Les appareils qui chauffent la peau pour la retendre, ça marche vraiment ?

comment retendre la peau

Le bas du visage qui dégringole, le décolleté fripé, les bras ramollis, les genoux plissés, à partir de la quarantaine, la peau perd tout son ressort. Elle aurait bien besoin d’être stimulée ! Les machines pour raffermir sont une solution, mais qui ne marche pas à tous les coups, malheureusement.

 

Vous voulez en savoir plus sur ces techniques qui stimulent les tissus ? Ecoutez notre podcast radiofréquence, ultrasons, laser hyperthermique … : tout la chaleur qui amincit et raffermit 

Le principe de ces appareils de « skin tightening » (remise en tension cutanée) disponibles dans les cabinets d’esthétique, consiste à chauffer la peau en profondeur, sans altérer la surface. « Autour d’une température de 45 °C, on stimule les fibroblastes, les cellules du derme, qui réagissent en produisant du collagène. Au fil des séances, la texture de la peau s’améliore et devient plus ferme. Et plus on grimpe en température, plus on agit profondément, plus l’effet de remise en tension est important » explique Jean-Michel Mazer, dermatologue.

Les médecins parlent de techniques de « stimulation », en opposition aux techniques abrasives (tel le laser C02 fractionné qui vaporise la surface de l’épiderme, avec des suites plus ou moins longues). Là, pas de sang, pas de mise à nu de la peau. Tout se passe dans les profondeurs, de façon invisible.

Voilà pour le principe. Maintenant, dans la réalité …

  • Ces appareils utilisés pour retendre la peau ne font pas de miracles. S’ils sont capables d’améliorer la tonicité cutanée, ils n’agissent que dans le cas d’un relâchement cutané modéré. Si l’excès de peau est important (grosses bajoues, ventre flasque, bras en ailes de chauve souris, etc), il n’y pas à tortiller, la solution, c’est le lifting.
  • Quelque soit la technique utilisée, les résultats sur la retension cutanée sont aléatoires. « Impossible de garantir des résultats à la hauteur de l’attente des patients avec toutes ces techniques de stimulation, même avec les appareils qui chauffent fortement les tissus », affirme le Dr Noël Schartz, dermatologue. « Il y a même de rares « non répondeurs », des sujets chez qui les appareils n’ont aucune efficacité du tout ». Dans le meilleur des cas, vous obtenez 30 à 40 % d’amélioration de l’état cutané (mais ce n’est déjà pas si mal).
  • Finalement, rien ne remplace un bon vieux laser qui abrase. Même si certains de ces appareils de stimulation peuvent donner d’excellents résultats, ils ne rivaliseront jamais avec les techniques « abrasives » qui mettent la peau à nu, pour stimuler sa régénération (mais elles imposent un certain « downtime » = temps de récupération). « No pain, no gain », résume ainsi le Dr Anne Le Pillouer-Prost, dermatologue. Cependant, on ne peut utiliser ces lasers décapants  sur l’ensemble du corps. Les zones extra-faciales présentant moins d’annexes cutanées, elles cicatrisent plus difficilement. La solution viendra peut-être des nouveaux appareils « mixtes » qui combinent l’abrasion et la stimulation en profondeur pour offrir un résultat plus reproductible avec peu de suites.

Le récap de toutes les technologies « anti-mou » de la plus soft à la plus hard : 

  • Les appareils de remodelage (laser Erbium Glass ; laser Nd Yag ; lampe infrarouges, etc)

Les cabinets à la pointe les ont peu à peu abandonnés car leurs résultats sont somme toute assez modestes. Le laser Nd Yag semble un peu sortir du lot. « Certains médecins qui ont l’habitude de le manipuler arrivent à obtenir d’excellents résultats. Toutefois, le traitement est douloureux … » rapporte le Dr Anne Le Pillouer-Prost. Idem pour la lampe à infrarouges, qui semble également tenir ses promesses entre des mains expérimentées. Mais ce sont des traitements plutôt adaptés à des petites surfaces (visage, cou, décolleté, dos des mains). Comptez 3 à 4 séances (entre 120 et 150 € l’une) espacées d’un mois.

