Ces détails qui trahissent le coup de bistouri

ratés chirurgie esthétique

Bon, ce n’est pas très délicat ce qu’on va vous raconter là. Mais à force de passer du temps avec des chirurgiens plasticiens, on finit par avoir le même regard laser qu’eux, et à repérer facilement qui s’est fait retoucher quoi. « Ce qu’on identifie surtout très vite, ce sont les ratés ! », précise le Dr Robin Mookherjee, chirurgien plasticien. Les interventions réussies passent en général inaperçues (c’est ça la classe !) ou alors on voit qu’il s’est passé quelque chose mais on a du mal à identifier quoi (c’est là toute la magie du geste réussi !). Parfois, elles peuvent laisser des cicatrices, mais si fines qu’il faut être un expert (ou des sales fouineurs comme nous) pour les deviner ! Bref, voici de quoi vous amuser lors de vos prochaines sorties au cœur des endroits huppés ou branchés. C’est là, en général, que se trouve la plus grande concentration de « chirurgisées ». En été, les plages du sud ne sont pas mal non plus.

Les indices sur le visage 

Un front très lisse et qui ne bouge pas

Ces fronts paralysés comme on en voit encore beaucoup à Hollywood, sont typiques de l’excès de toxine botulique. Ce n’est pas nécessairement la faute du médecin. Beaucoup de femmes réclament cet effet « sortie de pressing ».

Nicole Kidman

 

Des sourcils très relevés avec un air ahuri

Voilà qui signe le lifting frontal raté  ! Sinon, il y a le cas du sourcil excessivement relevé, en accent circonflexe. L’effet « Méphisto » est une des complications des injections de toxine botulique. Il est du à une mauvaise répartition des points d’injection. Toutefois, cela se corrige facilement.

Joan Rivers 

 

Un teint cireux avec une peau surlisse sans pores visibles

On voit ça pas mal aux Etats-Unis où les femmes ont la phobie de la ride, du relief cutané … Bref, de tout ce qui évoque une peau « en vie », au final. Vous êtes tout simplement en face d’une accro au laser ! Et du bon laser bien costaud, qui abrase bien fort, type C02.

 

Une femme d’un certain âge avec un visage blanc, décoloré

Là aussi, c’est plutôt le genre de choses que l’on voit aux US. Ce sont les dégâts causés par les anciens peelings au phénol, tellement agressifs qu’ils flinguaient toutes les cellules bronzantes de la peau ! Mais ouf, aujourd’hui, les nouvelles formules à base de phénol atténué sont parfaitement maîtrisées. Plus aucun risque de croiser ces têtes de fantômes !

Joan Van Ark

 

Des oreilles très plaquées contre le crâne et un pli dans l’oreille très serré

Nul doute que dans son jeune âge, cette personne a subi une chirurgie des oreilles décollées, avec un résultat légèrement excessif.

 

Alessandra Ambrosio

 

Une femme de plus de 50 ans qui a du mal à fermer les paupières

On voit bien que la pauvre femme fait des efforts insurmontables. A chaque battement de paupière, on a mal pour elle. Voilà qui signe la chirurgie des paupières supérieures foirée (excessive ou répétée). En général, cela va avec des paupières très creuses et un pli palpébral très haut.

Dolly Parton

 

Des yeux ronds

La dame avait sans doute consulté pour des poches. Mais son chirurgien a eu la main trop lourde et retiré trop de peau à la base de la paupière inférieure. Cela dit, le résultat aurait pu être pire : d’autres plus malchanceuses se retrouvent en prime avec le bord de la paupière éversé ! Dans le jargon médical, on appelle ça un « ectropion » et c’est super moche.

 

Des paupières inférieures boursouflées

C’est une des complications des injections d’acide hyaluronique dans le cerne. La molécule a créé un appel d’eau qui a fait gonfler la paupière. C’est malheureusement tristement courant, d’où l’importance de confier ce type d’intervention à un médecin très expérimenté, qui utilise les bons produits ! Mais ouf, il existe quand même un antidote …Lire ici la fiche technique sur l’injection du cerne.

