Affiner, tonifier et sculpter son corps avec les machines les plus high-tech

Affiner, tonifier, sculpter son corps avec les machines les plus high-tech

Quoi de neuf pour se sculpter un corps de déesse ? Eh bien des protocoles en 3 volets, qui mixent traitement de la graisse, tonification cutanée et renforcement musculaire. A découvrir chez le médecin esthétique. 

Comment mincit-on en 2021 ? Très différemment, d’il y a quelques décennies. Le regard sur la silhouette a beaucoup changé. Il y a dix ans, on rêvait encore d’un corps de brindille. Aujourd’hui, les femmes aiment les formes et plus personne ne s’offusque de voir quelques épaisseurs de trop sur la plage, dès lors qu’elles sont bien placées. Etre taillée comme une bouteille d’Orangina est même archi-cool. En contrepartie, il faut que la peau qui enveloppe tout ça soit ferme et bien tendue. Et le graal, c’est d’avoir les muscles apparents, pour un effet joliment sculpté.

Côté traitements, la donne a donc aussi changé. Adieu le tube d’amincissant. Bonjour les machines high-tech, qui permettent de traiter tous les aspects de la néo-silhouette : peau, graisse et muscles. Des procédures de médecine esthétique peu douloureuses et sans suites (ou minimes). En contrepartie, il faut accepter des résultats progressifs (c’est deux à trois mois avant de s’extasier) et peu durables (des séances d’entretien sont nécessaires pour entretenir la fermeté de la peau et le muscle). Sinon, pour les plus perfectionnistes, il y a bien sûr toujours la chirurgie (liposculpture, lifting, prothèses) qui, offre, elle l’avantage d’améliorer drastiquement la silhouette et pour longtemps.

TRAITER GRAISSE, PEAU ET MUSCLES DANS LE MÊME TEMPS

C’est le principe des techniques combinées que la médecine esthétique soutient depuis déjà plusieurs années. Soit,  1 + 1 + 1 = 4. De fait, pourquoi perdre 1 cm de tour de cuisse, si par ailleurs la peau est relâchée ? Donc, on commence par une technologie qui fait fondre les graisses parasites (j’adore cette expression ;), puis on poursuit avec un travail de « retension cutanée » (du repassage, en gros 😉 pour terminer avec le renforcement musculaire (de la gonflette). Le fabricant de matériel médical français Deléo va jusqu’à proposer un triptyque complet aux médecins, avec son concept Cristal Body-Layering : Cristal Pro, un dispositif de cryolipolyse (traitement des graisses par le froid) qui permet de traiter jusqu’à 4 zones simultanément ; Cristal Fit (tonification musculaire par champ électromagnétique), puis Cristal Skin (remise en tension cutanée grâce à la radiofréquence). Mais chaque médecin peut aussi s’équiper séparément des technologies, cela va de soi. Une approche globale de la silhouette hyper-intéressante. Toutefois, cela demande un peu de moyens de sculpter son body. A titre d’exemple, pour un protocole complet Deleo, il faut compter 2500 €.

 

On retrouve aussi ce genre de proposition chez l’américain InMode, avec le concept Evolve. Trois programmes : Tite (tonification cutanée), Trim (traitement  de l’épaisseur graisseuse par radiofréquence + système d’aspiration, qui réalise un modelage) et Tone (tonification musculaire). Le médecin les mixe ensuite comme il veut selon les besoins du patient. Et tout est réalisé en « mains libres » (= sans opérateur), traitement de radiofréquence compris.

1.ELIMINER LA GRAISSE

 S’affiner avec le froid

La cryolipolyse, qui consiste à faire fondre les bourrelets grâce à l’application de froid, est actuellement la meilleure technique pour venir à bout des amas graisseux localisés, à condition de ne pas être en surpoids (auquel cas, c’est un régime qu’il vous faut) ni d’avoir de trop gros bourrelets (sinon, c’est une lipo). Lire ici : Quel bilan après 10 ans ? Les zones du corps qui répondent le mieux, les meilleures machines, etc.

