Comment trouver un bon médecin esthétique ?

Trouver le bon médecin esthétique

Eternelle question … Mais on a quelques éléments de réponse à vous apporter pour éviter l’errance.

 

Faites jouer le bouche à oreilles

Le mieux est la recommandation d’anciennes patientes. Toujours plus crédible que celles de l’esthéticienne ou du coiffeur qui peut toucher sa commission. Souvent elles vous diront : « Moi, j’ai fait ça avec le Dr Untel, c’est le meilleur !« . Bon, là, faut peut-être un peu tempérer. Il n’y a jamais de « meilleurs », mais des « bons », ce qui est déjà pas si mal. Interrogez aussi votre médecin traitant, votre gynécologue, etc. Ils auront peut-être aussi de bons contacts à vous donner.

Consultez les annuaires des associations professionnelles 

C’est une solution quand on ne bénéficie d’aucune recommandation. Et le conseil est valable dans tous les pays du globe. Cela vous permettra déjà de trouver les spécialistes proches de votre domicile. Ensuite, il faudra mener l’enquête, pour savoir exactement qui ils sont. Notre conseil est d’en consulter au moins deux pour vous faire une opinion valable. Consultez ici notre page tout ce qu’il faut savoir avant une intervention pour les contacts des associations.

Vérifiez la qualification du médecin  

C’est surtout important lorsque vous envisagez un acte chirurgical, pour être sûr(e) de tomber sur le bon spécialiste. En esthétique, il faut rechercher les chirurgiens qualifiés en chirurgie esthétique plastique et reconstructrice https://www.conseil-national.medecin.fr. Un chirurgien généraliste (et à fortiori un médecin qui n’est pas chirurgien) est exclu. Cependant, des chirurgiens ayant d’autres compétences que l’esthétique sont parfaitement habilités à réaliser des interventions dès lors qu’elles entrent dans leur champs d’activité (un ORL : une rhinoplastie ; un ophtalmo : une chirurgie des paupières, etc.).

Googlisez le nom du spécialiste

C’est presque un réflexe aujourd’hui quand on veut se renseigner sur quelqu’un. Alors d’accord, on ne peut pas toujours se fier aux avis, dans la mesure où beaucoup sont biaisés. En plus, maintenant, les médecins suivent des ateliers sur l’E-réputation, ils savent donc parfaitement comment gérer les commentaires négatifs. Mais ce n’est pas grave, comme sur Tripadvisor, cela donne tout de même « un parfum » … Si le médecin est leader dans son domaine, vous le verrez à travers ses publications médicales, un site internet bien renseigné, sa participation à des congrès professionnels, des articles de presse, etc. Maintenant, s’il ne communique pas, cela ne veut pas dire qu’il est nul non plus. Beaucoup de « bons » font le choix de rester discrets, parce que ce n’est pas dans leur nature de s’exposer ou simplement parce qu’ils n’ont pas besoin de pub pour attirer des patients. Ce qui doit vous alerter : un médecin un peu trop très actif sur les réseaux sociaux (ok il peut y avoir des geeks, mais en général, ils sont bien trop occupés pour cela. Une sur-présence signe donc la présence d’un community- manager ou d’un attaché de presse), les prix des interventions indiqués directement dans les posts, des offres de réduction, etc. Un peu trop racoleur pour être totalement honnête. D’autant qu’en France, un médecin n’a (à priori) pas le droit de faire sa pub. Un minimum est toléré mais s’il y va à fond, c’est que ses affaires ne sont pas super florissantes (ou alors il vient d’investir dans un centre flambant neuf qu’il faut maintenant rentabiliser !). Allez aussi faire un tour sur les pages perso des spécialistes (quand elles sont publiques). Là aussi, c’est bourré d’informations. On peut notamment voir la trombine des épouses, ce qui est un renseignement fort utile pour apprécier la patte du médecin. Il n’est en effet pas rare qu’elles mêmes soient passées par le bistouri de leurs maris ! Il existe bien-sûr aussi des femmes chirurgiens, mais elles sont moins nombreuses il faut le dire. Pour certaines interventions comme les seins notamment, leur regard peut-être intéressant. Il est nécessairement plus complice. Et très souvent, elles comprennent mieux les inquiétudes féminines, comme la peur de l’aiguille, de la douleur, des bleus, etc.

