Prothèses, lipofilling, injections, lifting : tous les traitements esthétiques des fesses galbées

prothèses,lipofilling, injections acide hyaluronique fesses

C’est « la » zone anatomique dont tout le monde parle en ce moment ! Toutes les solutions pour la redessiner.

S’il est une chose dont on peut remercier les Kardashian, c’est de nous avoir ouverts les yeux sur cette partie de notre anatomie. Super populaire au Brésil et dans les pays d’Afrique, elle était jusqu’ici totalement ignorée chez nous. Mais ça change ! La meilleure preuve, c’est que depuis quelques années, tous les chirurgiens esthétiques se forment aux techniques d’embellissement des fesses. Because, le popotin, c’est le nouveau sein !

Mais que peut-on donc lui prodiguer, comme traitements, à notre arrière-train ?

Fini les traitements qui l’affinent, comme dans les générations précédentes où « avoir un gros cul » était tout sauf un détail charmant. Place à ceux qui l’étoffent et le sculptent, pour affirmer sa présence !

> Sculpter les fesses grâce à la liposuccion

Si vos fesses ont déjà un beau volume, il est possible en retirant toutes les graisses parasites qui sont autour (graisse des hanches, du haut des cuisses, etc) de mieux les faire ressortir. Pour ce faire, le chirurgien aspire toute surface graisseuse, du creux de l’aisselle jusqu’au sommet de la raie de fesses. Un travail « en triangle » qui va permettre d’affiner toute la partie haute du corps, marquer la taille et redonner ainsi une belle visibilité au postérieur. Ça, c’est l’intervention que toutes les Brésiliennes font dès leur plus jeune âge (avant même de signer pour des prothèses) pour gratifier leurs silhouettes de la fameuse forme en bouteille de Perrier si vénérée à Rio ! Si le bas du corps est un peu grassouillet aussi, on sculpte un deuxième triangle, qui part du sommet de la face interne de la cuisse et descend jusqu’au creux du genou. Et là, c’est le corps de déesse assuré ! Prix : à partir de 4500 €. Pour plus d’informations sur la liposuccion des fesses, cliquez là.

> Augmenter le volume des fesses

  • La greffe de graisse (lipofilling)

C’est la solution la plus répandue aujourd’hui pour redonner du volume aux fesses car la plus simple techniquement. Elle consiste à prélever de la graisse dans l’une des parties replètes du corps et à la réinjecter dans le postérieur, et particulièrement sa partie haute pour souligner la chute de reins. Il s’agit toutefois d’une intervention délicate qui oblige à soigneusement choisir son médecin. Après plusieurs complications graves aux Etats-Unis, consécutifs à une embolie graisseuse, la Société Américaine de Chirurgie Plastique demande aux chirurgiens de suivre une technique très précise. Interdiction d’injecter la graisse trop profondément pour ne pas léser les grosses veines situées sous le muscle grand fessier. « Nous devons aujourd’hui respecter l’obligation d’injecter la graisse superficiellement, à l’intérieur de l’espace sous-cutané. Ceux qui pratiquent la méthode autrement le font sous leur entière responsabilité » indique le Dr Richard Abs, spécialiste de la chirurgie de la fesse et président 2017 de la Société Française des Chirurgiens Esthétiques Plasticiens (SOFCEP). La difficulté, c’est que cet espace sous-cutané ne peut accueillir qu’un volume limité de graisse (même s’il est capable de se distendre). Si vous souhaitez des fesses d’un bon volume, il faudra donc pratiquer plusieurs séances (deux ou trois). « Pour un très, très gros volume, comme l’aiment les Africaines, je ne conseille pas cette intervention car les fesses auront une consistance trop graisseuse, pas très flatteuse.Mieux vaut dans ce cas envisager les prothèses » indique notre spécialiste. Avantage : le résultat du lipofilling est définitif.  Prix : entre 5000 € et 7000 €. Pour plus de détails sur le lipofilling fessier, cliquez là.

  • Les prothèses en silicone

La technique de pose s’est affinée ces dernières années et elle est aujourd’hui parfaitement maîtrisée et sécurisée (à condition de faire appel à un chirurgien entraîné, bien sûr). Avantages : on peut obtenir le volume que l’on veut grâce aux implants (les plus imposants allant jusqu’à 560 cc par fesse, ce qui donne un postérieur en forme de pleine lune dont raffolent les Africaines notamment) et le rendu est super esthétique (= fesse ferme ). C’est d’ailleurs la solution qu’ont choisi la plupart des stars qui arborent un arrière train voluptueux (on ne vous donne pas les noms, vous les connaissez …). Aucune série de squats en salle de gym, même intense, ne permet de gonfler le muscle à ce point, vous vous en doutez bien ! A noter : les prothèses ne remplissent généralement pas tout le volume de la fesse, notamment la partie interne proche de l’anus. Il faut souvent compléter le travail avec une greffe de graisse. « C’est ce qu’on appelle la technique « composite » : prothèses + graisse », indique le Dr Abs. Prix : environ 10.000 €. Pour plus détails sur la pose de prothèses, cliquez là.

