresser pour obtenir les annuaires de médecins qualifiés. Ceux cités dans mes sujets interviennent uniquement à titre d’experts.

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.