17 façons de stimuler la jeunesse de sa peau

17 façons de stimuler la jeunesse de sa peau

Booster les capacités de régénération de sa peau est la meilleure façon de freiner le vieillissement. De la plus soft à la plus hard, toutes les techniques qui permettent de préserver élasticité et tonicité.

A quel moment doit-commencer à stimuler sa peau ? Dès 35/40 ans, dès qu’elle commence à présenter des signes de fatigue (à se ramollir, à perdre son éclat). Mais pour qu’il y ait une vraie efficacité, il faut être TRES régulier dans le traitement. Dès qu’on arrête de titiller les fibroblastes (les cellules de jeunesse de la peau), on perd tout bénéfice !

 

Tous les moyens de booster la jeunesse de sa peau, du plus soft au plus hard

 

• Les cosmétiques

Toutes les crèmes à base de molécules anti-âge qui stimulent les capacités de régénération de la peau (AHA, vitamine C, rétinol, peptides …) sont utiles, à condition de bien les choisir en fonction des besoins de sa peau et de les utiliser quotidiennement. Pas de miracle. Lire aussi : Vitamine C, rétinol, AHA, acide hyaluronique : comment bien utiliser les actifs stars de la dermatologie esthétique ? 

• Le massage

J’avais publié un article sur le massage et la gym du visage qui remettait bien les pendules à l’heure sur l’efficacité liftante de ces techniques (= quasi-nulle). Toutefois, se masser la peau reste le premier geste de soin pour stimuler non pas la tonicité des muscles comme on l’entend souvent, mais la microcirculation (donc les échanges nutritifs entre les cellules), le drainage et la production d’élastine et de collagène pour un tissu plus tonique. A condition d’entretenir la stimulation TRES régulièrement (= tout le temps, en gros). Personnellement, j’ai chez moi toute une collection de rouleaux de jade, à picots, Gua Sha, etc, dans le tiroir de ma table de chevet, et souvent avant de m’endormir, je me masse. Ça calme, décrispe les traits et soulage les maux de tête. Bref, c’est tout bénéf. Mais il ne faut pas être trop impatiente pour voir les résultats. Ils n’apparaissent pas, hélas, avant de longs mois. Mais sous la peau, ça travaille, c’est sûr. C’est le mécanisme de la mécanotransduction : la peau réagit au stimulus mécanique avec toute une cascade de réactions biochimiques conduisant au renouvellement des fibres de collagène. Une étude du Pr Philippe Humbert, Directeur Fondateur du Centre d’Etude et de Recherche sur le Tégument à Besançon, réalisée il y a quelques années pour la société LPG, avait même montré une augmentation de 80 % de l’acide hyaluronique naturel dans la peau après un protocole de 24 séances d’Endermologie (à raison de 2 à 3 séances par semaine).

• Les LED rouges

Leur vertus anti-âge ne sont pas encore scientifiquement établies (Lire aussi : Le masque LED, ça marche ?), contrairement à leurs propriétés anti-inflammatoires qui, elles sont bien documentées. Elles sont donc le plus souvent associées à un autre traitement esthétique, comme le peeling par exemple, pour hâter la récupération de la peau (et si ça relance en prime la synthèse de collagène, tant mieux !).  « On utilise rarement ces lumières froides seules. Ou alors sur des patientes qui souhaitent des traitements vraiment très, très doux. Dans ce cas, je peux prescrire une crème à l’acide rétinoïque, à appliquer à la maison le soir. Puis, pour booster son efficacité, des séances de LED au cabinet : en moyenne trois, de 10 à 15 mn, espacées d’une semaine et suivie d’une séance par mois. Zéro suite. Elles peuvent reprendre leurs activités  immédiatement après. Ce combiné offre un joli coup d’éclat » détaille Isabelle Rousseaux. Le prix ? Quand elles sont associées à d’autres soins, le médecin ne fait en général pas payer les LED. Utilisées seules, on vous demandera peut-être une participation, de l’ordre de 50 € la séance.

• Le microneedling

Là, les aiguilles du Dermapen (ou équivalent) pénètrent directement dans le derme. Lire ici : Microneedling, la technique des stars pour rajeunir sans chirurgie. On bénéficie à la fois de la stimulation provoquée par la piqûre et de celle du produit de mésothérapie qui est appliqué à la suite (type Topical Skin Booster de Teoxane). Certains médecins trouvent cette méthode peu efficace, d’autres en sont fans. En tous les cas, elle a une maxi côte auprès des patients, dans le genre « traitement-esthétique-léger-qui-ne-fout-pas-la-trouille ». A mon avis : très bien pour des premiers pas en esthétique. Prix : 60 € et 90 € la séance.

