Tout ce que la médecine esthétique permet de traiter

La médecine esthétique c'est quoi ?

A quoi sert la médecine esthétique ? Est-ce pour tout le monde ? Quels problèmes traite t-elle ? Réponses. 

J’ai fait de la médecine et de la chirurgie esthétique l’objet même de mon site, Le Journal De Mon Corps. Donc forcément, je suis un peu pour. Néanmoins, si je fais ce papier, ce n’est pas pour vous convaincre d’en faire, mais pour vous aider à mieux comprendre ce que la spécialité propose. De fait, au fur et à mesure de mes posts, je m’aperçois que tout le monde ne maîtrise pas forcément les fondamentaux et que certaines idées reçues sur la médecine esthétique ont la vie dure. Par exemple, à la question que je pose souvent dans mes stories : « Et toi, la médecine esthétique, tu penses y avoir recours un jour ? », on me répond souvent : « Non, moi je suis plutôt pour la beauté naturelle ». Intéressant comme réponse…  Donc, qui dit médecine esthétique, dit pour beaucoup « pouffe surinjectée ». Mais la discipline ne couvre pas que les injections ! Et elle ne s’adresse pas qu’aux cagoles ! Si les Kardashian ont beaucoup contribué à démocratiser la discipline, force est de constater qu’elle en ont aussi donné une image totalement caricaturale …

LA MEDECINE ESTHETIQUE, C’EST QUOI ? 

Une médecine qui prend en charge tous les problèmes ayant un retentissement sur l’esthétique du visage ou du corps. Ce qui couvre une foule de choses. A commencer par la beauté de la peau (les médecins, eux, parlent de « qualité de peau« ): éclat et uniformité du teint, grain de peau, texture cutanée. Là vous allez me dire : « Oui, mais moi, j’ai mon dermato ! ». Certes, mais tous les dermatologues ne font pas de l’esthétique. Leur champ d’action, à la base, ce sont les maladies de la peau, des cheveux et des ongles (acné, eczéma dermite séborrhéïque, mycoses, les cancers de la peau …). Les trucs sérieux, quoi. Donc, beaucoup n’évoqueront jamais avec vous vos « problèmes » de pores dilatés, de cernes, d’acné ou de cellulite. En revanche, un médecin esthétique ou un dermatologue qui pratique l’esthétique, lui, sera toute ouïe.

Là, vous pouvez aussi me répondre : « Oui mais moi, j’ai mon esthéticienne ! ». Parfait. L’un n’empêche pas l’autre ! L’esthéticienne travaille aussi sur la qualité de peau. Toutefois, son intervention demeure strictement cosmétique. Le médecin esthétique a sa disposition des moyens médicaux (médicaments, appareils spécifiques, bistouri en vue d’une petite chirurgie) et des cosmétiques avec des concentrations en molécules actives plus importantes, qui vont lui permettre d’agir avec beaucoup plus d’efficacité sur les problématiques rencontrées.

 

LIRE AUSSI : Comment trouver un bon médecin esthétique ?

 

Exemple : le nettoyage de peau. Esthéticienne comme médecin, le pratiquent. Mais les deux traitements sont complètement différents. Chez le médecin, on va pouvoir par exemple utiliser une lame pour extraire les microkystes. L’esthéticienne, elle, n’y a pas droit. Pour procurer un effet « lift», l’esthéticienne pratique ce qu’il est convenu d’appeler un « massage profond ». Si le résultat peut être surprenant au sortir de la cabine, il n’est que de courte durée hélas (quelques heures tout au plus). Le médecin esthétique lui, dispose de tout un arsenal pour combattre les rides et  le relâchement : des peelings, des lasers, de la radiofréquence, des ultrasons, du microneedling, …, avec une durée d’action de plusieurs mois. Et quand il parle de lifting, c’est avec des fils tenseurs qui sont insérés sous la peau, qu’il va remettre en tension les tissus relâchés. Ou des ultrasons qui vont pénétrer si profondément les tissus qu’ils vont même pouvoir retendre le muscle platysma qui tapisse le cou.

Les problématiques posées à l’un comme à l’autre sont souvent les mêmes, c’est la réponse apportée qui est différente. Même si certaines technologies peuvent sembler de prime abord identiques (cryolipolyse, peelings, lampe flash LED, radiofréquence, microneedling …), la force de frappe des appareils/devices médicaux est très supérieure. Par voie de conséquence, les résultats le sont aussi.


TOUT CE QUE LA MÉDECINE ESTHÉTIQUE TRAITE

  • La qualité de peau

Teint gris, pores dilatés, déshydratation, perte de tonicité cutanée …

Avec quoi ? Des peelings, de la microdermabrasion, de la mésothérapie, du microneedling, de la radiofréquence

  • Les rides, les plis, le relâchement

Patte d’oie, sillon naso-géniens, bajoues,  cernes creux …

Avec quoi ? Des injections d’acide hyaluronique ou de toxine botulique (Botox), des fils tenseurs, de la radiofréquence, des ultrasons, des peelings, du laser …

  • Les manques ou pertes de volume du visage

Cernes et joues creux, lèvres amincies, etc… 

Avec quoi ? Des injections d’un produit de comblement (acide hyaluronique ou autre).