 

Des pommettes anormalement arrondies  

Surtout quand regarde la personne de profil ou de trois-quarts. Le médecin a eu la main un peu lourde sur l’acide hyaluronique, voilà tout. C’est d’autant plus flagrant lorsque la fille n’a pas du tout le type slave et que son visage est relâché par ailleurs. On voit même parfois sur certaines femmes, des pommettes gonflées jusqu’aux yeux ! C’est pratique comme ça, ça estompe le cerne creux en même temps ! Oui, sauf que ça rapetisse l’œil !!! L’épouse d’un certain président qui fait beaucoup parler de lui outre-atlantique en ce moment est sans doute un peu concernée aussi …

Hunter Tylo

 

Une tête toute bouffie

Ben là, encore, c’est un excès d’acide hyaluronique, mais dans tout le visage ! Passé un certain âge, lorsque la peau est trop relâchée, il faut arrêter de remplir et passer au lifting, on ne le répètera jamais assez ! Autrement, on se retrouve avec la tête de Tic et Tac ! Lire ici C’est quoi ces visages tout bouffis ?

Madonna

 

Un lobe d’oreille un peu bizarre, collé à la joue

Nul doute qu’il y a un lifting cervico-facial (bas du visage/cou) derrière tout cela. Le chirurgien a un peu trop tiré la peau (qui devait sans doute être très fine), un peu trop superficiellement aussi.

Charlene Tilton

 

Un sourire à la Joker

Même problème ! Et les deux traits creux de chaque côté de la bouche sont d’autant plus accentués que souvent, il y a eu aussi remplissage des joues avec de la graisse !

Kim Novak

 

Une pointe de nez très relevée et des narines apparentes, en « prise électrique »

Aïe, là, c’est une chirurgie du nez totalement foirée ! En raccourcissant le nez, le chirurgien (débutant ou franchement nase) a oublié qu’il fallait aussi rétrécir les narines ! Quand le nez est très pincé dans sa partie médiane, idem, c’est une intervention qui a mal tourné.

La Toya Jackson

Un bec de canard (lèvre supérieure gonflée et en avant) ou une bouche de mérou  

Tous deux signent l’excès d’acide hyaluronique dans les lèvres. Le pire, c’est que c’est souvent une demande de la patiente elle-même ! En ce moment, ce qui est malheureusement très apprécié, c’est le bord des lèvres légèrement éversé, façon bouche à p… Merci les Kardashian d’avoir introduit autant de bon goût dans les cabinets d’esthétique !

Lindsay Lohan

 

Les indices sur le corps 

Des seins très ronds, comme des balles de tennis

C’est d’autant plus suspect lorsque la poitrine reste érigée alors que la personne est allongée sur la plage … Normalement, dans cette position, tout sein normal s’aplatit. Ah là, nul doute qu’il y a du silicone là-dessous. Et un modèle de prothèses bien rond en prime ! Mais cela peut aussi signaler la présence de « coques », une réaction de défense de l’organisme contre la présence des implants mammaires. Les seins sont comme « contractés ». C’est une complication bien connue de ce type de chirurgie, qui oblige à réopérer. Mais comme la plupart du temps ce n’est pas douloureux, certaines patientes ne songent même pas à retourner leur médecin (dommage pour elles !). Pour celles qui veulent en savoir plus, lire ici la fiche technique augmentation mammaire.

Cristina Aguilera

Une fille très mince avec des gros seins

Idem : prothèses ! Et topless, il n’est pas impossible que ses seins plissent aussi sur les côtés … Ce qui clôt  l’enquête, c’est lorsque la fille lève le bras et que l’on distingue un fin trait blanc dans l’aisselle. Malheureusement, il reste toujours une petite cicatrice après ce genre d’intervention. Une ligne dans le sillon sous-mammaire prolongée var un barre verticale jusqu’à l’aréole est aussi le signe d’une chirurgie (lifting des seins ou réduction mammaire).