  • La radiofréquence

C’est une onde électromagnétique qui va permettre de générer de la chaleur. Monoplaire, bipolaire, tripolaire, multipolaire … , il existe différents types de radiofréquence. Actuellement celle qui offre le meilleur gage de sécurité et qui est la plus utilisée par les médecins, c’est la bipolaire (EndyMed 3 Deep, eTwo de Syneron Candela, Forma d’Invasix, etc). Elle permet de traiter le relâchement modéré de toutes les zones du corps (visage, cou, décolleté, bras, cuisses, ventre, genoux, dos des mains). Les suites sont light : des rougeurs passagères, éventuellement un petit gonflement. Comptez en moyenne 6 séances (partir de 150 € l’une), espacées d’un mois. Mais depuis peu, il existe aussi la radiofréquence fractionnée (Fractora d’Invasix, Venus Viva, Profound de Syneron, etc). Une évolution du procédé qui permet d’obtenir une meilleure action en profondeur, grâce à des micro-aiguilles conductrices, qui traversent le derme et délivrent l’énergie de radiofréquence directement au sein des tissus. Les résultats sont supérieurs d’environ 10 % à ceux de la radiofréquence bipolaire et les suites à peine plus importantes. Comptez en moyenne 3 séances (à partir de 150 € l’une), espacées d’un mois.

Pour plus de détails sur la radiofréquence en général.

  • La technique combinée CO2 fractionnée/radiofréquence (SmartXide2 de Deka, Fraxis Duo de Tecnilase, etc)

Ces nouveaux dispositifs combinent dans le même tir, C02 fractionné et radiofréquence. « L’association des deux technologies permet de créer une hyperthermie au sein des tissus qui potentialise l’efficacité du C02 fractionné et de la radiofréquence », explique Igor Pellissier des lasers Deka. Là, on est sûr d’obtenir 30 à 40 % d’amélioration, et les suites opératoires (des rougeurs et un gonflement passagers) sont diminuées de 20 à 30 % par rapport au C02 fractionné seul. Comptez en moyenne 3 séances espacées d’un mois (à partir de 240 € le traitement d’une zone).

  • Les ultrasons microfocalisés (Ultherapy, HIFU)

Ces ondes délivrent une chaleur beaucoup plus intense dans les tissus, montant jusqu’à 65 °C. « A cette température, on coagule les tissus, qui se rétractent. On obtient donc un véritable effet lift. C’est toute la différence de cette technique par rapport aux autres », rapporte le Dr Noël Schartz. La meilleure indication : le relâchement de l’ovale, mais aussi le traitement du cou, du décolleté, du sourcil. Malheureusement, comme avec beaucoup d’appareils de « skintightening », il est impossible de garantir le résultat. Chez certaines personnes, il est spectaculaire (on en a vu, on confirme), chez d’autres totalement décevant. Le problème, c’est que le traitement a son coût : environ 1800 € la séance. Ça fait cher le « je ne peux pas prédire ce que le traitement donnera sur vous, Madame ».

Pour plus de détails sur la technique des ultrasons micro-focalisés.

En résumé, tout dépend de vos attentes.

  • Si vous pensez pouvoir vous contenter d’une amélioration même minime : lancez-vous, en privilégiant les techniques les plus fiables et les plus abordables (= la radiofréquence).
  • Si vous n’avez aucune contrainte de budget (bienheureuse que vous êtes), visez directement les ultrasons microfocalisés. Le résultat s’obtient le plus souvent en une séance, c’est ultra-rapide !
  • Si vous n’avez qu’une petite surface à traiter (visage, cou, décolleté, dos des mains) et ne redoutez pas d’être quelques jours « off », misez sur les techniques purement abrasives (CO2 fractionné) qui restent inégalées à ce jour.
  • Si vous recherchez une solution efficace avec le minimum de suites, privilégiez les techniques mixtes (C02 fractionné +RF).
  • Enfin, si le caractère aléatoire de ces techniques vous gonfle, attendez qu’elles évoluent ! Ca va tellement vite que tout sera sûrement très différent d’ici deux ou trois ans !

Quelques jolis résultats qui donnent quand même bien envie …

 

Traitement par radiofréquence fractionnée

VenusViva_B

 

Traitement combiné CO2 fractionné/radiofréquence, 1 séance (laser DEKA)

CO2 avec RF décolleté

 

Traitement par ultrasons microfocalisés, 1 séance (Ultherapy)

Ultera

 

 

 

Toute reproduction interdite

Cet article vous a été utile ?