La nouveauté : le Coolsculpting Elite, dernière version de la machine de référence sur le marché. De nouvelles ventouses en forme de C permettent de mieux épouser les courbes naturelles du corps. Elles intègrent aussi un système de refroidissement plus performant. « Le bourrelet est refroidi de façon plus uniforme, donc le traitement est a priori plus efficace qu’avant» explique le Dr Jean Michel Mazer, dermatologue. « Des études cliniques conduites par le laboratoire américain Allergan détenteur de la technologie ont également montré que la cryolipolyse n’entraînait pas de relâchement cutané, contrairement aux craintes que l’on pouvait avoir. Mieux : on observe même une amélioration de la fermeté de la peau consécutivement à la séance, la graisse éliminée ayant été remplacée par des travées conjonctives, du collagène … » explique le spécialiste. En général, une séance suffit.

Prix : à partir de 500 € la zone traitée.

Traitement de l’abdomen avec Thermage FLX

S’affiner avec le chaud

C’est l’autre option minceur qui est proposée à ceux qui ne veulent pas de la cryolipolyse (les claustro, comme moi) ou qui présentent une graisse diffuse, avec cellulite, capitons ou encore un ventre rond, difficile à saisir dans un applicateur. On sait aujourd’hui qu’une chaleur autour de 42 ° (générée par de la radiofréquence, des micro-ondes, un laser hyperthermique, etc.), appliquée au tissu graisseux pendant un certain temps, déclenche la lipolyse (fonte des graisses). Là aussi, beaucoup d’appareils utilisent des techniques combinées, parce qu’on est toujours plus efficace quand on mixe les savoir-faire. Très souvent, il s’agit d’une radiofréquence couplée à une autre énergie, genre :

  • Radiofréquence + ultrasons > Exilis Elite
  • Radiofréquence + système d’aspiration qui réalise un véritable modelage des tissus. Bien pour assouplir les travées fibreuses responsables de la cellulite, du capiton > Velashape III, Body FX, etc.
  • Radiofréquence + ondes de choc, une énergie mécanique qui stimule la circulation sanguine, aide à éliminer les déchets métabolique > EM Tone

Après vous dire quelle combinaison est la meilleure, franchement j’en sais rien. Chaque médecin défend celle qu’il a achetée, par définition. Tout  se joue dans un mouchoir de poche, à mon avis … 6 à 8 séances sont recommandées en moyenne, espacées de 2 à 3 semaines.

Prix : 100 à 150 € la séance.

 

Radiofréquence microneedling 

L’énergie est délivrée via des aiguilles qui pénètrent dans la peau à une profondeur de 7 cm pour atteindre la graisse. Ce type de technologie (type Morpheus 8) s’adresse aux patients avec une graisse diffuse ou localisée et qui ont une peau abîmée (vergeturée, par exemple). Lire ici : Rajeunir avec la radiofréquence fractionnée à micro-aiguilles. Prévoir 3 à 4 séances espacées de 4 à 6 semaines.

Prix : à partir de 500 € la séance.

 

2. RETENDRE LA PEAU

La retension cutanée, au sein des traitements corporels, a pris une importance majeure au cours de ces dernières années. Aujourd’hui, on s’inquiète beaucoup plus de sa peau relâchée que de sa culotte de cheval. Ce n’est pourtant pas le problème le plus facile à traiter, loin s’en faut. Plus on avance en âge et moins la peau fabrique du collagène (et je ne parle pas de l’élastine, dont la source se tarit encore plus rapidement). En réalité, si on voulait faire correctement les choses, il faudrait faire de la radiofréquence en prévention, pour stimuler son capital de fibres, plutôt que d’agir une fois qu’il est partiellement épuisé.

La radiofréquence (comme toutes les techniques de « skin tightening », du reste) ne fonctionne que sur les relâchements débutants. Et au niveau du corps, les résultats sont souvent plus difficiles à obtenir que sur le visage. Les zones de traitement sont trop vastes. La peau relâchée pèse son poids. Il n’est pas facile de redonner du tonus à des fibres de collagène à ce point étirées. « Il m’arrive souvent de dire aux patientes que je n’ai malheureusement aucune solution à leur proposer pour leurs bras ou leurs cuisses » avoue le Dr Jean-Michel Mazer.