• L’acide rétinoïque (ou vitamine A acide)

C’est « LA » molécule de jeunesse des dermatos qui la prescrivent (c’est un médicament) largement (sur ordo, donc). Une sorte de rétinol super-puissant si vous préférez, mais qui n’est pas forcément bien supporté par toutes les peaux. Il faut y accoutumer l’épiderme très progressivement : un soir sur trois pendant un mois, puis une soir sur deux pendant un mois, puis tous les soirs. Avantage du traitement : il ne coûte rien !

• Les peelings superficiels    

C’est le traitement idéal des épidermes jeunes, dont il améliore significativement le grain de peau et l’éclat, à condition d’offrir régulièrement des séances à sa peau. « On commence par une série de 4 à 6 peelings, espacées de 2 à 3 semaines, pour enclencher le processus de renouvellement cellulaire, ensuite on passe à une séance d’entretien tous les 3 mois. Personnellement, je fais toujours suivre le peeling d’une application de LED pour une meilleure stimulation encore » explique le Dr Isabelle Rousseaux. Lire aussi : Pourquoi le peeling dermatologique revient en force ? Prix de la séance : entre 60 et 90 €

• La lampe flash 

L’action de cette lumière polychromatique (= lumière composée de plusieurs radiations lumineuses, de différentes longueurs d’ondes) est à peu près comparable à celle des peelings superficiels. Elle agit à la fois sur l’éclat, l’homogénéité du teint (réduit taches brunes et taches rouges) et la tonicité de la peau : c’est le 3-en-1 idéal au retour du soleil, par exemple. Je connais certains dermatos qui en sont vraiment fans. Prévoir de la même façon que les peelings légers, 4 à 6 séances, puis une séance d’entretien de temps à autre. Prix de la séance : autour de 120 € la séance.

• La radiofréquence

Le principe consiste à stimuler les tissus en utilisant une chaleur (entre 55 ° et 60 °) qui va « irriter » les cellules du derme (les fibroblastes), lesquels vont répliquer en produisant plus de collagène. Lire aussi : Quelles solutions esthétiques pour une peau qui manque de fermeté ? Les médecins préconisent en général une cure d’attaque de 4 à 6 séances espacées d’un mois, suivie d’une séance d’entretien tous les 3 mois. L’avantage, c’est que le traitement est indolore et sans suite. Du coup, comme tous les précédents, on peut facilement le programmer à l’heure du déj. Autour de 120 € la séance.

• Les lasers de remodelage (ou lasers fractionnés non ablatif)

L’objectif est le même que celui de la radiofréquence : stimuler les tissus par la chaleur. C’est juste la technologie qui change : la radiofréquence utilise un courant électrique, le laser un faisceau lumineux. Ça marche notamment impec sur les petites cicatrices d’acné ou sur les pores très dilatés des quinquas. Un protocole de 5 à 6 séances espacées de 3 à 4 semaines est généralement préconisé. Prix : environ 100 € l’une.

• Les Skinboosters (ou équivalent)

« On sait qu’un acide hyaluronique légèrement réticulé, injecté sous la peau, stimule  la production de collagène », rappelle le Dr Isabelle Rousseaux. Donc, là, encore une fois, c’est une stimulation efficace, à condition de reconduire régulièrement les séances. Cette mésothérapie « profonde » est surtout indiqué aux peaux fines et déshydratées. Mais il ne faut pas être douillette. La sensation de la canule qui fourrage sous la peau est assez désagréable. « Ce n’est pas un traitement que je propose en première intention », reconnait volontiers la spécialiste. Prévoir deux séances espacées de 6 mois, puis une séance d’entretien par an. Prix : autour de 300 € l’une.

• Les fils tenseurs  

Ce sont des fils chirurgicaux crantés que l’on introduit à l’aide d’une aiguille dans la peau et qui remettent en tension les tissus relâchés, façon mini-lifting. On en met minimum 4 de chaque côté du visage pour corriger un ovale aux contours flous. Puis, en se dégradant, ils provoquent une inflammation qui stimule la production de collagène (c’est du moins ce que les laboratoires qui les commercialisent avancent), aux endroits où ils sont placés. Lire aussi : Fils tenseurs visage : démêlez le vrai du faux ! Les fils coréens, qui eux sont des fils lisses que l’on introduit en nombre sous la peau pour la « remailler », auraient aussi cet effet. Lire ici : Raffermir la peau du corps avec les fils PDO.

• La radiofréquence à micro-aiguilles

Là, on a une double efficacité, en surface et en profondeur car les aiguilles pénètrent à l’intérieur du derme et diffusent la chaleur dans les tissus environnants. « Il est rare que je  préconise cette technique en première intention car ça pique quand même un peu. Le plus souvent, je la propose après avoir pratiqué des séances de radiofréquence classique, pour celles qui veulent booster un peu plus leur résultat » rapporte le Dr Isabelle Rousseaux. La RF à aiguilles est en priorité indiquée aux personnes qui se plaignent d’avoir une peau relâchée, avec des défauts de surface (genre peau esquintée par le soleil). Mais ça marche aussi pas mal sur le « code barre » (= rides de la lèvre supérieure). La peau est rouge pendant une journée. Prévoir minimum 4 séances espacées d’un mois. Prix : 300 € l’une.