27 Commentaires on "Les appareils qui chauffent la peau pour la retendre, ça marche vraiment ?"

  1. Clair, pertinent, agréable à lire et surtout pas sous l’influence de lobbies ou de « conlits d’intérêts » (ou alors bien cachés), donc bravo et je prends note de vos coordonnées afin de tenter moi-même de « partager » ces informations objectives précieuses. Un tout petit bémol cependant, concernant un autre sujet que vous ne traitez pas ici mais un peu plus loin: la cryolipolyse selon moi n’a pas prouvé sa totale innocuité (élimination des cellules graisseuses par voie lymphatique ou sanguine, avec surcharge au moins temporaire du foie qui est le seul organe à pouvoir recycler ou éliminer ces « mauvais corps gras »), mais surtout il est TOTALEMENT FAUX de dire que c’est indiqué pour les obèses (pour preuve, si c’était le cas, les éléphants de mer qui vivent sur la banquise auraient « la ligne », lol !). Dr Bernard Costini, chirurgie plastique, médecines esthétique, nutritionnelle & fonctionnelle à Mandelieu.

    • Bonjour,

      Merci pour vos compliments et pour votre commentaire. Au sujet de la cryolipolyse, j’ai écrit dans mon article que la technique n’était pas indiquée dans les cas d’embonpoint. Cependant, certaines marques proposent des applicateurs pour les obèses. Ceci est proposé comme une réponse lorsque le patient a mis en œuvre toutes les mesures nutritionnelles, qu’il a repris une activité physique mais ne voit pas les changements morphologiques. La cryolipolyse peut alors réduire la surcharge et pérenniser la motivation. Il semble que ce soit aussi une attente de ces patients. Bien à vous, et au plaisir de vous rencontrer. Linh PHAM

  2. J’ai fait une ultherapy il y a six mois et je suis déçue par le résultat. Je ne voit pas d’amélioration de l’ovale de mon visage. J’ai pris rdv avec le dermatologue qui m’a traité​e pour faire le point. Il m’a l’air d’assez mauvaise foi, et malgré l’évidence: photos pires après, il fait mine d’être satisfait. Quel recours je peux avoir?

    • Bonjour. C’est malheureusement fréquent avec ces techniques là. Comme je l’explique dans mon papier, l’Ultherapy peut donner des résultats incroyables comme très décevants. Toutes les peaux ne réagissent pas de la même manière. Le médecin a du vous informer de ce caractère aléatoire. Il n’y a pas grand recours malheureusement …

  3. Bonjour
    J ai fait des séances de radiofréquence sur plusieurs zones dont l ovale , les paupières inférieures , le cou et le décolleté . 3 séances espacées de 15 jours. Sincèrement, vu le coût que représente une séance pour ces 4 zones et la nécessité de refaire une séance d entretien tout les 6 mois est exorbitant au regard des résultats visibles .

    • Bonjour. Merci pour votre message. Je vous comprends … Malheureusement, il n’existe pas encore de technologie réellement efficace pour venir à bout de relâchement. C’est tout ce que la médecine peut proposer aujourd’hui !

  4. Bonjour,
    Toute la question semble bien être de trouver le « bon » dermatologue praticien de la RF, avec le « bon » matériel. Cela fait des mois que je navigue sur le net pour trouver une recommandation crédible, à savoir justifiée par plusieurs témoignages et sur un site que l’on sait non pipé… Je n’en trouve pas. J’ai envoyé des demandes de médecins spécialisés à l’AFME, donc j’ai des noms mais ça ne me renseigne pas sur leur « talents » à pratiquer la RF. Pouvez-vous recommander des médecins (Paris ou région parisienne) svp ?Soit en public soit en privé. Par avance merci.

    • Merci pour votre commentaire Charlotte. J’ajouterais aussi la « bonne » peau car toutes ne réagissent pas de la même façon à la stimulation thermique … Mais désolée, la publicité pour les médecins est interdite. Si certains sites recommandent des spécialistes, c’est précisément comme vous le dites, parce que c’est pipé. Le mieux est de faire jouer le bouche-à-oreille. Vous faire recommander quelqu’un par une amie qui a essayé et qui est satisfaite. Si vous n’avez personne dans votre entourage, votre médecin traitant peut être aussi de bon conseil. C’est une question qu’on a certainement déjà du lui poser.

  5. J’aimerai avoir accès aux commentaires des personnes après l’ultherapy (HIFU) du visage.
    merci, mjo

  6. J’ai fait Ultherapy sur ovale du visage et cou il y a 8 mois. Résultat satisfaisant sur la tension du cou et sur le double menton, l’effet est visible et donne une bonne mine progressive que l’on remarque autour de moi. J’avais des rides horizontales sur le cou, un relâchement, et un double menton. C’est bcp mieux !! Je suis ravie. C’est super naturel et progressif.

