Fils tenseurs visage : démêlez le vrai du faux !

Fils tenseurs visage : démêlez le vrai du faux !

Les fils crantés offrent-ils réellement un effet lifting ? Sont-ils durables ? La technique est-elle bien maîtrisée ? Les réponses à toutes vos questions ! 

 


 

LES FILS TENSEURS, C’EST DES FILS D’OR ?

NON ! Surtout pas ! Le remaillage aux fils d’or, c’est une vieille méthode inventée dans les années 80 par un certain Dr Caux. Elle était censée stimuler les tissus. Sauf que l’on n’a jamais démontré qu’elle entraînait quoi que ce soit. En prime, le matériau est très fragile. On tire dessus, il casse. Alors « remailler » la peau avec ça … Mais comme tous les bons concepts, l’or résiste au temps. Si ça se trouve, au 22ème siècle, les patientes en parleront encore aux médecins. Les fils tenseurs, ce sont des fils chirurgicaux crantés, parfaitement bien tolérés, que l’on insère à l’aide d’une aiguille sous la peau, pour remettre les tissus relâchés en tension. Ils sont parcourus de multiples crans, qui s’agrippent à la peau. Là, la technique remonte aux années 90, et pas de doute elle fonctionne.

 

LES FILS TENSEURS REMPLACENT-ILS LE LIFTING ?

OUI ET NON. Ils offrent le résultat visuel d’un lifting mais ne durent pas aussi longtemps : 12 à 18 mois tout au plus pour les fils résorbables (Visage d’Aptos, Silhouette Soft, EZ Canula d’Ultra-V, Happy Lift de Croma, Everline de Realys Esthetic …), contre 8 à 15 ans pour le lifting chirurgical. Mais quand on n’a pas encore l’âge du lifting et qu’on veut rafraîchir son visage ou que l’on a l’âge, mais que l’on ne veut pas de la chirurgie (et les patients dans ce cas, sont de plus en plus nombreux), c’est une alternative intéressante. « Surtout, à force d’en poser, je remarque qu’il y a un effet cumulatif car en se dégradant, les fils résorbables entraînent une bio-stimulation des tissus. Les patients vieillissent donc moins vite » indique le Dr Jean-Jacques Deutsch, médecin esthétique. Les fils sont placés dans le sens dans lequel on veut réaliser la tension : vers le haut, en direction des tempes, pour repositionner les pommettes, lisser les sillon naso-géniens et/ou vers l’arrière, derrière le lobe de l’oreille, pour agir sur le bas du visage, estomper les bajoues et les plis d’amertume.

Fils tenseurs visage : démêlez le vrai du faux !

 

LES FILS TENSEURS, C’EST DANGEREUX ?

NON ! A partir du moment où on a écarté toutes les contre-indications (maladies auto-immunes, implantation par-dessus un produit de comblement permanent comme le silicone) et que l’on respecte des conditions d’asepsie rigoureuse, l’implantation des fils chirurgicaux est considérée sans danger, car elle reste superficielle, juste sous la peau. Ils n’entraînent ni rejet ni allergie et aucune réaction inflammatoire majeure n’a été décrite jusqu’ici.

 

LIRE AUSSI : Les fils tenseurs permanents remplacent-ils le lifting ? 

 

LES FILS TENSEURS, ÇA NE DURE PAS ?

OUI ET NON. Cela dépend desquels, et de la façon dont ils sont posés. Rappelons qu’il existe deux catégories de fils : les résorbables dont la durée de vie varie entre 6 et 18 mois et les fils permanents (Spring Thread, Infinite-Threads …) qui durent environ 5 ans. « L’indication des fil tenseurs résorbables, ce sont les relâchements légers du visage. Si le relâchement est trop important, le résultat durera peu de temps. Deuzio, il est important de ne pas exercer une traction trop forte sur les tissus (donc, de ne pas pousser son médecin à « tirer »), autrement les fils vont lâcher plus rapidement. Ces derniers sont parcourus de crans qui s’accrochent aux tissus. C’est comme cela que la remise en tension s’opère et procure un résultat naturel. Une fois les fils introduits, il n’est donc pas utile de tirer sur la peau. Il suffit juste, avec la main, de repositionner les tissus en les accrochant sur les crans » explique le Dr Deutsch. « Evidemment, plus le tissu est lourd et moins l’effet dure. On a aussi remarqué que l’action était prolongée de deux à trois mois avec les fils composés d’acide Poly-L Lactique (Everline de Realys Esthetic, Visage d’Aptos). Enfin, il y a une façon de poser les implants qui change complètement la donne, c’est de les insérer comme on le fait avec les fils permanents : les fils sont suspendus à un ou plusieurs fils qui restent fixes. Et là, l’effet persiste jusqu’à dix-huit mois. A vrai dire, je ne pose plus les implants que de cette manière, sauf pour des retouches », conclut notre spécialiste.

Fils tenseurs visage : démêler le vrai du faux

 

LES FILS TENSEURS, ÇA FAIT MAL ? LE VISAGE EST MARQUÉ ? 

OUI ET NON. « La douleur est inexistante pendant l’intervention, dès lors que l’on anesthésie les tissus sur le tout le trajet des fils. Des ecchymoses sont possibles, mais dans la plupart des cas, les patientes peuvent sortir au restaurant le soir-même. Certaines déplorent des petits plis devant les oreilles pendant  plusieurs jours. Ceci signale une traction excessive des tissus. Encore une fois, il ne faut pas tirer mais repositionner. Il est cependant possible de déplisser la peau si on intervient dans les quinze jours, avant que la fibrose ne s’installe», indique le Dr Jean-Jacques Deutsch. Il est tout à fait habituel en revanche d’avoir quelques sensations désagréables de traction pendant une vingtaine de jours. Il est préférable, le temps que les fils prennent leur place, de dormir sur le dos, d’éviter les soins dentaires et de rire à gorge déployée. « Cela peut faire sauter un cran. Ce n’est pas grave, mais on ressent alors une douleur fugace très intense et la tension se relâche un peu »indique le médecin.