Eprouvez-le ! 

Il est très important d’avoir un bon feeling avec le spécialiste que vous rencontrez car c’est lui qui gérera aussi les suites de votre intervention et les complications potentielles. Il est donc indispensable de l’éprouver sur un tas de petits détails. Un médecin qui n’est pas à l’écoute, ne prend pas le temps de vous expliquer les choses, vous trouve « trop curieuse », vous prend de haut, essaie à tout prix d’imposer « sa » technique alors que vous n’êtes pas intéressée, pousse un peu trop à la consommation, refuse de vous montrer des avant/après, tient des propos un peu mufles, tournez les talons ! Idem s’il vous annonce des tarifs prohibitifs, on n’est pas obligé de vider son compte en banque pour réaliser une intervention esthétique. Et payer le prix fort n’a jamais été un signe de qualité. Très important aussi : la bonne tenue du cabinet (hygiène, qualité de l’accueil, …) et le respect des bonnes pratiques professionnelles (devis, qualité des produits utilisés et traçabilité, sécurité des actes, etc). Bon, sur ce dernier point, c’est difficile de juger sans avoir déjà subi une intervention. C’est pour cela qu’un collectif de cabinets médicaux s’est récemment créé (IMAL, www.imal-label.com) pour permettre aux médecins qui pratiquent l’esthétique à travers le monde d’intégrer une démarche de qualité et de sécurité avec une certification indépendante reconnue (ISO 9001), comme c’est déjà le cas chez les orthodontistes et les médecins du travail. Vous êtes donc assurés auprès d’eux, de bénéficier d’une prise en charge « dans les règles de l’art », même si cela ne garantit pas leurs compétences techniques (mais c’est déjà ça !). Pour l’heure, peu de cabinets sont labellisés mais ça ne devrait pas tarder à se développer. A suivre de près, donc.

2 Commentaires on "Comment trouver un bon médecin esthétique ?"

  1. Bonjour ,
    Big question car d’un praticien à un autre quelle différence!
    Ma dermatologue a raté l’AH en me l’injectant superficiellement d’un coté du pli d’amertume ( trace ronde qui persiste) Une autre trouvée sur internet après avoir travaillé la question ! m’a juste fait 2 gouttes de botox de chaque côté de la bouche et c’est bien mieux mais tellement cher !
    Mille mercis pour ce site si informatif
    Catherine

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


La parole vous est donnée, dans le blog. N’hésitez pas à partager votre expérience, donner votre avis. Mais les commentaires postés doivent être factuels et exprimés sur un ton courtois et modéré, sans attaques personnelles.
Vous n’avez pas le droit d’écrire en toutes lettres le nom d’un médecin. Par ailleurs, je me réserve celui de supprimer à posteriori tout commentaire que je considèrerais comme agressif, excessif, indélicat, scabreux, choquant, diffamatoire ou calomnieux envers les praticiens ou d’autres personnes. Je n'authorise pas non plus la promotion d'appareils ou méthodes qui n'ont rien à voir avec les techniques médicales évoquées dans mes pages et qui peuvent induire en erreur ou tromper mes lecteurs. En postant un commentaire, vous adhérez sans réserve à ces conditions et vous vous interdisez toute réclamation du fait de la non publication ou de la suppression de ce commentaire.
De même, n’étant pas médecin mais journaliste, je ne pourrai délivrer aucun conseil médical à titre personnel, recommander un spécialiste ou communiquer des numéros de téléphone, adresses mail ou postales. Vous trouverez dans la rubrique « avant/après l’intervention » les contacts des organismes professionnels auprès desquels vous adresser pour obtenir les annuaires de médecins qualifiés. Ceux cités dans mes sujets interviennent uniquement à titre d’experts.

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.