Pour les relâchements accentués, l’unique solution passe par le lifting chirurgical (des bras, des  cuisses, du ventre, des fesses) qui donnent d’excellents résultats, mais toujours au prix d’une rançon cicatricielle.

 

Vers quelles technologies se tourner si on veut essayer ?

La radiofréquence monopolaire 

Elle est depuis toujours considérée comme la plus efficace. Une seule séance suffit. Mais c’est aussi la technologie réputée la plus douloureuse et la plus onéreuse. « Une quatrième version de l’appareil Thermage, le Thermage FLX, vient d’arriver en France, équipée d’un système de refroidissement et de vibration qui rend rend les séances plus confortables » annonce le Dr Ghislaine Beilin, médecin esthétique. J’ai essayé. Effectivement, j’ai trouvé cela très supportable. Mais bon, le principal frein avec cette technique est surtout son prix. Il y a beaucoup de consommable sur cette machine (comprenez, des applicateurs à usage uniques qui coûtent eux-mêmes très cher et que le médecin refacture donc à son patient). A moins d’avoir hérité récemment, ce n’est pas un traitement à la portée de toutes les bourses ! « Le problème, c’est que si la séance ne donne pas de résultat, et dans mon expérience j’ai environ 30 % de non répondeurs avec cette technique, il est difficile de justifier la facture à la patiente … » rapporte le Dr Jean Michel Mazer.  Une séance d’entretien par an est préconisée pour préserver le résultat.

Prix : entre 2500 € et 3000 € la séance unique

La radiofréquence bi ou multipolaire

C’est le type de radiofréquence le plus répandu. Contrairement à la monopolaire, la répartition de la chaleur est plus uniforme, ce qui explique que le traitement soit moins douloureux. On le compare souvent à  un massage aux pierres chaudes. En contrepartie, il requiert un nombre plus important de séances : 6 à 8 espacées de 2 à 3 semaines, suivies d’une séance d’entretien tous les deux à trois mois.

La nouveauté ? Le système « mains libres » (Evolve). Des applicateurs sont posés sur les zones à traiter et la radiofréquence travaille toute seule, sans l’aide d’aucune assistante. L’intérêt ? Outre que le médecin peut dégager du temps pour son personnel pendant que vous chauffez doucettement, cela permet de traiter plusieurs zones du corps en même temps et avec des paramètres qui restent constants au fil des séances, puisque tout est réglé au degré près et durant le temps qu’il faut, en fonction de chaque patient. Du coup, le nombre de séances est réduit par rapport à la radiofréquence traditionnelle  (4 à 6 ) et les non répondeurs à la technique seraient aussi moins nombreux.

Prix : 100 € à 150 € la séance

La radiofréquence microneedling

Pour un travail de tonification cutanée, les aiguilles pénètrent à une profondeur de 3 à 4 mm sous la peau, pour atteindre le derme et stimuler la formation d’un néo-collagène. C’est une solution plus agressive que la radiofréquence classique, adaptée aux relâchements cutanés plus importants (décolleté, ventre, genoux très fripés), autour de 50/60  ans.

Comptez 3 à 4 séances espacées de 4 à 6 semaines. Le résultat des séances durent généralement quelques petites années.

Prix : autour de 400 € la séance

 

3. DESSINER LES MUSCLES  

C’est la grande tendance de ces deux dernières années de « body-sculpter » ses abdos, ses cuisses, ses fesses, ses bras, avec des machines de renforcement musculaire. Mais ce n’est pas aussi bénéfique que le sport, hein ! « La technologie est intéressante car le muscle travaille à une très haute intensité sur une très courte période de temps et il s’adapte. En revanche, il n’y a aucun contrôle moteur. Le muscle est certes, plus dessiné, plus fort, mais il n’est pas fonctionnel. Il ne vous aidera pas dans les gestes de la vie quotidienne » explique le Dr Jean-Bernard Fabre, physiologiste du sport, CEO de l’Institut de performance sportive HumanFab. En résumé, vous pouvez avoir de jolies tablettes de choc et toujours vous péter le dos à la moindre charge que vous porterez. C’est toute la différence avec un corps entraîné à la sollicitation mécanique. « Autre problème: la technologie fonctionne moins efficacement sur les personnes enrobées, en raison d’une plus grande distance entre le muscle et l’électrode » ajoute Jean-Bernard Fabre. D’où l’intérêt de perdre de la graisse avant de faire travailler le muscle.