 

LIRE AUSSI : Micro-lifting : une alternative au fils tenseurs plus durable

 

FILS TENSEURS, INJECTIONS OU HIFU, IL FAUT CHOISIR ?

NON ! Ce sont des techniques différentes qui ont chacune leurs indications. Cependant, elles peuvent être très complémentaires. Les fils tenseurs et les injections sont du reste couramment utilisées ensemble (on commence en général par poser les fils, ensuite quinze jours plus tard, on passe aux injections). Cependant, tous les médecins n’approuvent pas ces « combos », au sein du même plan cutané. Mon avis, c’est qu’il est préférable de ne pas se lancer là-dedans si vous n’avez pas déjà l’habitude des injections. Il est primordial de vérifier d’abord votre bonne tolérance à ces produits. Les techniques utilisant la chaleur sont à exclure après la pose de fils, sur les zones traitées.

 

LES FILS TENSEURS, ÇA RETEND UNIQUEMENT LE BAS DU VISAGE ?

NON ! Si les fils replacent les pommettes en bonne position, ils remontent aussi les sourcils. Cependant, il est très difficile de symétriser le résultat. Donc, c’est un peu à vos risques et périls. Autre indication aussi des fils : le cou. Toutefois, la zone étant très mobile, il faut mettre au moins quatre fils crantés de chaque côté du cou. « Malgré cela, ils ne tiennent pas longtemps, environ trois mois et ils ne permettent pas de traiter la zone sous-mentonnière. Il n’y a pour l’instant qu’une façon de les poser, à mon sens réellement efficace, c’est celle préconisée par le laboratoire Aptos, qui consiste à réaliser un hamac (voir schéma ci-dessous). Néanmoins, c’est une technique complexe à réaliser, il faut une main vraiment très entraînée » rapporte le Dr Deutsch.

Fils tenseurs pour le cou

Fils tenseurs posés en hamac

LES FILS TENSEURS, C’EST TRES CHER ? 

OUI, plutôt ! Il faut au moins quatre fils crantés ou trois fils de suspension de chaque côté du visage. Le prix du fil cranté tourne en moyenne autour de 100 €. Il faut donc compter aux environ 800 € pour un lifting du visage entier. La pose de fils de suspension est encore plus coûteuse : autour de 2000 € le visage entier. Le hamac sur le cou : 1000 €.

 

LES FILS TENSEURS, C’EST TOUS LES MÊMES ? 

NON ! Il y a des fils crantés (Visag d’Aptos, Ultra V, Everline de Realys, Happy Lift de Croma …) et des fils à cônes (Silhouette Soft). Des fils en caprolactone, en polydioxane et/ou à base d’acide Poly-L Lactique, voire avec de l’acide hyaluronique ajouté pour une stimulation en prime du tissu.

Tous ces détails techniques ont leur importance. Toutefois, ce qui compte surtout, c’est le médecin qui va les poser, son expérience, sa technique. Attention cependant, à ne pas confondre fils tenseurs (ou fils crantés) et les fils de remaillage (ou fils PDO ou mésofils). Ces derniers sont des fils très fins et lisses que l’on insère en nombre sous la peau, pour littéralement la remailler. Ils ne liftent pas les tissus, ils offrent une légère remise en tension superficielle, qui permet de lisser par exemple un petit fripé sur la joue.

 

Toute reproduction interdite

Cet article vous a été utile ?

4 Commentaires on "Fils tenseurs visage : démêlez le vrai du faux !"

  1. Ça donne envie et c’est très certainement beaucoup plus naturel que le lifting , cependant il faut avoir les moyens de le refaire + les autres soins complémentaires .

    Voilà pour une femme libre , il faut trouver un super job !

  2. Chez qui pouvons nous aller en région parisienne pour les fils crantés ?

    • Bonjour, oh je suis désolée, mais je ne suis pas habilitée en tant que journaliste à vous recommander des médecins. Néanmoins, les experts qui interviennent dans mes sujets sont tous dignes de confiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


La parole vous est donnée, dans le blog. N’hésitez pas à partager votre expérience, donner votre avis. Mais les commentaires postés doivent être factuels et exprimés sur un ton courtois et modéré, sans attaques personnelles.
Vous n’avez pas le droit d’écrire en toutes lettres le nom d’un médecin. Par ailleurs, je me réserve celui de supprimer à posteriori tout commentaire que je considèrerais comme agressif, excessif, indélicat, scabreux, choquant, diffamatoire ou calomnieux envers les praticiens ou d’autres personnes. Je n'authorise pas non plus la promotion d'appareils ou méthodes qui n'ont rien à voir avec les techniques médicales évoquées dans mes pages et qui peuvent induire en erreur ou tromper mes lecteurs. En postant un commentaire, vous adhérez sans réserve à ces conditions et vous vous interdisez toute réclamation du fait de la non publication ou de la suppression de ce commentaire.
De même, n’étant pas médecin mais journaliste, je ne pourrai délivrer aucun conseil médical à titre personnel, recommander un spécialiste ou communiquer des numéros de téléphone, adresses mail ou postales. Vous trouverez dans la rubrique « avant/après l’intervention » les contacts des organismes professionnels auprès desquels vous adresser pour obtenir les annuaires de médecins qualifiés. Ceux cités dans mes sujets interviennent uniquement à titre d’experts.

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.