  • L’injection d’acide hyaluronique

Parfois, les fesses ont juste besoin d’un tout petit volume pour retrouver leur « bonne mine ». « Dans ce cas, on peut injecter une petite quantité de Hyacorps, un acide hyaluronique spécifique pour le corps »indique le Dr Richard Abs. Il est possible d’injecter jusqu’à 200 cc dans chaque fesse, ce qui représente une augmentation de volume modérée. Au-delà, n’y pensez pas (à moins d’avoir gagné au Loto), le produit est beaucoup trop cher. L’intervention se pratique sous anesthésie locale, vous reprenez le travail (si vous ne passez pas vos journées assises) le lendemain. Sinon, injection le vendredi et retour au bureau le lundi. Le résultat est temporaire : il faut renouveler les injecter au minimum une fois tous les ans ou tous les deux ans selon les cas. Prix : entre 180 € et 200 € la seringue de 10 cc, soit 4000 € pour 200 cc par fesse ! Plus de détail sur l’injection d’acide hyaluronique dans les fesses, cliquez ici.

> Rajeunir les fesses avec le lifting

Jusqu’ici on proposait surtout l’intervention après une perte importante de poids importante (20 à 30 kg). Mais aujourd’hui, les chirurgiens la proposent aussi aux femmes (et aux hommes) dont le fessier s’est effondré, avec les années. L’intervention est souvent couplée à une pose de prothèses ou une greffe de graisse pour redonner aussi du volume à la fesse. Le résultat est superbe mais l’intervention laisse des cicatrices, qui courent d’une hanche à l’autre, qu’il faut pouvoir les assumer. Prix :6000 à 12000 €. Pour plus d’informations sur cette intervention, consultez ici notre fiche technique sur le lifting des fesses. 

> Souligner le « décolleté » des fesses

On adore cette notion d’un décolleté côté « pile ». A vrai dire, on n’y avait jamais pensé ! Mais voilà qui est inspirant, non ?

Le décolleté, c’est la partie haute des fesses, la « double arcade » de chaque côté de la raie (le creux du décolleté étant le sommet de cette dernière). Pour le rendre pigeonnant, le Dr Richard Abs a deux astuces :

Etape 1.On commence par redonner un joli bombé à chacune des fesses, en les gonflant de graisse dans leur partie haute, le « croissant supérieur ».

Etape 2.On souligne ce bombé en insérant un fil cranté chirurgical sous la peau, qui va jouer le rôle de tuteur, le temps que la peau cicatrise dans sa nouvelle position. Après 2 mois, le fil se résorbe et cela permet de marquer de façon encore plus optimale la chute de reins. Prix : 4000 € à 5000 €

 

 

 

Soyez le premier a commenter on "Prothèses, lipofilling, injections, lifting : tous les traitements esthétiques des fesses galbées"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


La parole vous est donnée, dans le blog. N’hésitez pas à partager votre expérience, donner votre avis. Mais les commentaires postés doivent être factuels et exprimés sur un ton courtois et modéré, sans attaques personnelles.
Vous n’avez pas le droit d’écrire en toutes lettres le nom d’un médecin. Par ailleurs, je me réserve celui de supprimer à posteriori tout commentaire que je considèrerais comme agressif, excessif, indélicat, scabreux, choquant, diffamatoire ou calomnieux envers les praticiens ou d’autres personnes. Je n'authorise pas non plus la promotion d'appareils ou méthodes qui n'ont rien à voir avec les techniques médicales évoquées dans mes pages et qui peuvent induire en erreur ou tromper mes lecteurs. En postant un commentaire, vous adhérez sans réserve à ces conditions et vous vous interdisez toute réclamation du fait de la non publication ou de la suppression de ce commentaire.
De même, n’étant pas médecin mais journaliste, je ne pourrai délivrer aucun conseil médical à titre personnel, recommander un spécialiste ou communiquer des numéros de téléphone, adresses mail ou postales. Vous trouverez dans la rubrique « avant/après l’intervention » les contacts des organismes professionnels auprès desquels vous adresser pour obtenir les annuaires de médecins qualifiés. Ceux cités dans mes sujets interviennent uniquement à titre d’experts.

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.