  7. Bonjour
    J’aimerai connaitre ou savoir quelles méthodes utilisées pour traiter une acné rétentionnelle, c’est a dire des points noirs sur les joues, menton, front une peau grasse avec également des points blancs, des microkystes, mais surtout des pores dilatés qui sont horribles et que je n’arrive pas a traiter??? Merci de me proposer la technique la plus appropriée pour ce genre de soins « laser, rf, peeling, microdermarbrasion, led,lumière plusée etc… ou peut-etre une association de plusieurs techniques
    MERCI D AVANCE DE BIEN VOULOIR ME REPONDRE
    CORDIALEMENT

  8. Peut on poser des fils tenseurs avec du psoriasis sur le visage?

  9. Bonjour
    J ai pris rdv pour une thérapie au laser à l erbium ablatif fractionné sur tout le visage et le cou. J ai 54 1ans. Ma peau est abîmée par le soleil alors que je n ai jamais fait de bain de soleil ni de solarium! Je suis du photo type 2 aux yeux clairs et cheveux très blonds .
    Je voudrais savoir si cette technique est sans risque pour mon type de peau, si cela la raffermira et si je peux espérer un résultat satisfaisant.
    Metci pour votre réponse.
    Bien cordialement

  10. Bonjour, je viens de faire fin janvier un peeling profond (exopeel),mon visage garde encore des marques rouges sur les joues, autour des yeux la peau est très marquée, un bourrelet fin persiste sur les paupières supérieures, dois-je m’en inquiéter ? Mon médecin insiste pour que je fasse (gratuitement) des séances de « led » à son cabinet
    afin d’optimiser le résultat et d’accélérer la disparition des rougeurs persistantes.
    Mais le problème est que après chaque séance (à raison de 2 fois par semaine ) mon visage est encore plus rouge . Qu’en pensez-vous ? J’aimerai avoir votre avis et peut être d’autres témoignages.Je suis à 2 mois 1/2 après l’intervention

    • Bonsoir, merci pour votre message. Soyez rassurée, le peeling profond mis entre des mains expérimentées est une très bonne technique. A ce que j’en sais, les rougeurs peuvent parfois perdurer au-delà de 3 mois. Mais avec l’exposition sous LED, effectivement ça devrait s’améliorer. Faites surtout très attention à ne pas mettre le nez dehors sans protection solaire adéquate. Ca va bien se passer ! :))

  11. Victoire 23 avril
    Bonjour, je reviens vers vous car je n’ai toujours pas de réponse de votre part, j’espère que vous avez bien reçu ma demande concernant un peeling profond ?
    Je vous précise mon age : 59 ans
    Par avance merci
    Cordialement

  12. bonour,j ‘aimerais savoir pourquoi il ya une disparité des prix de l’lutherapie qui varie de 800e à 2000e est ce qu’il ya une difference au niveau des machines et comment savoir dans ce cas merci

  13. Peut on poser des fils tenseurs lorsque l on prend un medicaments anti agregat plaquettaires?

  14. Bonjour,
    Tout d’abord, bravo pour la qualité de votre site.
    Sauf erreur de ma part, je ne vois pas dans votre article de mention du  » Plaxpot ».
    Avez-vous des retours sur ce type de technique ? J’ai recherché activement sur votre site mais aucune mention de cette technique.
    Je vous remercie par avance. Cdlt

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


La parole vous est donnée, dans le blog. N’hésitez pas à partager votre expérience, donner votre avis. Mais les commentaires postés doivent être factuels et exprimés sur un ton courtois et modéré, sans attaques personnelles.
Vous n’avez pas le droit d’écrire en toutes lettres le nom d’un médecin. Par ailleurs, je me réserve celui de supprimer à posteriori tout commentaire que je considèrerais comme agressif, excessif, indélicat, scabreux, choquant, diffamatoire ou calomnieux envers les praticiens ou d’autres personnes. Je n'authorise pas non plus la promotion d'appareils ou méthodes qui n'ont rien à voir avec les techniques médicales évoquées dans mes pages et qui peuvent induire en erreur ou tromper mes lecteurs. En postant un commentaire, vous adhérez sans réserve à ces conditions et vous vous interdisez toute réclamation du fait de la non publication ou de la suppression de ce commentaire.
De même, n’étant pas médecin mais journaliste, je ne pourrai délivrer aucun conseil médical à titre personnel, recommander un spécialiste ou communiquer des numéros de téléphone, adresses mail ou postales. Vous trouverez dans la rubrique « avant/après l’intervention » les contacts des organismes professionnels auprès desquels vous adresser pour obtenir les annuaires de médecins qualifiés. Ceux cités dans mes sujets interviennent uniquement à titre d’experts.

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.