  • Les défauts esthétiques mineurs du nez et du menton  

Petite bosse sur le nez, menton légèrement en retrait … 

Avec quoi ? Des injections d’acide hyaluronique et/ou de toxine botulique

  • Les poils superflus du visage et du corps

Avec quoi ? Des médicaments, l’épilation laser ou l’épilation électrique.

  •  Les cicatrices

Vergetures, cicatrices d’acné, post-chirurgicales, etc 

Avec quoi ? Des injections de médicaments, des injections d’acide hyaluronique, des lasers, des peelings …

  •  Les problèmes d’hyperpigmentation

Taches brunes, masque de grossesse, taches cicatricielles, … 

Avec quoi ? Des substances médicamenteuses, des peelings, des lasers …

  •  Les problèmes vasculaires

Erythrose, couperose, rosacée, varicosités des jambes, etc

Avec quoi ? De l’électrocoagulation, la micro-sclérose, des lasers …

  •  L’acné

Avec quoi ? Des médicaments, des peelings, de la photothérapie dynamique…

  •  Les bourrelets graisseux du visage et du corps

Avec quoi ? De la cryolipolyse, des ultrasons, des ondes de choc …

  •  La perte de cheveux ou de poils

Avec quoi ? Des médicaments, de la mésothérapie, des thérapies cellulaires, des micro-greffes …

 

Et l’on ne parle par des médecins qui ont aussi des compétences en nutrition et en médecine anti-âge pour une prise en charge esthétique encore plus globale !

 

LA MEDECINE ESTHETIQUE, C’EST POUR QUI ?

Ben, aux vues de ce qu’on vient de dire, on serait tenté de vous répondre, pour tout le monde, non ? De 25, à 90 ans !

 

COMMENT SAVOIR DE QUEL TRAITEMENT J’AI BESOIN ET A QUELLE FREQUENCE LE REALISER ?

Si vous avez un problème spécifique à résoudre, que vous avez identifié dans la liste, ya plus qu’à ! Maintenant, si vous n’avez pas de problème particulier et que vous souhaitez juste améliorer l’état de votre peau ou donner une petit coup de frais à votre visage, dans ce cas, je vous conseille de prendre rendez-vous pour un bilan auprès d’un médecin ou d’un dermatologue esthétique. Lire ici : Et si vous offriez une consultation esthétique pour Noël ?. Aucune obligation de passer la casserole dans la foulée. Mais vous saurez ce qu’il est possible d’améliorer, en combien de séance et à quel coût. Ensuite, à vous de voir si vous vous lancez ou pas. Des séances d’entretien seront ensuite proposées pour maintenir le résultat (si vous le souhaitez) dans le temps. Rassurez, vous, il est rare que l’on soit obligé de revenir plus de deux fois par an chez le spécialiste. Des visites régulières ont toutefois leur intérêt. Plusieurs études ont montré que les traitements esthétiques, en stimulant la régénération des tissus, permettent de vieillir plus harmonieusement et moins vite.

LIRE AUSSI : Médecine esthétique : par quoi je commence ?

 

Toute reproduction interdite

Cet article vous a été utile ?

Soyez le premier a commenter on "Tout ce que la médecine esthétique permet de traiter"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


La parole vous est donnée, dans le blog. N’hésitez pas à partager votre expérience, donner votre avis. Mais les commentaires postés doivent être factuels et exprimés sur un ton courtois et modéré, sans attaques personnelles.
Vous n’avez pas le droit d’écrire en toutes lettres le nom d’un médecin. Par ailleurs, je me réserve celui de supprimer à posteriori tout commentaire que je considèrerais comme agressif, excessif, indélicat, scabreux, choquant, diffamatoire ou calomnieux envers les praticiens ou d’autres personnes. Je n'authorise pas non plus la promotion d'appareils ou méthodes qui n'ont rien à voir avec les techniques médicales évoquées dans mes pages et qui peuvent induire en erreur ou tromper mes lecteurs. En postant un commentaire, vous adhérez sans réserve à ces conditions et vous vous interdisez toute réclamation du fait de la non publication ou de la suppression de ce commentaire.
De même, n’étant pas médecin mais journaliste, je ne pourrai délivrer aucun conseil médical à titre personnel, recommander un spécialiste ou communiquer des numéros de téléphone, adresses mail ou postales. Vous trouverez dans la rubrique « avant/après l’intervention » les contacts des organismes professionnels auprès desquels vous adresser pour obtenir les annuaires de médecins qualifiés. Ceux cités dans mes sujets interviennent uniquement à titre d’experts.

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.