 

Un ventre plat avec une peau qui gondole au-dessus du nombril

On voit cela parfois sur certains corps sur la plage … Et c’est d’autant plus étonnant lorsque la personne a les hanches larges. Là, c’est sûr, il y a eu liposuccion. Mais la peau n’était pas de bonne qualité, d’où le mauvais résultat.

Tara Reid

Une cicatrice autour du nombril

La dame (ou le monsieur) a eu une plastie abdominale. En gros, on lui a retiré la peau du ventre du pendouillait. Les détails de cette charmante intervention ici.

 

Des petits traits d’un centimètre, symétriques, sous les omoplates

Ils sont généralement foncés sur une peau mate ou blancs sur une peau claire. Ah, il y a eu liposuccion du dos apparemment !… Lorsqu’ils sont sous les épaules et au niveau des coudes, c’est une liposuccion des bras ! En haut de la cuisse : une lipo de la culotte de cheval ! Des petits traits sur la face intérieure de genoux ? Une lipo des genoux ! Sur les chevilles, au niveau des malléoles : une lipo des chevilles !

 

Une cicatrice qui déborde du maillot, en dessous du pli de l’aine

Ben dites donc, vous avez l’œil ! Là, c’est un lifting des cuisses !

 

Des fesses énormissimes sur un corps tout fluet 

Il y a tout lieu de suspecter des prothèses de fesses ! D’autant qu’elles sont très à la mode en ce moment !

Nicki Minaj

Toute reproduction interdite

4 Commentaires on "Ces détails qui trahissent le coup de bistouri"

  1. Artcile très drôle et plutôt complet mais manque dans vos indices visage un indice très important qui parle tout seul : la section net ou même gondolé du tragus !!!
    Vous savez ce petit bourrelet cartilagineux de l’oreille. Beaucoup de femmes qui prétendent n’avoir rien fait ont pourtant le tragus tranché net… Un signe qui ne trompe pas ! Vous devriez facilement trouver une photo pour illustrer 😉

    • Bonsoir. Merci pour votre commentaire. J’avais déjà abordé ce détail dans un précédent papier. Donc, j’ai préféré parler d’autre chose. Mais vous avez parfaitement raison !

  2. salut linh
    j ‘aime beaucoup tes papiers que je fait lire a mon équipe et surtout a mes clients a qui j’ai transféré ton site qui me soulage de toutes leurs questions.
    Parle nous un peu maintenant des lasers des nouveautés
    je t’embrasse a bientôt sur la toile
    Joelle Ciocco

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


La parole vous est donnée, dans le blog. N’hésitez pas à partager votre expérience, donner votre avis. Mais les commentaires postés doivent être factuels et exprimés sur un ton courtois et modéré, sans attaques personnelles.
Vous n’avez pas le droit d’écrire en toutes lettres le nom d’un médecin. Par ailleurs, je me réserve celui de supprimer à posteriori tout commentaire que je considèrerais comme agressif, excessif, indélicat, scabreux, choquant, diffamatoire ou calomnieux envers les praticiens ou d’autres personnes. Je n'authorise pas non plus la promotion d'appareils ou méthodes qui n'ont rien à voir avec les techniques médicales évoquées dans mes pages et qui peuvent induire en erreur ou tromper mes lecteurs. En postant un commentaire, vous adhérez sans réserve à ces conditions et vous vous interdisez toute réclamation du fait de la non publication ou de la suppression de ce commentaire.
De même, n’étant pas médecin mais journaliste, je ne pourrai délivrer aucun conseil médical à titre personnel, recommander un spécialiste ou communiquer des numéros de téléphone, adresses mail ou postales. Vous trouverez dans la rubrique « avant/après l’intervention » les contacts des organismes professionnels auprès desquels vous adresser pour obtenir les annuaires de médecins qualifiés. Ceux cités dans mes sujets interviennent uniquement à titre d’experts.

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.