Les fils tenseurs permanents remplacent-ils le lifting ?

Les fils permanents vont-il remplacer le lifting ?

Lifting du visage : après les fils tenseurs résorbables, les médecins redécouvrent les vertus des fils permanents qui offrent un rajeunissement durable sans chirurgie ! 

On aimerait bien qu’un système puisse remplacer complètement la chirurgie lourde.  Mais ce n’est pas encore encore d’actualité. En revanche, avec les nouveaux les fils permanents (à ne surtout pas confondre avec les fils d’or, par pitié !), il est probable que le nombre de liftings diminue quand même pas mal.

Ils étaient décriés il y a à trois ans ? Eh bien, les médecins ont changé d’avis ! Because, les fils se sont beaucoup amélioré depuis. D’ailleurs, tous les chirurgiens rencontrés lors du dernier gros congrès d’esthétique médicale, AMWC à Monaco, arboraient des visages fraîchement retendus.

Et les fils résorbables alors, dont on nous a tant rebattu les oreilles ces dernières années, qu’est-ce qu’on en fait ? « Il y aura toujours cette option pour celles qui ne veulent pas d’un produit permanent dans leur corps. Mais il faut garder à l’esprit que le résultat n’excèdera pas les dix-huit mois, maximum », indique le Dr Bernard Cornette de Saint-Cyr.

Ce chirurgien plasticien fort réputé, spécialiste du lifting du visage, est un fervent défenseur des fils tenseurs (résorbables ou permanents) depuis leur début. A tel point que lui aussi s’en est fait poser !  « C’est un produit qui répond à la demande actuelle. Beaucoup de gens refusent la chirurgie », indique le spécialiste.Malgré cela, les chirurgiens qui boudent la technique s’ont encore nombreux. « Il y viendront … » répond avec un petit sourire le médecin, sûr de son fait.

Reste que les fils permanents font toujours un peu peur au grand public. « Peut-être, mais les patientes redoutent bien plus encore le lifting ! Et puis, rappelons que les implants utilisés sont les mêmes que ceux utilisés en chirurgie cardiaque » indique le maestro. Bref, après 2 heures à échanger avec ce spécialiste, j’étais à deux doigts de lui demander, après l’interview : « Bon, ben vous avez cinq minutes là pour m’en poser deux ou trois ? ».

 A qui s’adressent les fils tenseurs permanents ?

  • Aux femmes (et aux hommes) qui présentent un relâchement relativement modéré du bas du visage, avec une rupture de la ligne de l’ovale, la présence de bajoues et des sillon naso-géniens et plis d’amertume marqués. L’âge idéal pour cette intervention est entre 40 et 50 ans.
  • A ceux qui ont plus de 50 ans et qui ne veulent pas de lifting. Attention toutefois : la peau ne doit pas être trop affaissée ni le cou trop abîmé (autrement l’indication reste le lifting cervico-facial). Mieux vaut ne pas avoir la peau trop fine non plus, auquel cas le matériau peut se sentir sous les doigts.
  • Aux ceux qui ont déjà subi un lifting et nécessitent une retouche après quelques années.
  • A toutes les peaux, mêmes colorées. Aucun risque de faire des cicatrices chéloïdes avec cette technique !
  • Aux fumeuses : enfin un lifting qui leur est autorisé !

Les nouveaux fils permanents Infinite-Thread

Le Dr Bernard Cornette de Saint-Cyr a posé quasiment tous les fils permanents qui existent sur le marché : Silhouette Lift, Aptos, Happy Lift de Croma, Spring Threads … , pour finalement se fixer sur ces petits nouveaux : les Infinite-Threads, en polyester et silicone de grade médical. Huit cent crans bidirectionnels et « anti-retournement » sont répartis sur toute sa longueur soit 4 crans tous les 1, 5 mm.« L’accroche aux tissus est optimale et garantit que le fil restera positionné à l’endroit précis où le médecin l’a implanté» indique le Dr Cornette de Saint-Cyr. « Il n’est pas impensable que ces fils-là réussissent à faire consensus parmi les chirurgiens car ils sont vraiment très élaborés ».

Y a-t-il des contre-indications et des précautions à prendre avant la pose des fils permanents ?

Par mesure de précaution, on écarte les femmes enceintes. Autrement rien n’interdit la pose des fils et il vous est simplement demandé de prendre une douche au Septivon, la veille de l’intervention.

 

LIRE AUSSI: Fils tenseurs : démêlez le vrai du faux !