• Les ultrasons micro-focalisés (HIFU)

Ces ondes délivrent une chaleur beaucoup plus intense que la radiofréquence dans les tissus, montant jusqu’ à 65 °. Les tissus se rétractent littéralement, avec un bel effet lift. La technologie ne remplace cependant pas la chirurgie. Elle est avant tout préconisés aux relâchements débutants du bas du visage. Lire ici : J’ai testé le lifting aux ultrasons ! Prévoir une à deux séances espacées de plusieurs mois. Prix : à partir de 450 € la séance.

• Les inducteurs tissulaires

Ce sont des produits injectables, lentement résorbables, composés de microsphères de polycaprolactone (Ellansé) ou d’hydroxyapatite de calcium (Radiesse). On les utilise pour combler les rides et traiter les pertes de volume du visage, mais ils n’ont pas d’effet sur le teint (contrairement à l’acide hyaluronique qui redonne de l’éclat). En revanche, ils stimulent le collagène de la peau d’une manière beaucoup plus efficace. L’effet est toutefois localisé à l’endroit où l’on a injecté le produit. Le résultat persiste entre 1 et 2 ans. Prix : entre 600 € et 1000 €

• Le peeling moyen

C’est le fameux peeling à l’acide trichloracétique. On n’en parle plus trop, mais c’est un traitement de référence en dermato esthétique. De fait, il n’y a pas mieux pour rénover une peau : il atténue les petites rides, les taches et stimule la tonicité de la peau. Mais les suites sont difficilement compatibles avec une vie professionnelle (il faut se cacher pendant 8 jours). Les patientes lui préfèrent aujourd’hui des traitement plus soft (mais sans les mêmes effets non plus !) quitte à les reconduire régulièrement. Prix : autour de 500 € la séance.

• Le laser C02 fractionné

Cette technologie réalise une abrasion partielle de la peau qui favorise une récupération plus rapide par rapport à l’ancien laser C02 qui traitait uniformément la peau. Le médecin module l’intensité du traitement en fonction des résultats recherchés. Toutefois, l’intérêt de recourir à ce genre de technologie est de procurer un résultat « waou », dès la première séance. En conséquence de quoi, il faut délivrer une certaine énergie dans les tissus tout de même. Les suites sont donc plus corsées que celles des techniques précédentes. Attendez-vous à avoir la peau marquée pendant une dizaine de jours. Si c’est trop long pour vous, dans ce cas misez sur la radiofréquence à micro-aiguilles : « 4 séances équivalent à 1 séance de laser fractionné » précise notre dermatologue conseil. Prévoir une à deux séance espacées de 3 à 6 mois. Prix : 400 € et 600  € la séance.

• Le peeling profond

C’est le traitement des peaux très ridées, parcheminées, qui ont beaucoup pris le soleil. Rajeunissement d’au moins dix ans garanti. C’est le summum de la stimulation ! Mais c’est un peeling costaud. Pas un truc pour les mauviettes. Et l’exposition au soleil après cela n’est plus très conseillée. Lire ici : traiter les rides + les taches avec un peeling profond au phénol atténué. Prix : environ 4000 €.

 

Toute reproduction interdite

Cet article vous a été utile ?





Soyez le premier a commenter on "17 façons de stimuler la jeunesse de sa peau"

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


La parole vous est donnée, dans le blog. N’hésitez pas à partager votre expérience, donner votre avis. Mais les commentaires postés doivent être factuels et exprimés sur un ton courtois et modéré, sans attaques personnelles.
Vous n’avez pas le droit d’écrire en toutes lettres le nom d’un médecin. Par ailleurs, je me réserve celui de supprimer à posteriori tout commentaire que je considèrerais comme agressif, excessif, indélicat, scabreux, choquant, diffamatoire ou calomnieux envers les praticiens ou d’autres personnes. Je n'authorise pas non plus la promotion d'appareils ou méthodes qui n'ont rien à voir avec les techniques médicales évoquées dans mes pages et qui peuvent induire en erreur ou tromper mes lecteurs. En postant un commentaire, vous adhérez sans réserve à ces conditions et vous vous interdisez toute réclamation du fait de la non publication ou de la suppression de ce commentaire.
De même, n’étant pas médecin mais journaliste, je ne pourrai délivrer aucun conseil médical à titre personnel, recommander un spécialiste ou communiquer des numéros de téléphone, adresses mail ou postales. Vous trouverez dans la rubrique « avant/après l’intervention » les contacts des organismes professionnels auprès desquels vous adresser pour obtenir les annuaires de médecins qualifiés. Ceux cités dans mes sujets interviennent uniquement à titre d’experts.

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.