Et le monsieur, il veut sa petite injection aussi ?

injection Botox et acid hyaluronique homme

Les injections d’acide hyaluronique et de Botox ne sont plus  réservées aux femmes. Les hommes s’y mettent aussi (et pas seulement les gays !). Ne les boudez pas, elles peuvent rendre des services insoupçonnés.

D’une façon générale, l’homme n’est pas passionné par son physique. Et lorsqu’il vieillit, il devient encore plus négligeant. Après 45 ans, la brioche est fréquente. Alors les injections pour effacer les rides, comment dire … « Ce sont surtout ceux qui fréquentent les salles de sport que je vois en consultation », rapporte le Dr Hervé Brunet, dermatologue. En revanche, il suffit d’une réflexion un peu vacharde au bureau pour que l’homme change illico d’avis sur « ces trucs de fille ».

Exemples : « T’as l’air soucieux Maillard, tout va bien ? C’est le dossier Toyaudepoil qui te met dans cet état ? » ; « T’as l’air épuisé. Elles remontent à quand tes dernières vacances ? ». Ou encore : « T’as super maigri, qu’est-ce que t’as ? T’es pas malade au moins ? ».

Tout ce qui remet en cause sa situation au bureau, Monsieur ne le supporte pas. Et pour cause, la situation économique dans les boîtes est tendue. Ce n’est pas le moment d’envoyer les mauvais messages au N +1.

Dès 35 ans, les plus ambitieux n’hésitent donc pas à franchir la porte du cabinet esthétique. L’homme de plus de 50 ans qui peine à retrouver un travail est aussi un bon candidat.

Pour 50 % des employeurs, un physique séduisant est un critère important de recrutement nous apprend le laboratoire Galderma.  Des études menées par l’American Economic Association tendent même à prouver qu’un salarié considéré comme « beau » gagnerait 8 % de plus qu’un homme moins soigné, à valeur égale de compétences.

Mais ne risque t-on pas de se retrouver avec une tête un peu précieuse ? 

Non, tous les traitements respectent les particularités morphologiques du visage masculin, à savoir :

  • des sourcils horizontaux
  • un front plat, un nez plus large, des pommettes plates
  • une ligne mandibulaire carrée
  • un menton proéminent
  • des muscles puissants, épais, visibles
  • un front haut, des paupières lourdes, un rebord orbitaire marqué

Il est tout à fait impossible de ressortir du cabinet avec une bouche en cœur et des pommettes de poupée russe !

Votre problème : un air soucieux 

Des rides verticales assez marquées sont apparues entre les yeux. C’est souvent le premier motif de consultation. Elles se traitent facilement avec une injection de toxine botulique (le fameux « Botox »®).

Chez l’homme, les muscles de cette zone sont très puissants, ils se contractent fortement. L’injection a pour but de les relaxer afin de déplisser les rides.

« Je peux être aussi amené à traiter les rides horizontales au niveau du front. Dans ce cas, j’injecte des microdoses pour ne surtout pas lui donner un aspect figé. Sur une femme, ça ne passe déjà pas. Alors sur un homme… Aucun geste ne doit se voir. Tout doit rester hyper-naturel. C’est la condition première pour fidéliser un homme», explique Hervé Brunet. Evidemment, ce traitement n’est pas définitif. L’action de la toxine botulique persiste 4 à 5 mois chez le sujet masculin.

Un air triste et fatigué ?

C’est la vallée des larmes qui est en cause, cette ombre qui part du coin interne de l’œil et descend de façon oblique sur la joue. Avec le temps, elle a tendance à se creuser. On résout facilement le problème avec une injection d’un produit de comblement (acide hyaluronique). Le résultat sur le visage est immédiat et persiste entre 12 et 18 mois.

Un visage amaigri, un air malade ?

Les hommes viennent aussi consulter, après une perte de poids, lorsque leur visage s’est émacié. Il suffit d’une perte de 4 à 5 kilos pour que ce dernier perde toute sa graisse et que les traits s’affaissent. Le sillon naso-génien qui encadre le nez se marque alors nettement. Le traitement passe alors par des injections d’acide hyaluronique, qui vont redonner une plénitude aux zones amincies. « Je traite la vallée des larmes, les joues, le sillon naso-génien … Surtout, j’évite la zone de la pommette pour ne pas féminiser le visage. Il peut être intéressant de compléter aussi ce travail par une injection dans l’angle mandibulaire. Cela procure un bel effet lift » décrypte Hervé Brunet.

Et les bleus, qu’est-ce qu’on fait contre les bleus ?

Personne, n’est jamais à l’abri d’une petite ecchymose, il faut bien le dire. Or les hommes n’ont aucun moyen de les planquer. C’est pourquoi, les médecins privilégient les injections d’acide hyaluronique à la canule plutôt qu’à l’aiguille, son embout mousse est moins traumatisant pour les vaisseaux. Mais d’une façon générale, sous la peau épaisse des hommes, les ecchymoses sont peu visibles. « Au besoin, on peut toujours prévoir quelques jours off », indique notre spécialiste.

Les tarifs : à partir de 350 € l’injection de toxine botulique ; A partir de 350 € aussi l’injection d’acide hyaluronique.

Qui consulter ? Un médecin esthétique, un dermatologue. Pas obligatoirement de la fratrie, les femmes injectent aussi très bien les hommes.

homme injection 1

homme injection 2

homme injection 3

Toute reproduction interdite

Cet article vous a été utile ?

Soyez le premier a commenter on "Et le monsieur, il veut sa petite injection aussi ?"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


La parole vous est donnée, dans le blog. N’hésitez pas à partager votre expérience, donner votre avis. Mais les commentaires postés doivent être factuels et exprimés sur un ton courtois et modéré, sans attaques personnelles.
Vous n’avez pas le droit d’écrire en toutes lettres le nom d’un médecin. Par ailleurs, je me réserve celui de supprimer à posteriori tout commentaire que je considèrerais comme agressif, excessif, indélicat, scabreux, choquant, diffamatoire ou calomnieux envers les praticiens ou d’autres personnes. Je n'authorise pas non plus la promotion d'appareils ou méthodes qui n'ont rien à voir avec les techniques médicales évoquées dans mes pages et qui peuvent induire en erreur ou tromper mes lecteurs. En postant un commentaire, vous adhérez sans réserve à ces conditions et vous vous interdisez toute réclamation du fait de la non publication ou de la suppression de ce commentaire.
De même, n’étant pas médecin mais journaliste, je ne pourrai délivrer aucun conseil médical à titre personnel, recommander un spécialiste ou communiquer des numéros de téléphone, adresses mail ou postales. Vous trouverez dans la rubrique « avant/après l’intervention » les contacts des organismes professionnels auprès desquels vous adresser pour obtenir les annuaires de médecins qualifiés. Ceux cités dans mes sujets interviennent uniquement à titre d’experts.

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.