Comment prendre soin de sa peau de confinée ?

Comment prendre soin de sa peau de confinée ?

Quels sont les impacts de la mise à l’ombre sur la peau ? Quels traitements lui prodiguer pendant le confinement ? Réponses. 

 

LES IMPACTS POSITIFS DU CONFINEMENT SUR LA PEAU

  • Si, si, il y en a ! Là, en temps normal, que seriez-vous en train de faire ? Traînasser en terrasse au soleil, ce qui est super bénéfique pour le moral, mais aussi extrêmement délétère pour la peau, qui finit après plusieurs semaines, toute fripée et tachée sous l’effet des UV. Là, au moins, pas  de dégâts. Réjouissez-vous ! D’autant qu’il y a aussi moins de particules polluantes dans l’air. C’est donc une chouette petite détox que l’on offre sans le vouloir à sa peau, d’autant bienvenue si elle est acnéïque. Il faudra juste à la levée du confinement ne pas se ruer comme une folle dingo au soleil pour ne pas tout foutre en l’air …

Autre effet bénéfique d’être claustrée chez soi : on peut enfin s’offrir les soins qu’on n’a jamais le temps de faire.

 

LIRE AUSSI : J’ai chopé le Covid-19 ! 

 

LES IMPACTS NEGATIFS DU CONFINEMENT SUR LA PEAU

  • Entre trop s’exposer au soleil et ne plus s’exposer du tout, il y a une marge. Là, après plusieurs semaines à l’ombre, il est clair qu’on risque d’écoper d’un teint légèrement livide (en plus des racines à la Agnès Varda). Et que l’on va sûrement accuser un petit déficit en vitamine D aussi (pourtant essentielle aux os, au cœur, aux neurones, aux muscles et même à cette immunité dont on nous rebat les oreilles en ce moment).
  • Bouloter des cochonneries toute la journée (biscuits, chips…) et siffler un apéro tous les soirs peut aussi favoriser une belle poussée d’acné (dommage, on vient justement de dire que l’absence de pollution profitait aux boutonneuses !).
  • Le lavage intensif flingue les mains, vous ne m’avez sans doute pas attendue pour le vérifier. Cela peut même aller jusqu’à la dermite d’irritation (rougeurs, démangeaisons, picotements, etc).
  • Le stress du confinement ajoutées aux bad news diffusées en boucle sur BFM peut aussi avoir son impact sur l’épiderme, qui peut répliquer de mille façons :  boutons, rougeurs… Ne dit-on pas « avoir les nerfs à fleur de peau » ?

 

LIRE AUSSI :

COMMENT CONSERVER UNE BELLE PEAU PENDANT LE CONFINEMENT ?

1/Nettoyer sans excès

A force d’entendre toute la journée le message : « ne portez pas vos mains au visage », on peut être très tentée aussi de récurer ce dernier à fond. « Il est absolument hors de question de le savonner ou de le désinfecter comme les mains, ce serait bien trop irritant. Non, on utilise un gel nettoyant doux, comme d’habitude, et pour celles qui ne tolèrent que les produits de toilette sans rinçage, on termine par une brumisation d’eau thermale   » recommande le Docteur Nina Roos, dermatologue.

Et surtout méfiez-vous des marques cosmétiques qui communiquent sur les prétendues vertus « anti-adhésion bactérienne » de leurs produits. Antibactérien ne signifie pas anti-virus !

 

2/ Sauver l’éclat

Livide, on l’est comme on l’a jamais été. C’est donc le moment de dégainer l’exfoliant aux AHA ! Si votre peau le supporte, offrez vous une formule concentrée à 10 % ou 15% (Turn Over de Dermaceutic, Glyco A 12 % d’Isispharma). Ce sont les concentrations utilisées par les médecins esthétiques. Sinon, pour les épidermes sensibles, il existe des formules spécifiques (Hydracid C50 Masque Eclat de SVR, Glyco 10 de SkinCeuticals).

Pour un teint encore plus éclatant, associez tout ça à un sérum ou une crème à base de vitamine C, qui a une action à la fois anti-âge et anti-taches  (A-Oxidative d’Avène, CE Ferulic de SkinCeuticals, etc). Appliquez par exemple, la vitamine C le matin et le soir les AHA, après un petit massage du visage. Ce dernier active la microcirculation, oxygène la peau, stimule les fibres de jeunesse … Voilà qui n’est pas de trop non plus.