LIRE AUSSI : Les fils pour remonter la peau, ça marche vraiment ? 

LIRE AUSSI : Fils tenseurs visage : quoi de neuf en 2018 ?

LIRE AUSSI : Micro-lifting: une solution plus durable que les fils tenseurs

 

Comment se déroule la pose des fils permanents ?

L’intervention est réalisée au cabinet du médecin (pas besoin d’être au bloc), dans des conditions d’aseptie strictes, avec champ opératoire, mains gantées, etc.

Elle se déroule sous anesthésie locale.

Les fils sont introduits dans la région temporale, à l’aide d’une grande aiguille à bout rond, fixés, puis partent dans deux directions : le sommet de la tête et le bas du visage (remontant à la fois les joues et les bajoues).

Une fois la pose terminée, le médecin exerce des pressions sur les tissus afin provoquer, à la façon de mini-parapluies, l’ouverture des crans. Ceci pour bien accrocher aux tissus. Les deux côtés du visage sont symétrisés, et pour terminer, les extrémités des fils sont coupées et l’incision au niveau de la tempe refermée par des points résorbables.

L’intervention dure environ 1 heure 15. Même si elle est relativement confortable, il est tout de même conseillé de se faire raccompagner si vous êtes en voiture. Un acte chirurgical, même minime, chamboule toujours un peu.

Placement des fils Infinite-Thread

Quelles sont les suites après la pose des fils tenseurs ?

Les zones où les fils ont été insérés sont douloureuses pendant 2 à 3 jours, notamment lorsqu’on pose sa joue sur l’oreiller mais le patient peut dormir dans la position de son choix sans aucun risque pour l’accroche du fil. Le médecin donne des antalgiques pour apaiser cela. Le visage est gonflé pendant 5 à 8 jours (il recommandé d’appliquer des packs refroidissants plusieurs fois par jour). Le sauna, le hammam et le sport peuvent être pratiqués même directement après la pose, sauf sport très intensif ou sport de combat. Pendant 2 à 3 jours, il faut éviter la piscine municipale ou privée, et garder vos animaux domestiques à distance de votre visage. Des ecchymoses sont possibles, mais elles sont peu fréquentes. L’exposition au soleil est possible après l’intervention.

Le visage retrouve à nouveau belle allure au bout d’un mois et plus encore au bout de trois !

Il est possible si les sillons naso-géniens et les plis d’amertume sont encore un peu marqués après la pose des fils de parfaire le résultat avec des injections d’acide hyaluronique.

Fils permanents avant/après

Le cas : une femme de cinquante ans avec une belle peau, qui présentait un relâchement modéré. 

Quelles sont les complications les plus fréquentes des fils permanents ?

  • L’infection est la complication la plus sérieuse, mais heureusement, elle est rarissime. Dans ce cas, le fil est simplement retiré. C’est l’un des grands avantages de la méthode : il peut être extrait à tout moment, même plusieurs années après, si la patiente le désire. De couleur violette (et non blanc comme tous les autres fils), il est facile à repérer pour le médecin, qui procède alors à une « hydro-dissection ». Les tissus sont infiltrés d’un liquide de sérum physiologique et d’anesthésiant qui relâche la pression autour du fil et permet une extraction aisée, sans endommager les tissus. Après avoir traité l’infection avec des antibiotiques, de nouveaux fils peuvent être posés après trois mois.
  • Si le fil est trop tendu, une petite fossette peut apparaître au niveau de la joue une fois que le visage a dégonflé. Ce n’est pas compliqué à résoudre. Il suffit de masser les zone concernée pour le relâcher légèrement.
  • Il est possible qu’un relâchement intervienne avant 5 ans. S’il est modéré, il peut être corrigé facilement avec la pose de quelques fils tenseurs résorbables (comme les derniers Ultra-V, qui marquent très peu la peau, à ce qu’il paraît). Sinon, les fils permanents sont remplacés, souvent gratuitement.
  • Les fils peuvent se sentir sous la peau s’ils sont placés trop superficiellement
  • A noter : il est impossible que le fil casse. Il est très solide. De même, il ne se distend pas au fil du temps.

Y a-t-il des contre-indications et des précautions à prendre après l’intervention ?

L’utilisation des appareils de radiofréquence ne représente pas de risque pour le patient. Elle est simplement déconseillée après la pose de fils tenseurs car elle aura comme conséquence de faire fondre le tissu sous-cutané et pourrait donc faire perdre son accroche au fil tenseur sur la zone traitée.