Lire ici : La vérité sur les machines qui sculptent le corps sans effort 

 

Mais si l’objectif visé est uniquement l’esthétique (en gros, la tablette de choc), dans ce cas, ça le fait.

La dernière nouveauté, c’est Emsculpt Neo : des ondes électro-magnétiques de haute intensité focalisés (HIFEM) qui sculptent la silhouette tout en brûlant les graisses (mais mieux vaut ne pas être trop enrobé au départ, comme on vient de la voir plus haut).

Petit récap’ de la techno ici : J’ai testé Emsculpt, la nouvelle machine à sculpter le corps. Emsculpt : j’ai testé les applicateurs bras, cuisses et mollets ! 

L’amélioration sur la machine 2021: les applicateurs placés sur le corps émettent simultanément HIFEM (ondes électromagnétique de haute intensité) + RF (radiofréquence). L’intérêt d’associer les deux énergies ? Augmenter rapidement la température des muscles pour les préparer à l’effort (comme une séance d’échauffement avant le sport), puis déclencher simultanément,  destruction des cellules graisseuses et contraction des muscles à des intensités maximales, impossibles à réaliser lors d’un entraînement volontaire.

J’ai testé au niveau des abdos. En apparence, les applicateurs ne sont pas différents des précédents, mais à l’intérieur c’est la petite révolution technologique. Très vite, grâce à la radiofréquence, une chaleur envahit l’abdomen, puis le travail de contractions alterné commence. Au niveau des sensations, rien d’inchangé. Et en ce qui concerne ma réaction, non plus d’ailleurs. J’ai toujours autant de mal à grimper dans les tours. J’avais oublié à quel point ça pinçait ! A la fin de la séance, on a très chaud. D’ailleurs, au retrait de l’applicateur, j’avais le ventre trempé. Un conseil : habillez-vous léger pour vos séances.

Le protocole avec cette dernière version de l’appareil est différent de l’ancienne version :  4 séances à raison d’une par semaine (contre deux précédemment), puis une séance d’entretien par an. Les résultats avancés : une réduction de l’épaisseur de graisse optimisée grâce à l’apport de la radiofréquence (30 % en moyenne).  Not bad.

Prix : autour de 500 € la séance

Renforcement musculaire du fessier avec Emsculpt Neo

 

 

Toute reproduction interdite

Cet article vous a été utile ?





2 Commentaires on "Affiner, tonifier et sculpter son corps avec les machines les plus high-tech"

  1. Rien sur la technologie Jplasma de Renuvion ?Pourtant ça m’a l’air d’être le futur.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


La parole vous est donnée, dans le blog. N’hésitez pas à partager votre expérience, donner votre avis. Mais les commentaires postés doivent être factuels et exprimés sur un ton courtois et modéré, sans attaques personnelles.
Vous n’avez pas le droit d’écrire en toutes lettres le nom d’un médecin. Par ailleurs, je me réserve celui de supprimer à posteriori tout commentaire que je considèrerais comme agressif, excessif, indélicat, scabreux, choquant, diffamatoire ou calomnieux envers les praticiens ou d’autres personnes. Je n'autorise pas non plus la promotion d'appareils ou méthodes qui n'ont rien à voir avec les techniques médicales évoquées dans mes pages et qui peuvent induire en erreur ou tromper mes lecteurs. En postant un commentaire, vous adhérez sans réserve à ces conditions et vous vous interdisez toute réclamation du fait de la non publication ou de la suppression de ce commentaire.
De même, n’étant pas médecin mais journaliste, je ne pourrai délivrer aucun conseil médical à titre personnel, recommander un spécialiste ou communiquer des numéros de téléphone, adresses mail ou postales. Vous trouverez dans la rubrique « avant/après l’intervention » les contacts des organismes professionnels auprès desquels vous adresser pour obtenir les annuaires de médecins qualifiés. Ceux cités dans mes sujets interviennent uniquement à titre d’experts.

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.