Quels cosmétiques utiliser après une intervention esthétique ?

quels produits cosmétiques appliquer après une intervention esthétique ?

Après un peeling, une injection ou pis encore un lifting, la peau a été malmenée. Dans un premier temps, elle a besoin de soins réparateurs. Ensuite de formules qui vont lui permettre de prolonger le résultat.

Par précaution, certains médecins auront tendance à prescrire le minimum de produits cosmétiques à la suite d’une intervention, particulièrement après une chirurgie. Mais les nouvelles recommandations concernant les plaies à faible risque infectieux (comme c’est généralement le cas des plaies en esthétique), autorisent l’utilisation de produits dès le lendemain de l’intervention, à J +1. Evidemment pas n’importe lesquels : uniquement des formules dermo-cosmétique « haute tolérance », vendues en pharmacie, formulées avec le minimum d’ingrédients (apaisants, cicatrisants, antibactériens) et certifiées sans parfum, sans paraben, pour minimiser le risque d’allergie.

J+ 1

« Une plaie suturée est étanche après 6 h. Il est donc est tout à fait possible de se nettoyer le visage ou de se doucher dès le lendemain de l’intervention avec un savon adapté, c’est à dire un savon sans savon et une compresse ou un gant de toilette en non tissé, doux et hygiénique pour la peau. A condition évidemment, qu’il n’y ait pas de pansements ou stéristips (laissés en place jusqu’au retrait des fils) qui pourraient gêner le nettoyage à l’eau. Mais de plus en plus, la tendance est à laisser les cicatrices à l’air libre (sauf lorsque ces dernières sont en contact direct avec le vêtements, dans ce cas mieux vaut mettre un pansement pour éviter le frottement, ndlr). N’entreprenez de toute façon jamais rien sans avoir eu l’aval de votre médecin. Lui seul sait ce qui vous convient ! », explique Danièle Chaumier, infirmière-stomathérapeute référente « plaies » à l’Hôpital Tenon à Paris.

De même, après chaque toilette, il n’est plus forcément nécessaire de désinfecter la cicatrice. « On ne le préconise maintenant que lorsque le fil de suture passe de l’extérieur à l’intérieur de la peau car ce peut être une porte d’entrée aux infections, mais pas lorsqu’il est posé en intra-dermique par exemple » explique le Dr Robin Mookherjee, chirurgien plasticien. L’application d’une crème antibiotique sur la cicatrice n’est pas systématique non plus. « Les jeunes chirurgiens appliquent des crèmes émollientes choisies dans les gammes haute tolérance des marques de dermo-cosmétique. Elles sont suffisantes pour ramollir les petites croûtes qui se forment sur les plaies » rapporte Danièle Chaumier. C’est donc ce que l’on appliquera dans les suites d’une chirurgie des paupières ou d’un lifting, par exemple. En revanche, après un peeling ou laser, une crème cicatrisante qui aide à la réparation cutanée est plus indiquée.

Autour du 7 ème jour, lorsque la peau est réépithélialisée (c’est à dire dès que les cellules de l’épiderme ont migré pour ressouder la plaie), elle a perdu son caractère « fragile », mais elle est souvent sèche, inconfortable, voire cartonnée, et la cicatrice inflammatoire (rouge, boursouflée). Pour assouplir cette dernière, améliorer son esthétique et lui permettre de s’estomper plus rapidement, des soins dermo-cosmétiques hydratants sont préconisés, ainsi qu’un massage manuel des cicatrices dès la deuxième semaine. « Le cosmétique rend aussi le massage plus agréable. A sec, il a tendance échauffer la peau et à entretenir l’inflammation » explique Caroline Bissières, directrice des relations médicales chez La Roche-Posay.

Enfin, dès les beaux jours, il est conseillé d’associer à la crème hydratante un filtre solaire afin de prévenir le risque de cicatrices hyper-pigmentées, notamment chez les peaux mates.

cosmeto post op

Entre 15 ème et 30 ème jour, lorsque la peau a retrouvé son confort, il est possible de revenir à une cosmétique plus traditionnelle, avec des formules actives qui vont optimiser le résultat de l’intervention. Les cosméceutiques (ces soins à mi-chemin entre la cosmétique et la dermatologie, vendus en pharmacie) sont les plus indiqués.

Que trouve t-on dans ces formules ? Les grandes molécules phares de la dermatologie : vitamine C, acide hyaluronique, acide salycilique, acide glycolique, etc, dosées à des concentrations supérieures à celles des produits de beauté classiques. On a par exemple dans quasiment tous les produits Filorga, la fameuse préparation pour mésothérapie, le NCTF, et dans les formules du laboratoire Teoxane, le RHA (Resilient Hyaluronic Acid) qui est déjà au cœur de la gamme des produits injectables.

Certaines formules bénéficient même d’études cliniques, comme Ysthéal Intense d’Avène qui montre que le produit prolonge l’effet lissant d’une séance de laser fractionné. Quant au Phyto Corrective Masque de Skinceuticals, il diminue de 47 % l’inconfort après une séance de laser fractionné et de 20 % les rougeurs.

POUR FINIR, ALLEZ FAIRE UN SAUT SUR LA RUBRIQUE COSMETO POST-OP

Toute reproduction interdite

Soyez le premier a commenter on "Quels cosmétiques utiliser après une intervention esthétique ?"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


La parole vous est donnée, dans le blog. N’hésitez pas à partager votre expérience, donner votre avis. Mais les commentaires postés doivent être factuels et exprimés sur un ton courtois et modéré, sans attaques personnelles.
Vous n’avez pas le droit d’écrire en toutes lettres le nom d’un médecin. Par ailleurs, je me réserve celui de supprimer à posteriori tout commentaire que je considèrerais comme agressif, excessif, indélicat, scabreux, choquant, diffamatoire ou calomnieux envers les praticiens ou d’autres personnes. Je n'authorise pas non plus la promotion d'appareils ou méthodes qui n'ont rien à voir avec les techniques médicales évoquées dans mes pages et qui peuvent induire en erreur ou tromper mes lecteurs. En postant un commentaire, vous adhérez sans réserve à ces conditions et vous vous interdisez toute réclamation du fait de la non publication ou de la suppression de ce commentaire.
De même, n’étant pas médecin mais journaliste, je ne pourrai délivrer aucun conseil médical à titre personnel, recommander un spécialiste ou communiquer des numéros de téléphone, adresses mail ou postales. Vous trouverez dans la rubrique « avant/après l’intervention » les contacts des organismes professionnels auprès desquels vous adresser pour obtenir les annuaires de médecins qualifiés. Ceux cités dans mes sujets interviennent uniquement à titre d’experts.

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.