Les ultra-sons focalisés (HIFU) concentrent leur effet sur un point précis. Ils présenteront donc un risque de couper le fil si leur point de focalisation croise le tracé du fil. Même si comme pour la radiofréquence, cela ne représente aucun risque pour la santé du patient il vaut mieux éviter la pratiquer de cette technique afin de ne pas risquer de compromettre l’efficacité du fil.

Fils permanents avant/après

Le cas : une femme de 65 ans, qui aurait nécessité un lifting mais qui n’en voulait pas.

Le résultat n’est pas aussi optimal mais très correct tout de même.  

 

Quelle durée de vie peut-on espérer ?

Le recul sur l’efficacité de ces fils est encore mince (3 ans), mais les chirurgiens pronostiquent une durée de vie d’au moins cinq ans, comme le mini-lift, la cicatrice en moins.

Quel spécialiste consulter ?

Un praticien, médecin ou chirurgien esthétique, formé à la pose de ces fils.

Quel est le prix des fils tenseurs permanents ?

Environ 5000 €

Fils perdants résultat

Le cas : une femme de 55 ans avec une belle peau, peu de rides, qui présentait un affaissement de la bajoue.  

 

LE TEMOIGNAGE DE CATHERINE, 55 ANS 

« J’avais fait un lifting cervico-facial dont j’étais très contente, mais après huit ans, ma peau commençait à se relâcher. Déjà … J’aurais pu en refaire un pour récupérer cela, mais franchement je n’en n’avais pas du tout envie. Les suites sont quand même costaudes. Il y a des cicatrices. Et puis un jour,  j’ai commencé à m’intéresser aux fils permanents. Je trouvais le principe intéressant, parfaitement cohérent. Par ailleurs, la technique correspondait parfaitement à ce que je recherchais à ce moment-là : une solution de rajeunissement durable, sans chirurgie. Je me suis lancée et franchement je ne le regrette pas. Le résultat est super, j’ai gagné dix ans sans souffrir une seconde ! Pour vous dire, j’ai fait poser les fils un vendredi, je suis sortie au restaurant une heure après.  J’étais à peine gonflée ! Et de retour au bureau le lundi suivant, mes collègues n’y ont vu que du feu. J’avais un bleu au coin d’une paupière, mais tellement minuscule qu’il est passé totalement inaperçu. La seule chose un petit peu désagréable, c’est qu’on sent les fils quand on pose sa joue sur l’oreiller. Ça oblige à dormir sur le dos pendant quelques jours. Ensuite, ça disparaît.« .

 

Toute reproduction interdite

Cet article vous a été utile ?





4 Commentaires on "Les fils tenseurs permanents remplacent-ils le lifting ?"

  1. Roux martine Roux | 5 août 2019 at 1 h 20 min | Répondre

    Moi je voudrais pas de fils mais injection est botox je ai bientôt 72 ans est ce que ç est fesablle pour rides est donner du volume relacher

  2. Bonjour, savez-vous si cette technique se fait au Québec?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


La parole vous est donnée, dans le blog. N’hésitez pas à partager votre expérience, donner votre avis. Mais les commentaires postés doivent être factuels et exprimés sur un ton courtois et modéré, sans attaques personnelles.
Vous n’avez pas le droit d’écrire en toutes lettres le nom d’un médecin. Par ailleurs, je me réserve celui de supprimer à posteriori tout commentaire que je considèrerais comme agressif, excessif, indélicat, scabreux, choquant, diffamatoire ou calomnieux envers les praticiens ou d’autres personnes. Je n'authorise pas non plus la promotion d'appareils ou méthodes qui n'ont rien à voir avec les techniques médicales évoquées dans mes pages et qui peuvent induire en erreur ou tromper mes lecteurs. En postant un commentaire, vous adhérez sans réserve à ces conditions et vous vous interdisez toute réclamation du fait de la non publication ou de la suppression de ce commentaire.
De même, n’étant pas médecin mais journaliste, je ne pourrai délivrer aucun conseil médical à titre personnel, recommander un spécialiste ou communiquer des numéros de téléphone, adresses mail ou postales. Vous trouverez dans la rubrique « avant/après l’intervention » les contacts des organismes professionnels auprès desquels vous adresser pour obtenir les annuaires de médecins qualifiés. Ceux cités dans mes sujets interviennent uniquement à titre d’experts.

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.