 

3/Lever le pied sur le « make-up »

Toute l’année, la peau est maquillée. Là, débarrassée des obligations sociales, c’est une occasion unique pour la laisser « respirer ». « Ce sera des ingrédients chimiques en moins et des gestes potentiellement agressifs en moins aussi, puisque vous n’aurez plus à vous surdémaquiller le soir, à passer un lait, puis un tonique, etc », explique le Dr Roos. Une bonne idée pour préserver notamment les peaux sensibles, qui sont toujours susceptibles de répliquer aux mesures de confinement par une poussée de rosacée ou Dieu sait quoi d’autre.

Si vraiment, vous ne supportez plus votre tête de fantôme, trichez avec un autobronzant une à deux fois par semaine (personnellement, je trouve Le Fluide Lacté Autobronzant d’Oenobiol très bien adapté aux peaux pâlottes).

Et pendant que vous y êtes, faîtes une pause sur le vernis ! « On a toujours un mal fou à convaincre les patientes de l’arrêter quand elles ont les ongles dédoublés ou cassants. Là, c’est l’occasion rêvée pour fortifier la matrice et la tablette » indique la spécialiste. Offrez leur aussi une cure de gélules « cheveux et ongles » (Naturactive Cheveux & Ongles, Oenobiol Fortifiant, Peau, ongles et cheveux de Solgar), ça ne leur fera pas de mal. Une demi-dose suffit si vous ne ciblez que les ongles (soit une gélule au lieu de deux).

 

LIRE AUSSI : Chute de cheveux et confinement

 

4/Blinder l’épiderme de ses mains

Le lavage intensif des mains est une véritable cata pour l’épiderme (et les ongles), vous ne m’avez pas attendue pour le vérifier. « Protégez-les avec une crème barrière. Elle les enveloppera d’une fine couche occlusive, façon pansement transparent », conseille le Dr Roos (Exomega Crème Barrière d’A-Derma, Topialyse Barrière de SVR). Si vous avez des petites irritations, levez le pied sur le gel alcoolique. Un lavage à l’eau et au savon « piquera » moins.

Taillez aussi les ongles courts, c’est plus hygiénique et évitez le port de bagues et de bracelets.

 

5/Bichonner son corps

Nombreuses sont les femmes qui font l’impasse sur ces soins habituellement, par faute de temps. Mais là, dans le contexte actuel, se faire du bien est plus que recommandé pour apaiser ses angoisses. Alors, on y va gaiement sur les gommages, le brossage du corps, les huiles satinantes … Sans oublier l’indispensable lait aux AHA, pour stimuler la fermeté de la peau, notamment à l’intérieur des cuisses et des bras (Secalia d’Isispharma, Lait Corps Xerial 10 de SVR). Profitez en  pour adoucir aussi les talons calleux. La bonne façon d’utiliser la râpe, pour ne pas stimuler encore davantage la corne, c’est de frotter (doucement) la peau ramollie dans l’eau du bain. Terminez ensuite par l’application d’une crème fluide pour imprégner toute l’épaisseur de la couche cornée.

Et surtout, exposez-vos avant-bras au soleil, à la fenêtre de votre appartement, au moins 3 fois par semaine pendant 15 mn pour faire le plein de vitamine D !

 

Comment prendre soin de sa peau pendant le confinement ?

Toute reproduction interdite

Cet article vous a été utile ?





Soyez le premier a commenter on "Comment prendre soin de sa peau de confinée ?"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


La parole vous est donnée, dans le blog. N’hésitez pas à partager votre expérience, donner votre avis. Mais les commentaires postés doivent être factuels et exprimés sur un ton courtois et modéré, sans attaques personnelles.
Vous n’avez pas le droit d’écrire en toutes lettres le nom d’un médecin. Par ailleurs, je me réserve celui de supprimer à posteriori tout commentaire que je considèrerais comme agressif, excessif, indélicat, scabreux, choquant, diffamatoire ou calomnieux envers les praticiens ou d’autres personnes. Je n'autorise pas non plus la promotion d'appareils ou méthodes qui n'ont rien à voir avec les techniques médicales évoquées dans mes pages et qui peuvent induire en erreur ou tromper mes lecteurs. En postant un commentaire, vous adhérez sans réserve à ces conditions et vous vous interdisez toute réclamation du fait de la non publication ou de la suppression de ce commentaire.
De même, n’étant pas médecin mais journaliste, je ne pourrai délivrer aucun conseil médical à titre personnel, recommander un spécialiste ou communiquer des numéros de téléphone, adresses mail ou postales. Vous trouverez dans la rubrique « avant/après l’intervention » les contacts des organismes professionnels auprès desquels vous adresser pour obtenir les annuaires de médecins qualifiés. Ceux cités dans mes sujets interviennent uniquement à titre d’experts.

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.